LE DIRECT

"Les faces cachées du Corbusier" (2/5) / Arno Bertina pour "J'ai appris à ne pas rire du démon"

28 min
À retrouver dans l'émission

Second épisode de la série Le Corbusier avec François Chaslin, critique d'architecture et ancien producteur à France Culture de l'émission "Métropolitains". En deuxième partie, nous recevons l'écrivain Arno Bertina pour "J'ai appris à ne pas rire du démon" chez Hélium.
Les Têtes chercheuses
Série "Les faces cachées du Corbusier" avec François Chaslin, critique d’architecture et ancien producteur à France Culture de l'émission "Métropolitains".

Auteur du livre "Un Corbusier" paru aux éditions du Seuil

Episode 2 : "Les utopies et révolutions".

Le Corbusier est un type qui construit sa vie, il la construit comme un grand mensonge. Un mensonge auquel il croit. Il invente sa vie au fur et à mesure qu’il marche... Il la déforme, il la transforme et prétend avoir été ami avec Picasso, c’est faux, Picasso le détestait.

Il fait une architecture de béton armé, tout à fait sans ornement et d’une définition géométrique extrêmement simple. C’est une révolution. Il invente les 5 points de l’architecture qui prônent qu’une maison soit posée sur pilotis, que le plan soit libre, que la fenêtre soit en longueur etc… Un autre monde se met en place. C’est saisissant.

L'invité culturel
Nous recevons aujourd'hui Arno Bertina pour "J'ai appris à ne pas rire du démon" paru aux éditions Hélium.

Arno Bertina
Arno Bertina

Je suis romancier et j'ai la conviction que la fiction peut, par des chemins détournés, atteindre aux mêmes vérités qu'une biographie ou une enquête sur des faits.

J'ai essayé de décrire à grands traits une Amerique profonde et méconnue à travers son rapport au travail, à la religion mais aussi à travers la mélancolie de cet homme (Johnny Cash) qui a eu la chance incroyable de renaitre de son vivant.

J'ai appris à ne pas rire du démon
J'ai appris à ne pas rire du démon

Trois hommes racontent leur rencontre avec Johnny Cash. Gail Hightower, vendeur de Bibles, se souvient des débuts du chanteur comme représentant en aspirateurs, le shérif Vandarma Burden raconte son désarroi face à son idole, sous amphétamines, retenue en prison, et Rick Rubin, dernier producteur de Cash, dénigre son travail mais reconnaît l'impression indéniable laissée par sa voix.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......