LE DIRECT

Les rebelles dans le cinéma américain avec Jean-Philippe Costes (2/5) / Zéhira Yahi et Jihane El-Tahri

28 min
À retrouver dans l'émission

Série : Les rebelles dans le cinéma américain Tête chercheuse de la semaine : Jean-Philippe Costes docteur en science politique de l’université Paris II Panthéon-Assas, essayiste et auteur de l’ouvrage Les subversifs hollywoodiens, L’esprit critique du cinéma grand public , paru aux éditions Liber

Episode 2 : Hollywood contre Dieu : Alfred Hitchcock et Tarantino Les films hollywoodiens offrent souvent deux niveaux de lecture. En surface, ils amusent aimablement les masses. Au fond, ils appellent au dépassement des dogmes et des valeurs communément admises…

Alfred Hitchcock, par Jack Mitchell, portrait extrait du livre "Les subversifs hollywoodiens"
Alfred Hitchcock, par Jack Mitchell, portrait extrait du livre "Les subversifs hollywoodiens" Crédits : Jack Mitchell

L'engagement au cinéma avec nos invitées culturelles : Zéhira Yahi, commissaire du FICA (Festival International du Cinéma d'Alger) **et Jihane El-Tahri , documentariste, pour Nasser, Sadate, Moubarak : les pharaons de l'Egypte moderne , diffusé ce mardi 19 janvier sur Arte à 20h55** De 1952 à 2011, de la chute du roi Farouk à celle de Moubarak, cette fresque passionnante retrace soixante ans de l’histoire égyptienne contemporaine, montrant combien le face-à-face entre militaires et islamistes a contribué àl’écrire. C’est ce « printemps » révolutionnaire de courte durée, qui a donné à la réalisatrice franco-égyptienne Jihan El Tahri le désir de comprendre pourquoi, soixante ans après la chute du roi Farouk, la République n’avait pas tenu ses promesses. Pour cette série documentaire, fruit de cinq années de travail, elle a multiplié les rencontres avec une trentaine de témoins de première main et de tous bords (membres de l’appareil d’État, islamistes, opposants, dont d’anciens leaders étudiants, syndicalistes…), qui apportent un éclairage libre et foisonnant sur les événements qu’ils ont vécus. Cinq ans après la révolution de la place Tahrir, le film met en lumière les lignes de force méconnues qui ont forgé le présent de l’Égypte, de l’enterrement de la démocratie à la naissance du djihadisme. De riches archives, dont de nombreux extraits de films de fiction (« une soupape » d’expression politique) ponctuent ce récit passionnant.

Les pharaons de l'Egypte moderne
Les pharaons de l'Egypte moderne

Jihan El Tahri est une auteur-réalisatrice française d’ origine égyptienne. Elle est diplômé en sciences politiques de l'Université américaine du Caire. Jihan est membre du Bureau exécutif de la FEPACI (Fédération du Cinéma Panafricain) et secrétaire général de la Guilde des cinéastes de la diaspora africaine. Elle a été correspondante et reporter pour US News & World Report couvrant le Moyen-Orient, envoyée spéciale à Tunis pour le Washington Post,le Financial Time et US News & World Report. En Egypte, elle fut également la correspondante au Caire pour le Sunday Times et Reuters. Elle a entre autres couvert le retour de Yasser Arafat à Gaza, l’OLP, les élections algériennes, les mouvements islamiques, la conférence de paix de Madrid, la Guerre du Golfe.En 1990, elle commence à diriger et à produire des documentaires pour la télévision française et pour la BBC depuis 1995. En 1992, elle filme les camps d'entraînement d'Oussama ben Laden au Soudan.Elle travaille avec Ahron Bregman, historien israélien, sur la série « Israël et les Arabes » en 1998. Elle participe également à la série « Step for the future » en 2001.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......