LE DIRECT

Louis Pasteur, L’extraordinaire explorateur de la vie par Erik Orsenna (2/4) et Philippe Vuillemin

28 min
À retrouver dans l'émission

Tête Chercheuse: Erik Orsenna Série: Louis Pasteur, L’extraordinaire explorateur de la vie
"Louis Pasteur, l'extraordinaire explorateur de la vie". On connait Pasteur le savant, mais peut-être pas l'homme Louis Pasteur. Érik Orsenna nous raconte le savant et l'homme en 4 parties

2ème épisode : Les Arts et les lettres

Né en 1947, l'écrivain Érik Orsenna est membre de l'Académie française où il occupe le fauteuil de Louis Pasteur. Après des études de philosophie, de sciences politiques et d'économie, devient enseignant-chercheur, puis docteur d'état en finance internationale et en économie du développement à l'Université de Paris I et à l'École normale supérieure. En 1981,Érik Orsenna travaille au ministère de la Coopération, aux côtés de Jean-Pierre Cot. Conseiller culturel à l'Élysée de 1983 à 1984, il seconde Roland Dumas sur les questions africaines au ministère des affaires étrangères, au début des années 1990. Parallèlement maître des requêtes au Conseil d'État en décembre 1985, il est nommé conseiller d'État en 2000. Érik Orsenna est l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels La Vie comme à Lausanne (Seuil, 1977), prix Roger-Nimier 1978 et L'Exposition coloniale (Seuil, 1988), prix Goncourt 1988.

Érik Orsenna fait partie du Haut Conseil de la Francophonie.

Discours de réception de Louis Pasteur à l'Académie Française le Le 27 avril 1882

"Messieurs,

Au moment où je me présente devant cette illustre assemblée, je sens renaître l’émotion qui s’est emparée de moi le jour où j’ai sollicité vos suffrages. Le sentiment de ce qui me manque me saisit de nouveau, et je serais confus de me trouver à cette place si je n’avais le devoir de reporter à la science elle-même l’honneur pour ainsi dire impersonnel dont vous m’avez comblé.

La science enfante chaque jour des prodiges. Vous avez voulu témoigner une fois de plus de l’impression profonde que le monde, les habitudes de la vie, les lettres à leur tour reçoivent de tant de découvertes accumulées. Si vous avez daigné jeter les yeux sur moi, la nature de mes travaux a sans doute parlé en ma faveur. Par quelques points ils intéressent les manifestations de la vie.

En prouvant que, jusqu’à ce jour, la vie ne s’est jamais montrée à l’homme comme un produit des forces qui régissent la matière, j’ai pu servir la doctrine spiritualiste fort délaissée ailleurs, mais assurée du moins de trouver dans vos rangs un glorieux refuge...." lire la suite

L'invité: Philippe Vuillemin Pour l'exposition « Vuillemin, c’est pas de la merde ! » à la galerie Huberty-Breyne, jusqu'au 17 octobre à Paris

vu
vu Crédits : Radio France

Grossier mais pas vulgaire , Philippe Vuillemin flirte en finesse avec le volontairement dégueulassedepuis plus de 30 ans. En rejeton des Editions Hara Kiri et digne héritier de Reiser, Vuilleminl’irrévérencieux bouscule les codes de la bienséance pour mieux nous faire prendre conscience del’absurdité du monde environnant. Du 18 septembre au 17 octobre, l’humour corrosif de ce sale gossede la bande dessinée décape les cimaises de la galerie Huberty-Breyne de Paris, avec une centaine dedessins exposés pour la première fois. L’Art, l’emploi, la famille, le couple, la religion, l’absurdité, laconnerie humaine… rien ne résiste au trait crade et féroce de Vuillemin. Des sales blagues de l’Echoaux dessins publiés récemment dans Charlie Hebdo, en passant par Hara Kiri, Libération et l’intégralitédes éditos du magazine dBD, on se délecte d’un humour aussi brut dans la forme que subtile dans sonanalyse, à retrouver dès la rentrée !

v
v Crédits : Radio France

Vuillemin, c’est pas de la merde ! Vuillemin, puisque sa popularité permet d’évincer son prénom, n’en n’est pas à son premier coup. Coupde crayon, coup de poing, coup de maître ! Tellement présenté qu’il semble insensé de le faire à nouveau.Pourtant, quiconque se penche sur la carrière du dessinateur perçoit vite toute la complexité decet ”ange noir” de la Bande Dessinée. En proposant cette exposition, la galerie Huberty Breyne permetd’appréhender l’oeuvre d’un auteur qui a marqué d’une patte féroce le monde du Neuvième Art.Grand absent des galeries d’art, Vuillemin n’avait pas exposé depuis 20 ans. Depuis, l’homme aparcouru du chemin et publié des milliers de dessins ! La sélection proposée, du 18 septembreau 17 octobre, offre une entrevue de l’univers qui est le sien. Toutes les périodes qui ont marquéessa carrière y sont représentées. Parmi la centaine d’oeuvres dévoilées, on retrouve biensûr les planches originales et couvertures des Sales Blagues de l’Echo mais également les dessinsdes débuts parus dans Hara-Kiri. En exclusivité, l’exposition rassemble l’intégralité des éditospubliés dans le magazine mensuel dBD, pour lesquels Vuillemin dresse en lien avec l’actualité unportait féroce de l’Art et de son marché. Le parcours est également ponctué des cinq années dedessins parus dans Libération ainsi que ses toutes dernières collaborations avec Charlie Hebdo.

v
v Crédits : Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......