LE DIRECT
Épisode 3 :

Les gens de Tchernobyl / Deuxième partie : Nassima Guessoum

28 min
À retrouver dans l'émission

Qui rencontre-t-on à Tchernobyl et ses environs, aujourd'hui, 30 ans après ? Et que sont devenus les habitants de Tchernobyl déplacés après la catastrophe ? Suite du récit de l'artiste photographe Alain-Gilles Bastide. 2ème partie : cinéma documentaire avec Nassima Guessoum

Crédits : © Alain-Gilles Bastide

Première partie / Série : Paysages de Tchernobyl : trente ans après

Episode 3 : Les gens de Tchernobyl

Avec notre tête chercheuse : Alain-Gilles Bastide

(...) La «PHOTO-POÉSIE» - activité polymorphiste, qui permet l’association de formes et pratiques a-priori hétérogènes - est le moteur du travail d’Alain-Gilles Bastide, dès son début (1968). Il se dit «IMAGIER» et répudie l’appellation de photographe. Il s’applique à démystifier «LE photographe» version Blow-up, serviteur complaisant de la société du spectacle, et il décide de ne travailler qu’avec l’outillage de monsieur tout le monde.
Dès le début des années 70, il va participer à de nombreux festivals et rencontres photographiques. Avec son premier grand reportage (AMOCO-CADIZ), «La marée était en noir», il signera des publications importantes dans PhotoCinéma / Pentax Photographie Japon / Bulletin de l’UNESCO / etc .... C’est ensuite au Mexique qu’il conduit son second, «IXTOC-ONE», proposé comme «Le rêve en bleu d’Esteban», qui fera l’objet d’expositions à Paris et en Province. La critique parle d’ «un livre qui brûle les plates-formes» (ZOOM) et ses images sont reprises et publiées par Paris-Match et la presse du monde entier qui le consacrent bien malgré lui, «grand reporter».
Les travaux se multiplient et s’exposent à Paris, Amsterdam, Lima, Cologne, Tokyo ... «SANGUINE-BLOODSTONE» est exposé à Paris pendant le Mois de la Photographie (Catalogue 82) et le magazine ZOOM s’en fait un large écho. Le Musée d’Art Moderne de Paris fait l’acquisition d’une première photographie. Dans les années 80, son travail a été distribué par les agences Gamma à Paris, Black Star à New York et Pacific Press Service (Magnum) à Tokyo. (...)
En 2006, le Musée d’Art Contemporain de Barcelone (CCCB) se porte acquéreur du Mémorial qu’il a réalisé pour les 700 villages enterrés après la catastrophe de Tchernobyl. Cette œuvre ouvrira l’exposition européenne «IL ÉTAIT UNE FOIS TCHERNOBYL» réalisée au CCCB pour le 20 ème anniversaire de la catastrophe. (…)
Jean-Pierre Dupuy

Pour retrouver TCHERNOBYL FOREVER / Carnet de voyage en enfer :

Retrouvez les programmes spécialement consacrés à Tchernobyl dans les documentaires Sur Les Docks et en podcast dans les émissions Sciences sur France Culture

Deuxième partie : L'actualité du cinéma

Avec Nassima Guessoum pour son film documentaire 10949 femmes, en salles le 27 avril

Synopsis :
À Alger, Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, me raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante.
Charmante, ironique et enjouée, elle me fait connaître ses amies d'antan Baya, infirmière dans les maquis et Nelly, assistante sociale dans les bidonvilles de la capitale. À travers ses récits je reconstitue un héritage incomplet. En interrogeant l’Algérie du passé, je comprends l’Algérie du présent, restaurant une partie de mon identité.
Ainsi, l'Histoire se reconstitue à la manière d'une grand-mère qui parlerait à sa petite-fille. Ce film donne à voir cette transmission de la première à la troisième génération, mais il va au delà. Chaque année, je rends visite à Nassima : un lien se tisse, une relation d’affection s’installe, permettant une rare intimité.
10949 femmes est un film à propos et entre femmes mais c'est un récit universel qui met à l’épreuve la question de la liberté : qu’est ce que la liberté ? Quel est son prix ?

Plusieurs débats sont prévus :

  • Mercredi 27 avril à 20h15: Nassima GUESSOUM, réalisatrice et Jacques CHOUKROUN, historien
  • Dimanche 1er mai à 17h: Alain RUSCIO, historien et Olivier AZAM, réalisateur
  • Mercredi 4 mai à 20h15: Gilles MANCERON, historien
  • Vendredi 6 mai à 20h15: Alice Cherki, psychiatre et essayiste
    D'autres dates à venir...
    Plus d'informations: www.filmsdesdeuxrives.com

Diffusions en salle dans la semaine du 27 avril :
Espace St Michel à PARIS (75): Mercredi 27 avril à 20h15 : en présence de la réalisatrice et de Jacques Choukroun, historien - Dimanche 1er mai à 17h en présence de Alain Ruscio, historien et Olivier Azam, réalisateur 
( plusieurs séances du film tous les jours)

  • Cinéma Le Vincennes à VINCENNES (94)
  • Cinéma Opéra à LYON (69) : Mardi 3 mai à 20h Projection-débat en partenariat avec le Maghreb des films
  • Cinéma Le Club à GRENOBLE (38)
  • Cinéma Nestor Burma à MONTPELLIER (34)
  • Cinéma Le Méliès à CASTELMAUROU (31)
  • Cinéma Le Ventura à SAINT GENIES BELLEVUE (31)
  • Cinéma Le Lumière à L'UNION (31)
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......