LE DIRECT

Seine-Saint-Denis, points de vue rappés, avec Karim Hammou (2/5) / Olivier Py

28 min
À retrouver dans l'émission

Série : Seine-Saint-Denis, points de vue rappésà l'occasion de la semaine spéciale sur France Culture "Clichy sous bois, 10 ans après : Banlieues, nouveaux horizons"
Tête chercheuse de la semaine : Karim Hammou sociologue chargé de recherche au CNRS, membre du CRESPPA-CSU et associé au Centre Norbert Élias.

Deuxième épisode : état des lieux (inégalités résidentielles).

Dix ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois, comment a évolué le rap contestataire de la Seine-Saint-Denis ? Karim Hammou, sociologue au CNRS et auteur d'Une Histoire du rap en France (Editions de La Découverte) fait le point à partir de cinq textes emblématiques choisis par ses soins. Cinq raps de la Seine-Saint-Denis qui traitent des différents sujets :du rapport des jeunes à la police et aux institutions de la République (Lundi), des inégalités terrritoriales (mardi), du chomage et de la paupérisation dans les quartiers populaires (mercredi), de ce qui reste des combats ouvriers (jeudi) et du rapport à la mémoire immigrée (vendredi).

Etre en Seine-Saint-Denis, c'est côtoyer le luxe de Paris mais aussi les disparités territoriales et les inégalités salariales.

Karim Hammou

On s' fout de ton chiffre d'affaire et de tes coms' Le taf est ennuyeux, j'attend mieux de ma vie, Patiente attendant que ça décolle Pourtant la vie à ses codes, Je le conçois, mais constate que la liberté dans tout ça reste un cas d'école Devoir gagner du fric à tout prix, Pieu bosse comme un con, vieux avant de te rendre compte, Que l'entreprise t'a tout prit : Ta jeunesse et ton temps, Trois piécettes à 65 ans pour ta retraite, il faut que t'acquiesce, que tu sois content Lettres de motivations, CV, entretiens, J'voudrais choisir mon boss moi-même, lui dire :« ok, on t'retient » Des milliards exploité par quelques crétins Préfèrent recruter un sous qualifié qu'un humain d'un autre teint. Assez, j'veux m'casser, Ma vie est menacée, mais mon rêve en acier : Faire ce que je veux d'mes journées sans jamais m'lasser

Loréa, Système travail

Loréa joue avec les lettres
Loréa joue avec les lettres Crédits : Radio France

Cette semaine, Un Autre Jour est Possible célèbre les premiers romans. L'invité culturel : Olivier Pypour son premier roman Le cahier noir paru aux éditions Actes Sud.

Le Cahier noir, Olivier Py, Ed. Actes Sud
Le Cahier noir, Olivier Py, Ed. Actes Sud Crédits : Radio France

Résumé de l'éditeur :

Un grand cahier noir avec une écriture qui court, raturée et des dessins à chaque page, ce premier roman, écrit à 17 ans, est celui d’un jeune provincial qui découvre sa sexualité et sa soif d’absolu.

Faire de la poésie un destin, faire de la poésie autre chose que de la littérature.

Olivier Py

Les recommandations d'Oriane Jeancourt-Galignani, rédactrice en chef littérature du magazine Transfuge (partenariat) :
La Cache de Luc Boltanski, paru aux éditions Stock

De rage et de douleur, le monstre de Terézia Mora, paru aux éditions Piranha

Intervenants
  • Sociologue, chargé de recherche au CNRS, membre du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris
  • romancière, directrice adjointe de la rédaction du magazine Transfuge
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......