LE DIRECT

Une histoire du festival d’Avignon / Alger sans Mozart

29 min
À retrouver dans l'émission

Une histoire du festival d’Avignon (9/20) par Bernard Faivre d’ArcierLes visiteurs du matin : Canesi et Rahmani «Alger sans Mozart» (Naïve) Un magnifique portrait de femme : Louise l’indépendante dans l’Algérie colonisée, femme libre dans une Algérie devenue indépendante, Louise l’insoumise dans l’Algérie en proie au chaos civil… Alger sans Mozart est un roman polyphonique composé de plusieurs voix : 
- Celle de Louise, d’abord, qui refuse de quitter l'Algérie, et qui, à l’image de sa ville, se dégrade au fil des jours. En opposition avec sa famille française, en rupture avec sa belle-famille algérienne, Louise est une paria, abandonnée de tous, une greffe de la France des lumières dans la vieille terre d’Afrique. Une greffe en voie de rejet. 
- Celle de Marc, son neveu, metteur en scène célèbre qui vit à Paris, catalyseur des destins de Louise et de Sofiane qu'il manipulera, comme ses acteurs, par son cynisme et son désespoir. 
- Celle de Sofiane, jeune algérois, qui incarne l’Algérie nouvelle, dynamique, curieuse de son passé, gourmande de son futur. Un hommage à l’Algérie et aux Algériens écrasés par la destinée. Alger sans Mozart est une mosaïque qui met en lumière soixante ans de schizophrénie. La schizophrénie de deux pays qui refusent d’admettre leurs liens irrémédiables. Ce roman écrit par un Algérien et un Français s’attache à reconstituer le puzzle si complexe de l’Histoire commune aux deux pays. Sans concession… 
Un roman choral publié à l’occasion du 50ème anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. (Présentation de l’éditeur)

(Rediffusion du 10 Mai 2012)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......