LE DIRECT

Amérique du Sud : Nouvelles d’Amérique latine, Pages arrachées à Octavio Paz (1/5)

59 min
À retrouver dans l'émission

T extes choisis et agencés par Fabrice Melquiot.

Réalisation : Christine Bernard-Sugy.

Rediffusion de mars 2009

Avec : Denis Lavant, Mohamed Rouabhi, Anne Alvaro, Quentin Baillot,

Assistante à la réalisation : Alexandra Malka

Octavio Paz naît à Mexico en 1914. Son père participe à la Révolution mexicaine comme conseille du leader paysan Emiliano Zapata. Sa mère est fille d’émigrants espagnols d’origine andalouse. Poète de la transparence, à la fois spirituel et charnel, parlant de ses poèmes comme de « républiques errantes de sons et de sens », Octavio Paz se rapproche un temps des surréalistes, Breton et Péret notamment il est influencé par Quevedo ou Gongora, ami de Luis Cernura ou Pablo Neruda il vante aussi la grâce des œuvres de Yeats, Cummings ou Pound, participe à la création de plusieurs revues de poésie – Atelier, Plural ou Vuelta .

Corps à faire résonner dans les corps, les poèmes de Paz sont saillants, comme de cristal brisé, la fascination qu’ils exercent est coupante, à l’image de l’unité perdue que sa poésie cherche à recoudre, d’aube en aube, loin des nuits désabusées, dans la célébration des passions, sa poésie s’érige à la verticale des combats, au nom de l’amour, ou plutôt de l’étreinte.

En 1950, paraît Le Labyrinthe de la solitude , l’analyse la plus complète, la plus profonde qui ait été livrée de la réalité mexicaine. Puis, c’est au tour d’Aigle ou soleil ?, L’Arc et la Lyre, Pierre de soleil, Versant est, Le Singe grammairien et d’autres.

Poète, essayiste, traducteur, Paz est également l’auteur d’une pièce de théâtre unique, La fille de Rappaccini .

Octavio Paz reçoit le prix Nobel de Littérature en 1990.

Il meurt à Mexico le 19 avril 1998.

Les textes sont extraits des ouvrages suivants publiés chez Gallimard : Le feu de chaque jour , Mise au net , D’un mot à l’autre , Versant est , Une planète et quatre ou cinq mondes , De vive voix , Le labyrinthe de la solitude .

Fabrice Melquiot est écrivain de théâtre.

Il a publié une trentaine de pièces chez L'Arche Editeur : L’inattendu , Percolateur Blues , Le diable en partage, Kids , Autour de ma pierre il ne fera pas nuit , La dernière balade de Lucy Jordan , Ma vie de chandelle , C’est ainsi mon amour que j’appris ma blessure, Le laveur de visages , Exeat , Je rien Te deum , Marcia Hesse , Tasmanie, Lisbeths

Ses premiers textes pour enfants Les petits mélancoliques et Le jardin de Beamon sont publiés à l’Ecole des loisirs et diffusés sur France Culture. Il reçoit le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française et, à Bratislava, le Prix européen de la meilleure œuvre radiophonique pour adolescents.

En 2003, Fabrice Melquiot s’est vu décerner le prix SACD de la meilleure pièce radiophonique, le prix Jean-Jacques Gauthier du Figaro et deux prix du Syndicat National de la Critique : révélation théâtrale de l’année, et pour Le diable en partage : meilleure création d’une pièce en langue française.

Perlino Comment inaugure la collection de théâtre jeunesse de l’Arche éditeur, suit Bouli Miro , également sélectionné par La Comédie-Française ce sera le premier spectacle jeune public à être présenté au Français. La suite des aventures de Bouli, Bouli redéboule , a été présentée, toujours à la Comédie-Française en 2005-2006.

Associé pendant six ans au metteur en scène Emmanuel Demarcy-Mota au Centre Dramatique National de Reims, Fabrice Melquiot voit ses pièces montées au Théâtre de la Bastille et au Théâtre des Abbesses à Paris. Cette collaboration se poursuit désormais au Théâtre de la Ville.

D’autres metteurs en scène ont choisi de se confronter à son écriture (Dominique Catton, Mélodie Berenfeld, Vincent Goethals, Reynald Robinson, Christian Gonon, Michel Belletante, Philippe Lagrue, Eva Doumbia, Michel Dydim, Gilles Chavassieux, Gloria Paris, Jean-Pierre Garnier, Marion Lévy, Franck Berthier, Ben Yalom aux Etats-Unis, Victor Carrasco au Chili, le Thalia Theater en Allemagne…).

Plusieurs de ses pièces, traduites en plusieurs langues, ont été créées en Espagne, Grèce, Allemagne, Canada, Russie, Italie, Japon, Etats-Unis, Canada, Mexique…

Si l’essentiel de son écriture est tournée vers le théâtre, une autre passion l’anime : la poésie. Un recueil, Veux-tu ? a été publié à l’Arche et a donné lieu à une lecture-concert présentée à Paris, Reims, Turin… Un second recueil de poèmes est publié en 2005 : Graceful dont une version musicale a été présentée à la Comédie de Reims et au Théâtre de l’Ouest Parisien.

En 2008, il a reçu le Prix Théâtre de l'Académie Française pour l'ensemble de son oeuvre.

À venir dans ... secondes ...par......