LE DIRECT
Maurice Genevoix en 1980

Kilomètre 160 : vers la guerre (route de Paris)

8 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette escale entre Troyes et Châlons-sur-Marne nous revenons sur les traces de la Première Guerre mondiale. Notamment à travers l’ancien combattant devenu écrivain puis académicien, Maurice Genevoix, auteur du mémorable « Ceux de 14 ».

Maurice Genevoix en 1980
Maurice Genevoix en 1980 Crédits : Micheline Pelletier - Getty

Huitième jour de notre descente estivale de la Seine et nous avons déjà parcouru quelques deux-cents kilomètres depuis notre départ de Source-Seine. L’arrêt que nous propose aujourd’hui François Sureau nous replonge, quelque part entre Troyes et Châlons-sur-Marne, dans une France disparue. Cet arrêt est en fait le prétexte à une interrogation géographico-historique.

Qui est la France qui va du Grand Meaulnes à l'après-guerre ? Qui est la France qui est marquée par 1914 ? (François Sureau)

Ce lieu, que nous ne nommons que par les deux villes formant le trajet sur lequel il se trouve, est l’occasion d’évoquer un livre qui faillit ne pas se faire connaître. L’un des livres les plus extraordinaires sur la Première Guerre mondiale a bien atteint la postérité cependant, tout comme son auteur Maurice Genevoix. Le jeune élève normalien se destinait à l’enseignement quand il est mobilisé le 2 août 1914 comme lieutenant de réserve à la 8ème compagnie du 106ème régiment d’infanterie. Combattant de la Marne et des Eparges, il est grièvement blessé en 1915 et forcé de quitter le champ de bataille. C’est à partir de cette expérience et de ce moment qu’il se consacre à la rédaction de son ouvrage, recueil de récits de guerre, qui paraîtra en 1949 sous le nom Ceux de 14.

On ne sait pas si c'est le champ de bataille qui ressemble à une symphonie de phrases courtes ou si c'est le récit qui se fait communiquer par une sorte de perfusion : la vie si fragile de l'auteur, jusque dans ses ingrédients les plus matériels, nous y sommes. […] La paix revenue, les bruits de la guerre formant cette espèce d'indestructible mélodie qui élève, entre ceux qui ont connu ces moments et le reste de l'humanité, un mur infranchissable que précisément, et c’est la grandeur de ce livre, l'art de Genevoix abat par pans entiers. C'est alors que la vie mêlée de mort qu'il décrit devient la nôtre. (François Sureau)

Bibliographie

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......