LE DIRECT
"La Barre-y-va", en-tête de la publication du roman-feuilleton dans "Le Journal" le 8 août 1930.

La barre-y-va (Caudebec-en-Caux)

11 min
À retrouver dans l'émission

Nous sommes à Caudebec-en-Caux et précisément dans le lieu-dit de la Barre-y-va. Ce nom vient d'un mascaret bien connu dans cette partie de la Seine. Et nous y aurons également reconnu le titre d'une des nombreuses aventures du gentleman cambrioleur Arsène Lupin.

"La Barre-y-va", en-tête de la publication du roman-feuilleton dans "Le Journal" le 8 août 1930.
"La Barre-y-va", en-tête de la publication du roman-feuilleton dans "Le Journal" le 8 août 1930. Crédits : Maurice Leblanc (via Gallica)

Aujourd’hui, François Sureau est à Caudebec-en-Caux, juste à côté de Villequier où nous étions hier. Ici, se trouve le lieu-dit de la Barre-y-va, nom en lien avec le mascaret qui remonte la Seine et dont il sera question. C’est aussi le titre d’une des aventures d’Arsène Lupin que nous évoquions lundi. Mais qu’est-ce donc que cette « barre » ?

C'est tout simplement le flot qui remonte pendant les grandes marées. Le violent flux marin qui pénètre dans l'estuaire rencontre le flux du fleuve et l'étroitesse des berges déterminant un renversement du courant. C'est une lame puissante qui remonte la Seine au lieu de la descendre. C'est ce qu'on appelle la barre. Et « la barre-y-va », c'est-à-dire qu'elle remonte jusqu'à Caudebec, ou plutôt qu'elle remontait avant que les berges de la Seine ne soient arrangées pour atténuer ce phénomène. (François Sureau)

Bibliographie

Couverture de "L'Or du temps" de François Sureau

L'Or du tempsFrançois Sureaued. Gallimard, 2020

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......