LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une histoire particulière documentaire 1 : Dimanche 5 février 2017

29 min

Le génie forcené

Par Olivier Chaumelle Réalisation Christine Robert

Le compositeur Albéric Magnard combat les Prussiens tout seul : un mort

Albéric Magnard est né le 9 juin 1865, à Paris. Il est le fils de Francis Magnard, rédacteur en chef du Figaro. Sa mère s'est foutue par la fenêtre du quatrième étage alors qu'il n'avait pas tout à fait quatre ans. Il est mort à 49 ans, le 3 septembre 1914, dans sa propriété en feu qu'il défendait, les armes à la main, seul contre l'envahisseur.

Episode 1 : Au nom de l'Alsace et la Lorraine : Avant l'attaque C'est un compositeur un peu oublié, pour de mauvaises raisons. Il est peu joué : à en croire les instrumentistes, sa musique est d'une grande difficulté d'exécution. Au début de la guerre, Magnard, qui n'a pas été mobilisé, fait plusieurs démarches auprès de l'armée pour être réintégré au service actif ; rien n'y fait, il est trop vieux. Il finit par renoncer, et écrit à un ami : " Dans ces conditions, je n'insiste pas. Cela me suffit. On reprendra l'Alsace et la Lorraine sans moi. " Il ne croit pas si bien dire. Début août 1914, Albéric Magnard séjourne dans son manoir de Baron, près de Senlis. Connaissant l'avancée des troupes allemandes, il renvoie sa femme Julia, leurs deux filles Ève et Ondine, chez une tante de Pantin. Il reste avec René, son beau-fils, et déclare à son épouse en lui montrant son revolver : " Il y a là six balles. Cinq pour les Allemands, et une pour moi. " On ne peut pas dire que Magnard soit véritablement nationaliste, mais à l'évidence, cette période n'est pas l'âge d'or de la germanophilie... C'est un patriote, certainement, et un misanthrope têtu et farouche, à coup sûr.

Chroniques
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......