LE DIRECT
Varian Fry. Tourisme Marseille DR
Épisode 2 :

La traversée du Capitaine Paul Lemerle

29 min

Tandis que Varian Fry allonge la liste des "hommes et femmes à sauver". Les filières échouent par l'Espagne. La mer devient à conquérir.

Photo de groupe à bord du « Capitaine Paul-Lemerle » en mai 1941 : avec Victor Serge, Jacqueline Lamba Breton, Midi Branton, Wifredo Lam et sa femme, Katrin Kirschmann, Dyno Lowenstein, Harry Branton, Carola Osner, Walter Barth…
Photo de groupe à bord du « Capitaine Paul-Lemerle » en mai 1941 : avec Victor Serge, Jacqueline Lamba Breton, Midi Branton, Wifredo Lam et sa femme, Katrin Kirschmann, Dyno Lowenstein, Harry Branton, Carola Osner, Walter Barth… Crédits : United States Holocaust Memorial Museum, courtesy of Dyno Lowenstein

30 jours seulement dans cette vieille carcasse, ce cargo rouillé, 20 jours durant lesquels la vie intense va se jouer du tragique de la situation. Ici s’amorcent des amitiés indéfectibles.

2nd épisode : La traversée du Capitaine Paul Lemerle

La rencontre sidérante de Lévi-Strauss et Breton, un coup de foudre amical. A bord, ils argumentent sur le statut du document comme œuvre d'art (courrier à bord). Serge Victor anime une université sur le pont. Le navire longe les côtes espagnoles, fait escale à Alger où il livre de mystérieuses cargaisons. Car à son bord des hommes troubles, dont un marchand avec un Degas, celui-là même qui fera couler la revue Combat quelques temps plus tard. Un certain Smadja dont se méfient Victor Serge et Lévi-Strauss. 

À bord du Capitaine Paul-Lemerle, où ont embarqué, en mars 1941, exilés, bannis, pourchassés…
À bord du Capitaine Paul-Lemerle, où ont embarqué, en mars 1941, exilés, bannis, pourchassés… Crédits : USHMM/Courtesy of Dyno Lowenstein

Enfin, le franchissement de l'Equateur marque le changement d'hémisphère, une grande fête de Neptune baptise les matelots et les passagers, chacun se grime et porte chapeau pointu.  Germaine Krull immortalise le moment. Une société se recrée des soutes au pont, aux cabines jusqu'aux chaloupes devenues lits de fortune, où de discrètes rencontres amoureuses prennent le large.

Et puis enfin la Martinique ! 30 jours plus tard, le 20 avril 1941 le Capitaine-Paul-Lemerle accoste à Fort-de-France.

La Martinique, c'est Vichy et un camp d'internement pour "ces fuyards." Humiliations et autres traitements dégradants :  

Claude-Lévi-Strauss en 1949
Claude-Lévi-Strauss en 1949 Crédits : Harcourt /AFP - AFP

Une soldatesque en proie à une forme collective de dérangement cérébral, 

écrira Lévi-Strauss. 

Mais une fois sorti du lazaret, c'est par hasard que Breton aperçoit dans la vitrine d’une boutique - une revue Tristes Tropiques. Il était venu chercher des boutons pour sa fille, il en ressort avec des vers du grand poète Césaire. "Le cercle d’ombre se resserre. [...] Pourtant nous sommes de ceux qui disent non à l’ombre".

Écouter
4 min
« Entretiens avec : André Breton qui évoque la guerre et son départ pour les USA », enregistré le 10/05/1951 ; diffusé le 02/06/1952 sur la Chaîne nationale

Des amitiés naissent au cours de longues promenades dans cette île à la végétation saisissante et aux "hommes plantes". Breton, Masson Césaire et Suzanne, Wifredo Lam et Hélène vont se découvrir une amitié où coulent l'encre et la peinture. Le jeune Aimé Césaire écrira : "Si je suis ce que je suis, je crois que c’est en grande partie à cause de Breton (…) une sorte d’immense raccourci pour me trouver moi-même." André Breton écrit le recueil Martinique charmeuse de serpents et André Masson réalise une série de dessins pour illustrer le texte. Wifredo Lam au pied d’un grand fromager étend une longue feuille près du gouffre d’Absalon. 

André Breton
André Breton Crédits : AFP - AFP

André Breton se remémore les lieux : 

La matérialisation même du creuset où s’élaborent les images poétiques quand elles sont de force à secouer le monde, sans autre repère dans les remous d’une végétation forcenée.

Breton part avec des manuscrits de poètes martiniquais dans ses poches. 

Nous ne livrerons pas le monde aux assassins d’aube, écrit alors Aimé Césaire. 

La conquête de la liberté se conjugue entre ces hommes aux destins éparpillés. Le structuralisme, la peinture et la littérature seront pour toujours travaillés par ce déplacement subit.

Lévi-Strauss, cherche ses malles d’ethnologue, emplies de dessins et schémas, retenues par suspicion par les autorités. Cette rencontre inattendue avec André Breton conforte le chercheur dans son rejet des "voyages exotiques autres récits d’aventuriers". Et puis, "au contact des surréalistes, mes goûts esthétiques se sont enrichis et affinés. Beaucoup d'objets que j'aurais eu tendance à rejeter me sont apparus sous un autre jour". Le goût de la trouvaille ou l’amour partagé des énigmes lient André Breton et le jeune Lévi-Strauss. Le 5 janvier 1960, lors de sa leçon inaugurale au Collège de France, Claude Lévi-Strauss rappela que : 

Certains d'entre nous (les ethnologues) avons acquis une connaissance directe des formes de vie et pensée exotiques, qui faisait défaut à nos devanciers ; mais n'est-ce pas aussi que le surréalisme a transformé notre sensibilité, et que nous lui sommes redevables d'avoir au cœur de nos études, découvert ou redécouvert un lyrisme et une probité ?

Avec Alain Paire, galeriste, Emmanuelle Loyer, historienne, Adrien Bosc et Daniel Maximin, auteurs, Guillaume Theulière, conservateur au Musée Cantini de Marseille. Et la voix de Sonia Masson, petite fille du peintre.

Et la voix de Sonia Masson, petite fille du peintre et Thibault de Montalembert

Un documentaire de Nedjma Bouakra, réalisé par Julie Beressi. Prise de son Thibaud Nascimben. Mixage : Alain Joubert. Archives INA : . Recherche et documentation internet : Annelise Signoret.

Pour aller plus loin 

Paris à New York : Intellectuels et artistes français en exil 1940-1947 par Emmanuelle Loyer Ed : Fayard-Pluriel 

Photo de groupe à bord du « Capitaine Paul-Lemerle » en mai 1941 : avec Victor Serge, Jacqueline Lamba Breton, Midi Branton, Wifredo Lam et sa femme, Katrin Kirschmann, Dyno Lowenstein, Harry Branton, Carola Osner, Walter Barth…

Vichy aux Antilles et en Guyane : 1940-1943, une étude de Léo Elisabeth paru dans la revue d’histoire, Outre-Mers.

Breton, ascendant Césaire : article de Jean-Claude Blachère (Université Montpellier-3) en ligne sur le site du Centre de recherches sur le surréalisme. sur ce même site, on trouve des références biographiques et bibliographiques sur le surréalisme aux Antilles.

http://melusine-surrealisme.fr/site/FataMorgana.htm ou encore des reproductions des premiers numéros de la revue Fata Morgana.

Extrait de l’ouvrage de Fabrice Flahutez : Nouveau monde et nouveau mythe : mutations du surréalisme, de l’exil américain à l’écart absolu (1941-1965). A lire sur le site des Presses du réél.

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......