LE DIRECT
Le Collège Cévenol après sa fermeture définitive en 2014
Épisode 2 :

De Charybde en Scylla

29 min

Cévenol et Chambon, un plateau isolé nourri par la tolérance, pétri par l’humanisme, baigné par la solidarité, au-delà de la fermeture du lieu.

Le Collège Cévenol après sa fermeture définitive en 2014
Le Collège Cévenol après sa fermeture définitive en 2014 Crédits : Collège Cévenol

En 1990, les habitants du Chambon sur Lignon ont été reconnus par Yad Vashem comme « Justes parmi les nations ». Dans le village, un lieu de mémoire est dédié à cette page de l’histoire. Une tradition. Car, depuis des décennies, ce plateau isolé est nourri par la tolérance, pétri par l’humanisme, baigné par la solidarité. 

Écouter
2 min
Les derniers des justes Interception 2000
Salle de classe abandonnée
Salle de classe abandonnée Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

2nd épisode : De Charybde en Scylla

Des enfants des mineurs stéphanois venus profiter de l’air pur de cette « montagne-refuge » à la fin du 19ème siècle, aux Tibétains des années 1970 en passant par les républicains espagnols, les Juifs, les jeunes Hongrois de 1956 ou les Chiliens de 1973 les Cambodgiens de 1975 les Tutsis et les Hutus, le Chambon et sa région n’ont jamais failli. Le collège lui, il est mondialement connu. On y vient pour devenir quelqu’un. Si le Cévenol et le Chambon sont intimement la fin de la guerre froide et des « ismes », la mondialisation, la révolution technologique et des erreurs de gestion ont eu raison de cet établissement et de ce territoire, ancienne villégiature de l’élite coloniale protestante. 

Souvenir d'un ancien élève décembre 2018
Souvenir d'un ancien élève décembre 2018 Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

Fini le collège Cévenol, place au PIC, au Parc International Cévenol, centre d’art contemporain franco-chinois dirigé par l’artiste cantonnais Fan Zhe. Fini le Chambon d’antan, place à un plateau « saint-tropezifié ».

De gauche à droite Sadaf Colestan-Manval, Anne Hollar, Pierre Rousset, Josiane Escotte et Antoine Cathala, anciens élèves
De gauche à droite Sadaf Colestan-Manval, Anne Hollar, Pierre Rousset, Josiane Escotte et Antoine Cathala, anciens élèves Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

Avec : Pierre Rousset, Antoine Cathala, Josiane Escotte, Sadaf Colestan-Manval, Nicolas Pignon, anciens élèves ; Eliane Wauquiez, maire du Chambon; Alain Arnoux, Robert Lassey, du Togo, ancien élève, ancien prof de philo, puis ancien directeur (1997-2008). René Rivière, pour parler des années de la guerre. Gérard Bollon, historien du Chambon et du collège Cévenol, Aziza Grill-Mariotte du « Lieu de mémoire » du Chambon, Anne Hollard, élève de 1971 à 1977, son père y avait été élève fin des années 40, professeur (57-64) puis directeur de 71 à 90. Francis Deval, président de l’association des anciens et amis du collège, 

Les anciens directeurs du Collège Cévenol
Les anciens directeurs du Collège Cévenol Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

Avec également, Francois Heizmann, ancien élève, Yves Toali-Seri ancien élève de Côte d’Ivoire, Philip Barnard (1965-70) membre et Trésorier de l’organisation “American Friends of the Collège Cévenol” jusqu’à la fin de l’histoire de l’école.  Sa fille Julia était la dernière étudiante américaine à faire une année scolaire au CC (2007-08).  

Robert Lassey du Togo, ancien élève, ancien prof de philo, puis ancien directeur (1997-2008). René Rivière pour parler des années de la guerre, la Pasteur Esther Wieland-Moret et l’ancien Pasteur Arnoux et Louise Theis, fille d’Edouard Theis et Nelly Trocmé fille d’André Trocmé.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Plaque en hommage au dècès de la jeune Agnès Marin
Plaque en hommage au dècès de la jeune Agnès Marin Crédits : Alain Lewkowicz - Radio France

Un documentaire d'Alain Lewkowicz, réalisation Rafik Zenine. Prises de son : Cyprien Creton. Mixage : Eric Villenfin. Archives INA : Christelle Rousseau. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Lily Cornaert.

Pour aller plus loin : 

Le Chambon-sur-Lignon dans l’Encyclopédie de l’holocauste

Documents et témoignages sur le Chambon pendant la Guerre, et  notamment ce Message des deux pasteurs du Chambon-sur-Lignon, André Trocmé et Édouard Theis, à leur paroisse le dimanche 23 juin 1940. 

Le Chambon-sur-Lignon et Les Justes protestants des Cévennes : article publié sur le site de Dominique Natanson : Mémoire juive et éducation.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Votre prochaine Histoire particulière :

A écouter les 26 et 27 janvier 2019 à 13h30

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......