LE DIRECT
Les montagnes des Drus, face Ouest
Épisode 2 :

Le destin d’un anti-héros

28 min

Sur la trace d’un personnage sans doute plus tourmenté que son sourire ne le laissait penser.

Gary Hemming entouré de John Harlin II et Tom Frost (à gauche), Stewart Fulton (à droite), à l'Aiguille du Fou en 1963 (http://www.johnharlin.net/JohnHarlin.net/Eiger_Obsession/Pages/Chapter_6.html#3)
Gary Hemming entouré de John Harlin II et Tom Frost (à gauche), Stewart Fulton (à droite), à l'Aiguille du Fou en 1963 (http://www.johnharlin.net/JohnHarlin.net/Eiger_Obsession/Pages/Chapter_6.html#3) Crédits : John Harlin III / Wikipédia

En 1966, au moment du sauvetage des Drus, Gary Hemming est un personnage atypique, déjà connu dans le monde des grimpeurs. Né en 1935 à Passadena, en Californie, il s’est formé dans la vallée de Yosemite et a étudié à l’université de Berkeley avant d’arriver en France pour poursuivre des études de philosophie à Grenoble. Grand gaillard aux cheveux blonds et au regard azur, il a acquis une solide réputation d’alpiniste « de grande classe » en ouvrant des voies d’escalade dans le massif du Mont- Blanc, mais aussi par son style « à l’américaine », pratiquant une escalade libre et respectueuse de la montagne… Et grimpant parfois sous LSD.

2nd épisode : Le destin d’un anti-héros

En septembre 1966, quelques semaines seulement après le sauvetage des Drus qui a fait de lui un héros, Gary Hemming fait à nouveau parler de lui. Le journal Le Monde consacre deux articles à son nouvel exploit, d’un autre genre. Surpris en train d’escalader la grille d’une villa de Fontenay-aux-Roses, Gary Hemming est en garde à vue au commissariat de Sceaux. Aucun cambriolage dans l’affaire, mais plutôt une histoire d’amoureux éconduit. La villa appartient à la famille de la petite amie de Hemming, qui vient de rompre avec lui. Il est mis en liberté provisoire quatre jours plus tard, grâce à l’intervention de son ami et compagnon d’escalade Pierre Mazeaud.

Cette image de héros qu'on a construite, qu'on a fabriquée sur moi, c'est faux. Tout le monde est un héros un jour, et un lâche le lendemain... Gary Hemming

Vue de la Calanque d’En-vau, près de Cassis, avec le pilier des Américain et la Traversée Gary Hemming, février 2020
Vue de la Calanque d’En-vau, près de Cassis, avec le pilier des Américain et la Traversée Gary Hemming, février 2020 Crédits : Hélène Delye - Radio France

Hemming bénéficie d’un non-lieu. Il quitte la France quelques temps après pour retourner aux Etats-Unis. Le mercredi 6 août 1969, âgé de 34 ans, il est  trouvé mort une balle dans la tête au bord du lac Jenny, dans le Parc National du Grand Teton, au nord-ouest du Wyoming (Etats-Unis). L’enquête conclut à un suicide.

Gary Hemming laisse derrière lui l’empreinte d’un alpiniste hors-norme, charismatique, à la personnalité contrastée.

Aujourd’hui encore, la comète Hemming apparaît comme une légende de l’escalade, un personnage aussi romanesque qu’insaisissable. Il semble avoir forcé l’admiration de tous ceux qui l’ont fréquenté, parmi lesquels son ami Pierre Mazeaud, chez qui il vécut un temps. Pour les grimpeurs qui lui ont succédé, il incarne aussi une approche pure de la montagne, de l’escalade, et une vision libertaire de l’existence, affranchie des diktats sociaux, qui préfigurait déjà les mouvements contestataires de la fin des années 1960. 

Construit comme une enquête, ce second volet du documentaire nous emmène sur la trace d’un personnage sans doute plus tourmenté que son sourire ne le laissait penser. Grâce au témoignage de ses anciens amis et de ceux qui l’ont connu plus intimement, il s’agit ici de reconstituer le puzzle Hemming.

Pitons anciens d’escalade appartenant à Lothar Mauch, dont le célèbre piton 'bong » inventé par l’Américain Yvon Chouinard, février 2020
Pitons anciens d’escalade appartenant à Lothar Mauch, dont le célèbre piton 'bong » inventé par l’Américain Yvon Chouinard, février 2020 Crédits : Hélène Delye - Radio France

Avec Barney Vaucher, grimpeur marseillais et écrivain spécialiste de l’escalade ; Pierre Mazeaud, homme politique, alpiniste et ami de Gary Hemming ; Lothar Mauch, alpiniste, ami et compagnon de cordée de Gary Hemming ; François Guillot, alpiniste, compagnon de cordée et ami de Gary Hemming, Mirella Tenderini, écrivain, auteure de Gary Hemming, le beatnik des neiges (Denoël).

Merci à Catherine Destivelle, Lorraine Afanassieff, Charlie Buffet, Isabelle Chassin du Centre de documentation des Clubs Alpins Français, Jacky Vaucher, et Gaspard Hirschi.

Un documentaire d’Hélène Delye, réalisé par François Teste. Archives INA : Samantha Schmitt. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Remerciements à la documentation d'actualité de Radio France. Collaboration : Maud Jussaume.

Bibliographie :

- Mirella Tenderini, Gary Hemming, le beatnik des neiges (Denoël, 1991).

-  Jean Afanassieff, Gary Hemming, le beatnik des cimes (1996). 

- Barney Vaucher, Haute montagne, les plus grands noms de l’alpinisme, 100 ans d’histoire avec le GHM (Les éditions du Mont-Blanc, 2019).

- Catherine Destivelle et François Bonhème, La montagne à la une, 60 ans de reportages Paris Match (Les éditions du Mont-Blanc, 2016).

- Yves Ballu, La montagne sous presse, 200 ans de drames et d’exploits (Les éditions du Mont-Blanc, 2018). 

- Antoine Chandellier, La montagne en direct, la vie de René Desmaison (Editions Guérin,  2010). 

- Bernard Vaucher, Les fous du Verdon (Editions Guérin, 2014). 

- John Harlin III, Eiger Obsession (Editions Guérin, 2009).

- Steve Roper, Yosemite, Camp 4 (Editions Guérin, 2008).

- Un entretien vidéo avec Gilles Bodin (décédé le lundi 7 octobre 2019, compagnon de cordée de Gary Hemming et son équipe en 1966 ) à propos du sauvetage des Drus.

Pour aller plus loin...

Gary Hemming, le beatnik des cimes : documentaire de 26’ réalisé par Jean Afanassieff.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Août 1966, sauvetage de 2 Allemands dans la Face Ouest des Drus par Gary Hemming, François Guillot, Gilles Bodin, Mike Burke, Lothar Mauch, Gerhrad Bauer, René Desmaison et Vincent Mercié… Lothar Mauch se souvient…

En août 1966, le sauvetage, dans le massif des Drus, de deux alpinistes allemands, est filmé par une équipe d'actualité déjà en place dans la région pour couvrir le championnat du monde de cyclisme. Un reportage couronné par le CIRAD (Concours International de Reportage d'Actualité en Direct).

Le récit de René Desmaison, dans Paris Match en septembre 1966.

Le sauvetage des Drus en août 1966 raconté sur le site Summitpost.org, site américain dédié à l’escalade.

Les aiguilles du Dru ou les Drus : article publié sur le site Summitpost.org, site américain dédié à l’escalade.

Michel Raspaud : La mise en spectacle de l'alpinisme. In : Communications, n°67, 1998.

La face sud du Fou, dans le massif du Mont-Blanc : Un récit de John Harlin, qui a fait cette ascension avec Gary Hemming en 1963, publié dans la revue du Club alpin français : La montagne et Alpinisme en avril 1964.

Votre prochaine Histoire particulière...

... à écouter le samedi 29 février et le dimanche 1er mars à 13h30.

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......