LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Harriet Tubman en 1911
Épisode 2 :

Les chants de ralliement de l’ancienne esclave

28 min

Harriet Tubman née en 1820 et morte en 1913 fut parmi les grands noms de l'Underground Railroad : ce réseau de maisons, tunnels et routes élaboré par les abolitionnistes facilitait l'accès des esclaves à la liberté.

Portrait d'Harriet Tubman.
Portrait d'Harriet Tubman. Crédits : Corbis - Getty

En 2020, son visage devait orner un des côtés des billets de 20 dollars aux Etats-Unis. Au dernier moment, Donald Trump a dit non… 2020 c’est aussi l’année des élections présidentielles américaines, qui a dit que Donald Trump serait réélu ?

Écouter
1 min
ARchive INA France Inter 21/04/2016 Lecture d’un extrait du récit de William Wells Brown, esclave fugitif, écrit par lui-même.

2nd épisode : Les chants de ralliement de l’ancienne esclave

A l’époque, il était illégal dans les Etats du sud des USA d’apprendre à écrire et à lire aux esclaves. Ces derniers utilisèrent des chansons dont les paroles fonctionnaient comme des codes de direction, de temporalité et de modalité d’évasion. Harriet Tubman utilisa ainsi un gospel intitulé Wade in the water écrit en 1901.

Ce qui caractérise les thématiques des spirituals, c'est un message de salut dans l'au-delà, de rédemption qui est indissociable d'une idée d'émancipation dans le monde d'ici-bas. Denis Constant-Martin

La référence biblique valut à l’ancienne esclave son surnom de Moïse. Le chant incitait les esclaves à partir de l’état de l’Alabama , de suivre la rivière Ohio, de s’y cacher et de progresser vers le nord et la liberté. 

Inscription personnelle du nom d'Harriet Tubman, Smithsonian National Museum of African American History.
Inscription personnelle du nom d'Harriet Tubman, Smithsonian National Museum of African American History. Crédits : Gerald Martineau - The Washington Post - Getty

Même utilisation par Tubman pour le chant Follow the Drinking Gourd qui indique que l’évasion doit commencer au début du printemps . Si Harriet Tubman vivait aujourd’hui, elle serait surprise de découvrir le roman de l’auteur noir américain Colson Whitehead. Un roman paru en 2016 et intitulé Underground railroad dans lequel son réseau devient une vraie voie de chemin de fer ! 

On a ces trains brinquebalants improbables dans ce réseau tentaculaire qui court sous le territoire américain construit par des Noirs, comme tout en Amérique. Serge Chauvin

Gravure extraite de The underground railroad records (1872), recueil de récits d'évasion de 649 esclaves vers le Nord, compilés par William Still, abolitionniste et conducteur sur le réseau Underground railroad
Gravure extraite de The underground railroad records (1872), recueil de récits d'évasion de 649 esclaves vers le Nord, compilés par William Still, abolitionniste et conducteur sur le réseau Underground railroad Crédits : AFP

On peut aussi imaginer sa surprise si elle apprenait son air favori Swing low, sweet chariot qui évoque en 1862 le franchissement du Mississipi comme une métaphore du passage du Jourdain – repris par Elvis Presley ou Eric Clapton - est devenu depuis 1988 l’hymne officieux de l’équipe de rugby d’Angleterre après qu’un joueur noir ait marqué les essais de la victoire pendant le tournoi des 5 nations… 

Qu'est-ce qui a fait coïncider l'exploit de ce joueur noir, Chris Oti, et la naissance dans les tribunes de cette espèce d'hymne, Swing low, sweet chariot, qui est maintenant évidemment devenu un tube interplanétaire et qui est surtout l'hymne des supporters anglais ? Olivier Villepreux

Mais tout cela Harriet le sait : depuis 2010, brille au firmament, dans les cieux, une étoile qui porte son prénom.

Harriet Tubman chez elle à Auburn, New York, USA, 1911.
Harriet Tubman chez elle à Auburn, New York, USA, 1911. Crédits : GHI/Universal History Archive - Getty

Avec Serge Chauvin, traducteur du roman de Colson Whitehead Underground Railroad ; Anne Garrait-Bourrier, professeur des universités à l'Université Clermont Auvergne, spécialiste des Études Culturelles Américaines, Littératures américaines des XIXe et XXe siècles ; Anouk Bloch-Henry, auteure de Harriet Tubman, la femme qui libéra 300 esclaves aux éditions Oskar , le chercheur en musiques noires Denis Constant-Martin ; le journaliste sportif Olivier Villepreux.

Extraits de l’extraordinaire biographie d’Harriet Tubman écrite en 1869 par Sarah Hopkins Bradford, Scenes in the life of Harriet Tubman, disponible sur Google Books, et du roman, Underground Railroad, de Colson Whitehead lus par Gigi Ledron.

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Jean-Philippe Navarre. Documentation et recherche internet : AnneLise Signoret. Archives INA : Inès Barja.  Collaboration : Julia Martin, Maud Jussaume et Juliette Dronne.

Bibliographie  

- Anouk Bloch-Henry, Harriet Tubman, la femme qui libéra 300 esclaves, Editions Oskar, 2019 

- Colson Whitehead, Underground railroad, Doubleday, 2016

- Anne Garrait-Bourrier, L’esclavage aux Etats-Unis, du déracinement à l’identité, Ellipse, 2001

- Denis Constant-Martin, Le gospel afro-américain, Actes Sud, 2008

- Dénètem Touam Bona : "L'art de la fugue : des esclaves fugitifs aux réfugiés" paru en 2005, et repris (et remanié en partie) dans mon livre "Fugitif, où cours-tu ?" (PUF, 2016)   ainsi qu'un documentaire diffusé sur ARTE : une collaboration avec les cinéastes Klotz et Perceval

Filmographie  

- Harriet, réalisé par Kasi Lemmons avec Cynthia Erivo, Jennifer Nettle, 2019

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour aller plus loin

- Quelques chansons de l’Underground Railroad : http://www.harriet-tubman.org/songs-of-the-underground-railroad/

- Des exemples de codes utilisés dans les chansons de l’Underground Railroad : https://docs.google.com/document/d/1UUnBxKarPOowb3l-_3x32y0Fq7P90F9QXWsUQIJpYDU/edit

- "Comment Swing Low, Sweet Chariot est devenu l'hymne officieux du XV de la Rose", Rugbyrama.fr : https://video.rugbyrama.fr/rugby/coupe-du-monde/2019/video-comment-swing-low-sweet-chariot-est-devenu-l-hymne-officieux-du-xv-de-la-rose_vid1252756/video.shtml

- "Dans « Underground Railroad », Colson Whitehead évoque le racisme d'hier encore présent aujourd'hui", La Grande Librairie, 10 novembre 2017

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Votre prochaine Histoire particulière...

... à découvrir les 28 et 29 mars 2020 et sur franceculture.fr

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......