LE DIRECT
Nicolas-René Berryer (1703-1762), comte de La Ferrière, est un magistrat et homme politique français.  Il fut lieutenant général de police de 1747 à 1757
Épisode 2 :

Miel et vinaigre.

28 min

C'est l'histoire de Marie Geneviève Dion, dite la Maréchal. Nous sommes au 18ème siècle et cette femme, est une mouche, un agent de renseignement de la police. En un mot, un indic.

"Supplice d’une mère maquerelle au XVIIIème siècle" (AD_III_7_pièce_242_Moyon)
"Supplice d’une mère maquerelle au XVIIIème siècle" (AD_III_7_pièce_242_Moyon) Crédits : Archives Nationales

Son activité pour la police est si intense que, de 1745 à 1749, la Maréchal habite avec d’autres membres de leur équipe dans le même immeuble que l’inspecteur Poussot.

En 1749, grâce à son réseau, la Maréchal brigue la Salpêtrière, où, ironie du sort, elle-même a été détenue, et qu’elle a souvent visitée pour extorquer renseignements ou argent aux prisonnières en échange de ses faveurs auprès de la police. 

Mais le chef de la police, Berryer, décide d’amplifier les rafles de mendiants pour « nettoyer les rues ». Payés à chaque capture, les inspecteurs et leurs équipes enlèvent même les enfants jouant dans les rues des quartiers populaires ! Au printemps 1750, c’est l’émeute, et Labbé, une mouche de Poussot, sera cloué à la porte de l’hôtel du lieutenant de police.

Marie Geneviève Dion n’est pas lynchée, mais elle fait partie de ceux que Berryer va sacrifier. Tout le monde a intérêt à sa disparition…

Des lettres de plainte et des témoignages l’accusent de corruption, d’escroqueries, de vols, de violences, de chantages divers et variés, y compris sexuels. 

Emprisonnée, elle ne sortira plus. Malgré de nombreuses demandes de libération, Marie Geneviève meurt le 1er juillet 1761 à la Salpêtrière. 

Poussot, lui, a repris ses patrouilles dès 1750, et en 1753, il devient le premier inspecteur pensionné par le roi pour son zèle dans la police.

L’abolition des lettres de cachet, qui permettaient aux inspecteurs d’enfermer quiconque sans en passer par la justice, sera une des mesures les plus réclamées dans les cahiers de doléances en 1789.

"Lettre de Marie Geneviève Dion au lieutenant général de police du 4 décembre 1750" (BnF_AB_Ms_11732_fol_118 Marie  Geneviève Dion)
"Lettre de Marie Geneviève Dion au lieutenant général de police du 4 décembre 1750" (BnF_AB_Ms_11732_fol_118 Marie Geneviève Dion) Crédits : Archives Nationales Bibliothèque nationale de France

Intervenants :

  • Isabelle Foucher, chargée d’études documentaires au Département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime des Archives nationales, responsable du fonds du Châtelet de Paris (série Y) 
  • Le texte d'Isabelle Foucher "Heurs et malheurs de Marie Geneviève Dion (1702-1761)"  fait partie de l’ouvrage collectif sous la direction de Vincent Denis, Vincent Milliot et Isabelle Foucher, La Police des Lumières, Ordre et désordre dans les villes au XVIIIe siècle. Paris, Gallimard/Archives nationales, 2020. 
  • Patrice Peveri, maître de conférences à l'IDHES-Paris 8 (laboratoire Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société) 
  • Sylvie Steinberg, historienne, directrice d’études à l’EHESS 
  • Claire Lesage, conservatrice générale des bibliothèques, chef du Service collections et chargée des manuscrits (XVIIe - XXIe s.) à la Bibliothèque de l'Arsenal (BnF)

Avec les voix de :

Eric Desrues ; Yves Flammant ; Renée Foucher ; Pascale Foucher ; Hubert Gauthier ; Pascale Girard ; Zoé Lanté ; Jovan Susanj Foucher ; Sarah Viallard. 

Merci à Claire Béchu Bénazet des Archives Nationales et à Isabelle Kermet de la Bibliothèque nationale de France

Un documentaire de Mariannick Bellot, réalisé par Annabelle Brouard. Prise de son : Virginie Lorda. Bruitages et ambiances : Elodie Fiat, Claude Niort. Mixage : Manon Houssin. Archive INA : Isabelle Fort Rendu. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Acte de décès de Marie Geneviève Dion; (AN_MC_ET_LXII_464, acte de décès de Marie Geneviève Dion),
Acte de décès de Marie Geneviève Dion; (AN_MC_ET_LXII_464, acte de décès de Marie Geneviève Dion), Crédits : copyright : Archives Nationales

Bibliographie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour aller plus loin :

Liens : 

Sur le site des Archives Nationales : l'article qui a inspiré le documentaire.

« Inspirer la crainte, le respect et l'amour du public » : Les inspecteurs de police parisiens, 1740-1789. Thèse de doctorat en histoire de Rachel Couture, Université du Québec à Montréal & Université de Caen Basse-Normandie, 2013.

Vincent Milliot : Le système policier parisien : réflexions sur une « révolution permanente » ? (fin XVIIe-fin XVIIIe). In T. Belleguic et L. Turcot (dir.), Les Histoires de Paris. De l’âge classique à la modernité (XVIIe-XVIIIe s.), éd. Hermann, 2012.

La police parisienne du XVIIIe siècle. Article à propos du livre de Vincent Milliot : « L’admirable police » : Tenir Paris au siècle des Lumières, (éd. Champ Vallon).

Peur sur la ville : les enlèvements d’enfants. Article à lire sur le blog Echos des Lumières (2019).

https://books.openedition.org/pur/124122

Les politiques de la police : un essai d’interprétation des tensions et conflits entre police et populations à Paris au XVIIIe siècle, par Justine Berlière et Vincent Milliot In S'exprimer en temps de troubles : Conflits, opinion(s) et politisation du Moyen Âge au début du XXe siècle, éd. Presses universitaires de Rennes, 2012.

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......