LE DIRECT
"La philosophie dans le boudoir"  (Londres, 1795) de Donatien Alphonse François de Sade, relié en peau humaine par l'atelier Lortic

"La philosophie dans le boudoir", bel exemplaire relié en cuir humain

58 min

En janvier 2020, Stéphan Auriou, bibliographe et libraire d'ancien, s'est vu confier, pour description bibliographique, un livre ancien comme il n'en avait jamais eu entre les mains...

"La philosophie dans le boudoir"  (Londres, 1795) de Donatien Alphonse François de Sade, relié en peau humaine par l'atelier Lortic
"La philosophie dans le boudoir" (Londres, 1795) de Donatien Alphonse François de Sade, relié en peau humaine par l'atelier Lortic Crédits : Stéphan Auriou

Avertissement : La lecture de cette page contient des termes et des images pouvant choquer le jeune public ou les personnes sensibles.

Rediffusion des samedi 30 et dimanche 31 janvier 2021

Il s'agit d'un exemplaire de l'édition originale du célèbre livre du marquis de Sade : La philosophie dans le boudoir, ouvrage posthume de l'auteur de Justine. Londres 1795. Avec la recommandation suivante : La mère en prescrira la lecture à sa fille

Épisode un : Les tribulations d'un livre pas comme les autres

Si l'on s'en tenait là, ce serait déjà un événement dans la vie d'un libraire ou d'un bibliophile. Mais ça va beaucoup plus loin. La reliure est signée des frères Lortic, successeurs de leur illustre père, et qui ont officié ensemble de 1884 à 1891 : Volume couvert en peau humaine, est-il inscrit au premier contreplat, sur le même cuir que celui de la reluire. L'atelier Lortic était un des plus grands et audacieux relieurs français du XIXe siècle. Le texte est un monument de la littérature française. L'exemplaire est charmant, très frais, dans une condition exceptionnelle. Il est passé en vente à l'hôtel Drouot, le 06 octobre 2020, parmi 400 lots de ce qu'on appelle "curiosa" : dessins, estampes, livres, toiles, photographies érotiques. Il a fait 45 000 euros. Une paille. On pouvait s'attendre à nettement plus. 

Portrait de Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814) aux alentours de 1760-1762. Collection privée.
Portrait de Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814) aux alentours de 1760-1762. Collection privée. Crédits : Photo Fine Art Images / Heritage Images / Getty Images - Getty

Il s'agit d'un exemplaire de l'édition originale de "La philosophie dans le boudoir" de Sade, l'édition originale apparue en 1795 et le livre, cet exemplaire-là précisément, a été relié à la fin du XIXe, vraisemblablement dans la seconde moitié des années 1880 par un atelier de reliure réputé à Paris, l'atelier Lortic qui s'est fait un nom par son originalité, par un certain nombre de ses clients parmi lesquels on compte Beaudelaire, et donc les Lortic, en 1885-1890, pour un collectionneur certainement, en tout cas qui ne nous est pas connu mais on imagine que c'est un collectionneur qui leur a demandé relie cet exemplaire de la philosophie dans le boudoir dans une reliure dont le matériau principal est une peau humaine. Stéphan Auriou, bibliographe et libraire d'ancien, librairie La Blanche Caroline

C'est un petit miracle qu'il soit parvenu jusqu'à nous, et nous tentons de retracer ses tribulations de sa sortie des presses clandestines à nos jours.  

Écouter
3 min
Archive INA : Dans "Relecture", un extrait de "La philosophie dans le boudoir" lu par Michel Bouquet (France Culture, 30.06.1976)
Reliure en peau humaine réalisée par Marcelin Lortic à la fin du XIXe siècle pour le médecin et bibliophile français Ludovic Bouland (1839-1932)
Reliure en peau humaine réalisée par Marcelin Lortic à la fin du XIXe siècle pour le médecin et bibliophile français Ludovic Bouland (1839-1932) Crédits : Wikipédia - CC BY 4.0 - Wellcome Images

Épisode deux : De la douceur du cuir humain et autres curiosités

Le doute subsiste sur la nature de la belle et fine peau qui recouvre cette édition originale de "La Philosophie dans le boudoir". Les analyses n'ont pas été probantes, parce que l'échantillon prélevé était insuffisant.

Il y a, au musée de l'École de Médecine de Paris, ouvert à tous, un objet sidérant : un guéridon signé d'un certain Efisio Marini, “décoré“ d'une marqueterie très spéciale, intégralement composée de restes humains : Un pied momifié se trouve au centre, quatre oreilles sont autour, semblant indiquer les points cardinaux, et le fond du décor est fait de losanges de peau teints de différentes couleurs, ainsi que de fragments de divers viscères également pétrifiés (vidéo à voir en cliquant sur ce lien puis en descendant dans la page. La table apparait de 1'16" à 1'34" avec le commentaire de Geneviève Dagault, animatrice université Paris Descartes. Une vidéo france.tv sur le site Napoléon.org).

Écouter
5 min
Archive INA : Dans "Les matins de France Culture", Jacques Munier évoque, pour "L'essai et la revue du jour", le célèbre Camille Flammarion (02.07.2015)

Au XIXe siècle, il y a eu une véritable fascination pour les livres tendus de peau humaine. Assez récemment, on a formé un mot pour désigner le travail de reliure en cuir humain : on appelle ça la “bibliopégie anthropodermique“. Ça permet d'atténuer un peu l'effroi causé par les objets en question.

Inscription en latin à l'intérieur d'un exemplaire de "Chirurgia è Graeco in Latinum conuersa" (Paris, 1544 ) relié par Josse Schavye (1822-1905) : "Ce livre a été relié avec la peau d'une femme"
Inscription en latin à l'intérieur d'un exemplaire de "Chirurgia è Graeco in Latinum conuersa" (Paris, 1544 ) relié par Josse Schavye (1822-1905) : "Ce livre a été relié avec la peau d'une femme" Crédits : Domaine public - Wikipédia - Notice of Smithsonian Libraries's

L’exemplaire est parfait. Il a été relié au XIXe siècle. Je fais abstraction, pour l’instant de la nature de la peau mais qui a quand même une importance. Vous pouvez considérer qu’un exemplaire normal vaudrait entre 60 et 70 000 (euros) s’il n’y avait pas cette plus-value impossible à évaluer ou très difficile à évaluer, qui fait l’unicité du livre, de cette reliure en peau humaine. Alors, je précise que les reliures en peau humaine ne sont en général pas belles. Celle-ci est belle ! C’est le livre le plus important relié en peau humaine. Ça faisait un an et demi que je fantasmais sur cet exemplaire… Monsieur Jean, acquéreur de La Philosophie dans le boudoir relié en peau humaine, paraît-il

Livre relié avec la peau du meurtrier William Burke, exposé au Surgeons 'Hall Museum d'Édimbourg (Écosse)
Livre relié avec la peau du meurtrier William Burke, exposé au Surgeons 'Hall Museum d'Édimbourg (Écosse) Crédits : CC BY-SA 3.0 - Wikipédia - Kim Traynor

On a surtout relié ainsi des traités sur les maladies de la peau et des ouvrages érotiques. On note également un manuscrit relatant les méfaits d'un criminel (avec la peau tatouée de ce dernier), ou encore la peau d'un traître mettant en valeur la geste du seigneur trahi.

Écouter
5 min
Dans "Le bon plaisir", Jean-Jacques Pauvert raconte comment il a découvert Sade et l'a édité (France Culture, 26.03.1994)

Intervenants

Textes lus par Nathalie Duong et Roland Timsit

Portrait imaginaire du XIXe siècle : Sade soumis aux quatre vents des suggestions diaboliques, extrait de "L'Œuvre du marquis de Sade", Guillaume Apollinaire (Edit.), Bibliothèque des Curieux, Paris (1912)
Portrait imaginaire du XIXe siècle : Sade soumis aux quatre vents des suggestions diaboliques, extrait de "L'Œuvre du marquis de Sade", Guillaume Apollinaire (Edit.), Bibliothèque des Curieux, Paris (1912) Crédits : Domaine public - Wikipédia - H. Biberstein

Un documentaire d'Olivier Chaumelle, réalisé par Julie Beressi. Prise de son Laurent Macchietti et Fabien Capel ; mixage, Régis Nicolas. Archives INA, Camille Vignaux. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Nouvelle page web, Sylvia Favre.

Écouter
1 min
Archive INA : Extrait de "Relecture" où Hubert Juin analyse la "Philosophie dans le boudoir" et "Justine ou les malheurs de la vertu" de Sade (France Culture, 30.06.1976)

Bibliographie sélective

Habituellement, quand on parle de ce genre de reliure en peau humaine, puisqu'on en connait quand même un certain nombre, ce sont peu des grandes reliures, très décorées, très finement établies. Donc on a un volume qui est assez ramassé et qui est très élégant, au sens où le relieur a adopté un décor doré sur les plats sur le dos, très finement exécuté dans ce qu'on appelle une dentelle réalisée au petit fer donc ce qui donne un aspect vraiment précieux. Stéphan Auriou, bibliographe et libraire d'ancien, librairie La Blanche Caroline

Extrait du court-métrage d’Olivier Smolders : La philosophie dans le boudoir (1991) sur YouTube :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extrait du court-métrage d’Olivier Smolders : La philosophie dans le boudoir (1991).

Pour aller plus loin

Le week-end prochain, retrouvez les documentaires :

  • Henri Vidal, quand l'assassin fait son portrait de Nedjma Bouakra, réalisé par Manoushak Fashahi (première diffusion le 07.09.2018), samedi 21 août
  • Les fantômes de Neauphle-le-Château de Clémence Allezard, réalisé par François Teste (première diffusion le 24.03.2018), dimanche 22 août
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......