LE DIRECT
Jean Renoir (15.09.1894-12.02.1979) en 1955
Épisode 2 :

Après la victoire...

29 min

Comment expliquer la trajectoire de Jean Renoir après le succès mondial de "La grande illusion", qui fait suite à "La vie est à nous", tourné pour le compte du PCF ? En 1939, il va réaliser une "Tosca", commande, cette fois, du fils Mussolini...

Annonce de la diffusion du film "La vie est à nous" (1936)
Annonce de la diffusion du film "La vie est à nous" (1936) Crédits : Ciné-Liberté (1936)

La première de La vie est à nous est programmée le 7 avril 1936 à la coopérative ouvrière de la Bellevilloise à Paris.
Le parti communiste n'a pas demandé de visa de censure car il souhaite privilégier une diffusion militante : réunion, meeting, usines en grève... Pour cela, il a donné naissance à une coopérative baptisée Ciné-Liberté, qui va assurer au film un grand retentissement populaire et participer à la victoire du Front populaire aux élections de mai 36.

Second épisode : Après la victoire...

Ciné-Liberté s'appuie sur la bouillonnante Maison de la culture impulsée par l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR), présidée par Louis Aragon. Elle fédère dans ses locaux de la rue de Navarin une troupe de techniciens, de réalisateurs et de comédiens, membres ou sympathisants du parti communiste. Jean Renoir présidera la coopérative un temps.

Écouter
4 min
Archive INA : Souvenirs et confidences de Jean Renoir (04.11.1958)

Un an plus tard, suivant ce modèle collectif, le cinéaste va signer une nouvelle commande, émanant cette fois de la Cgt : La Marseillaise, en hommage à la Révolution française.

Le réalisateur français Jean Renoir (1894-1979), fils du peintre impressionniste, sur le tournage de son dernier film "Elena et les hommes", avec Ingrid Bergman (1956).
Le réalisateur français Jean Renoir (1894-1979), fils du peintre impressionniste, sur le tournage de son dernier film "Elena et les hommes", avec Ingrid Bergman (1956). Crédits : Photo de Thurston Hopkins / Getty Images - Getty

Elle (La Marseillaise) correspond au moment dans lequel nous l'avons tournée. Ce moment était un moment d'enthousiasme. C'était le moment du Front populaire, sorte de feu d'artifice avant la catastrophe. Pendant ce grand moment, nous avons pu croire, en France, que les querelles étaient terminées. Nous avons pu croire que nous arriverions à une espèce d'union. Une union de tous les Français appartenant aux classes les plus différentes, aux métiers les plus différents, les gens avec les préoccupations les plus différentes. Nous avons pu croire que nous arriverions à la fin de cette espèce de querelle éternelle qui oppose les Français depuis si longtemps. Jean Renoir

Mais alors que s'étiole la dynamique du Front populaire, Jean Renoir, qui a connu un succès mondial avec La grande illusion (1939), emprunte une trajectoire bien différente... Il part tourner une adaptation de Tosca dans l'Italie fasciste et fait des offres de service à Vichy...

"À propos de "Temps modernes", article de Jean Renoir dans "Ciné-Liberté" (20.05.1936),  journal de la coopérative cinématographique du PC qui assura la diffusion du film "La vie est à nous".
"À propos de "Temps modernes", article de Jean Renoir dans "Ciné-Liberté" (20.05.1936), journal de la coopérative cinématographique du PC qui assura la diffusion du film "La vie est à nous". Crédits : Ciné-Liberté

Intervenants

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi réalisé par Vincent Decque. Archives INA, Véronique Jolivet. Avec la collaboration d'Annelise Signoret, de la Bibliothèque de Radio France et Elna Fraysse, stagiaire.

Ce que j'aime dans Renoir, c'est qu'on ne peut pas le rentrer dans un modèle, dans un moule. Il résiste à tout. C'est un caméléon sur une couverture écossaise. Il n'y a pas de convictions profondes. Il n'y a pas de convictions politiques, c'est certain. Ça me parait absolument certain. Alors, on peut considérer ça comme un défaut. Ne pas avoir de conviction, c'est un défaut humain, peut-être, je ne sais pas. Mais c'est une qualité de cinéaste. Pascal Mérigeau

À gauche, Julien Bertheau (1910-1995) incarne un jeune chômeur diplômé dans "La vie est à nous" (1936) de Jean Renoir
À gauche, Julien Bertheau (1910-1995) incarne un jeune chômeur diplômé dans "La vie est à nous" (1936) de Jean Renoir Crédits : Ciné-Archives

Bibliographie

Musique (extraits) : Bande originale du film La grande illusion de Jean Renoir (1937), composée par Joseph Kosma - La Tosca de Puccini

Les acteurs français Pierre Fresnay (au centre) et Jean Gabin (à gauche) lors du tournage du film "La grande illusion", réalisé par Jean Renoir en 1936.
Les acteurs français Pierre Fresnay (au centre) et Jean Gabin (à gauche) lors du tournage du film "La grande illusion", réalisé par Jean Renoir en 1936. Crédits : Photo par Keystone-France / Gamma-Keystone via Getty Images - Getty

Archives INA : 

  • Art et esthétique, émission de Michel Zéraffa et Raymond Bellour (1969), à propos de la sortie du film en 1969 
  • Jean Renoir vous présente (1961), où Jean Renoir évoque son film La Marseillaise (1938)

Extraits de films de Jean Renoir : La vie est à nous (1936) - Toni (1935) - La règle du jeu (1939) - La Marseillaise (1938)

Écouter
4 min
Archive INA : Émission "Remettez-nous ça" : La création du "Groupe Octobre" racontée par Raymond Bussières et Jean-Paul Le Chanois (21.02.1974)

Pour aller plus loin

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......