LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Couverture du livre "Des enfants tuent des enfants" de Gitta Sereny
Épisode 1 :

L’enfance meurtrière

29 min

Mary Bell, meurtrière à 11 ans. Une histoire qui secoua l'Angleterre à la fin des années 60.

Couverture du livre "Des enfants tuent des enfants" de Gitta Sereny
Couverture du livre "Des enfants tuent des enfants" de Gitta Sereny Crédits : Editions Points

L’histoire commence au printemps 1968, il y a tout juste 50 ans. 

A Newcastle-sur-Tyne, 235 km au Nord de Manchester. 193 km au sud d’Edimbourg. 

Le quartier de Scotswood, constitué de 2 grandes rues, très populaire, a tout du village : tout le monde se connaît, les enfants jouent dehors, sans surveillance, dans un vaste terrain vague surnommé le Tin Lizzie.

Billy et Betty, les parents de Mary Bell, vivent dans l’une de ces deux grandes artères. Betty se prostitue pour gagner sa vie et Billy vit de menus larcins. Mary naît le 26 mai 1957, immédiatement rejetée par Betty, qui a alors 17 ans. Mary est l’aînée, elle aura trois frères et sœurs. Son enfance est bouleversée au gré des violences infligées par sa mère.

1er épisode : L’enfance meurtrière

Le 25 mai 1968, à 15h30, Martin Brown, 4 ans et deux mois est retrouvé gisant dans la chambre d’une maison abandonnée du quartier. De la salive et du sang coulent de sa bouche. Aucun signe de lutte ou de chute. On croira d’abord à un accident. 

Pourtant, quelques jours plus tard, dans les poubelles d’une école de quartier, on découvre des lettres anonymes. Fautes d’orthographe, syntaxe douteuse, deux écritures : les lettres revendiquent le meurtre de Martin. 

Et, neuf semaines plus tard, le 31 juillet 1968, à 23 heures, Brian Howe, 3 ans et 4 mois, est à son tour retrouvé dans le Tin Lizzie, son visage égratigné, ses lèvres bleues, des marques sur le cou. 

Très rapidement, deux fillettes du voisinage sont arrêtées : Mary Bell, 11 ans et Norma Bell, 13 ans. Malgré des patronymes identiques, elles n’ont aucun lien familial.

A l’hiver, le procès a lieu. Et c’est la personnalité de Mary qui attire la foudre, la fascination, la répulsion. La presse se déchaîne. Norma semble recevoir le soutien de sa famille quand Mary demeure seule, assise sur un banc trop grand pour elle.

Vous imaginez un peu ce qu’est un procès anglais : les perruques, la majesté du juge, tout cela est très impressionnant. Qui y a-t-il au pied de ce cérémonial ? Une petite fille, très mignonne, très vive. Pas franchement heureuse à ce moment-là mais qui gardait malgré tout sa vivacité, y compris son humour. - Florent Georgesco

L’affaire est hors norme, le verdict sans appel : Norma est acquittée et Mary condamnée à perpétuité. 

Dans les rangs anonymes, une journaliste de 47 ans, Gitta Sereny, assiste au procès. Au départ, sa carrière de journaliste l’a poussée à travailler sur les suites de la Seconde guerre mondiale en Allemagne. Sa rencontre avec les bourreaux du nazisme a déjà fait date. 

La démesure du procès de cette fillette soulève en elle beaucoup de questions. Elle en écrira un premier livre, publié dans les années 1970 : Meurtrière à 11 ans. Avec toutefois ce pressentiment qu’elle n’a pas tout dit et qu’elle ne sait pas tout de Mary… Un sentiment d’inachevé qui va la poursuivre trente ans. 

Avec Caroline Eliacheff, pédopsychiatre et psychanalyste, Florent Georgesco, ancien éditeur et journaliste, Sybille Grimbert, écrivain et éditrice, Philippe Jaenada, écrivain et Isabelle Spaak, écrivain et journaliste.

Un documentaire de Elsa Delachair. Réalisé par Anna Szmuc. Prises de son : Laurent Lucas, Yves Lehors, Delphine Baudet. Mixage : Stéphane Thouvenin. Archives INA : Gwen Michel. Collaboration Adèle Cailleteau

Écouter
2 min
Archive INA : Inter actualités de 19h. 17/12/1968 : Une fillette de onze ans condamnée à la prison à vie en Angleterre

Bibliographie sélective des intervenants :

Isabelle Spaak, Une allure folle, Ed : Le Livre de poche, et Ça ne se fait pas, Ed : Pocket

Philippe Jaenada, La Serpe, Ed : Julliard – Prix Femina 2017, et La Petite Femelle, Ed : Points 

Sibylle Grimbert, La Horde, Ed : Anne Carrière, et Avant les singes, Ed : 10/18

Caroline Eliacheff, La Famille dans tous ses états, Ed : Le Livre de poche et avec Nathalie Heinich, Mères-filles – Une relation à trois, Ed : Le Livre de poche

Bibliographie de Gitta Sereny :

Une si jolie petite fille : les crimes de Mary Bell, Points, 2016

Des enfants tuent un enfant (initialement paru sous le titre : La Balade des enfants meurtriers), Points, 2018

Dans l’ombre du Reich : enquête sur le traumatisme allemand (1938-2001), Points, 2017

Au fond des ténèbres : un bourreau parle : Franz Stangl, commandant de Treblinka, Taillandier, 2013

Albert Speer : son combat avec la vérité, Le Seuil, 1997

Meurtrière à 11 ans : le cas Mary Bell, Denoël, 1993

Interview de Betty, mère de Mary Bell, à la minute 40'56 :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......