LE DIRECT
L'église de Hautefaye, Dordogne
Épisode 2 :

Mangez-le si vous voulez !

29 min

Le supplice durera presque 3 heures

La route de Mainzac dans Hautefaye
La route de Mainzac dans Hautefaye Crédits : Collection Munoche - cartespostalesanciennesperigord.
Écouter
5 min
Le procès de Hautefaye raconté par Frédéric Pottecher 01/01/ 1991 Archive INA

2nd épisode : « Mangez-le si vous voulez ! »

Dans le calvaire imposé à l’infortuné Alain de Monéys cette après-midi du 16 août 1870, on a l’impression à chaque instant que ça ne peut pas aller plus loin, et que l’assistance va se raisonner. Mais non, ça va toujours plus loin. Totalement découragé et dépassé par les événements, le maire de Hautefaye aurait déclaré « Mangez-le si vous voulez ! » Au paroxysme de l’excitation, la foule monta un bûcher, y plaça le corps pantelant mais vivant d’Alain de Monéys, et y mit le feu. On dit aussi que certains assaillants recueillirent, sur du pain, la graisse crépitante qui s’écoulait du corps de la victime, et mangèrent ces terribles tartines.

Le supplice a duré peut-être 3 heures. C'est une sorte de calvaire. Comme la passion du Christ, avec des pauses, des stations. En bas du village, on a essayé de le pendre. Au milieu du village, on l'a torturé sur le travail à ferrer et en haut du village, on l'a brulé. Il y a comme un chemin de croix. Une scénarisation spontanée, ou la forme d'un rituel de barbarie.

Le palais de Justice de Périgueux où s'est tenu le procès
Le palais de Justice de Périgueux où s'est tenu le procès Crédits : Père Igor - Wiki commons

À la date de cet atroce fait-divers, le Second Empire n’en a plus que pour à peine trois semaines. On juge les principaux protagonistes sous un autre régime. La cour d’assises de Périgueux prononce quatre fois la peine de mort. Exceptionnellement, au vu de l’extrême barbarie des faits, on transporte les bois de justice sur les lieux mêmes du crime. Les quatre condamnés sont acheminés la veille de l’exécution depuis Périgueux, et sont guillotinés le matin du 6 février 1871.

Un siècle et demi plus tard, une sorte de malédiction subsiste sur ce petit village qui n’avait rien demandé.

Avec : 

Un documentaire d’Olivier Chaumelle, réalisé par Yvon Croizier.  Une rediffusion du Vif du Sujet du 31 mai 2005. Archives INA, Isabelle Fort-Rendu

BIBLIOGRAPHIE

"Mangez-le si vous voulez" de Jean Teulé aux Editions Julliard

Votre prochaine Histoire particulière ...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

... à écouter les 23 et 24 décembre à 13h30

L'équipe
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......