LE DIRECT
Le manoir de Bois Larris
Épisode 2 :

Les enfants du Lebensborn

29 min

Après une quête vertigineuse, Erwin et Jean-Pierre, aujourd'hui à la retraite, ont enfin percé le secret de leurs origines.

Le manoir de Bois Larris
Le manoir de Bois Larris Crédits : François Teste - Radio France

Pourtant personne ne semble s’en souvenir dans les environs. Lucienne Jean, présidente de l’association historique de Lamorlaye ALMA, a pu rassembler quelques témoignages oraux ténus sur cette époque : "la propriété était sévèrement gardée, il y avait des chiens policiers et il était interdit de s’en approcher (...) même les cavaliers allemands cantonnés dans les environs n’avaient pas le droit d’y aller". Boris Thiolay est parti à la recherche des enfants français du Lebensborn en se rendant aux archives du Service International de recherche de la Croix-Rouge, à Bad Arolsen. Il y a ceux dont les prénoms furent francisés, ceux qui furent adoptés et qui reçurent le nom de leur nouvelle famille, celles qui se marièrent et changèrent de noms ou simplement les personnes qui quittèrent l’Europe. Selon un rapport français de 1948 consulté aux archives du Ministère des Affaires Etrangères, Boris Thiolay a acquis la certitude de 23 naissances à Lamorlaye, dont celles d’Erwin et Jean-Pierre.

Le manoir de Bois Larris
Le manoir de Bois Larris Crédits : François Teste - Radio France

Erwin Grinsky, 75 ans, mécanicien à la retraite, a vu le jour en 1944 à Larmolaye. Sa mère, Elisabeth Grinsky, s’est retrouvée au manoir par un terrible enchaînement de circonstances. Sa famille, originaire de Navel en Pologne, immigre en France après la Grande Guerre. Elisabeth trouve du travail dans un orphelinat. Parlant parfaitement l’allemand, elle devient ensuite interprète pour l’occupant. C’est ainsi qu’elle rencontre un officier SS. Au printemps 1944, sa mère, enceinte et âgée de 34 ans, est admise au château Menier. Et ce n’est qu’en 1987, à l’âge de 43 ans, qu’Erwin a découvert le nom de son "géniteur" - c’est ainsi qu’il le nomme. Sa mère lui avait caché toute son histoire. 

Le manoir de Bois Larris
Le manoir de Bois Larris Crédits : François Teste - Radio France

Jean-Pierre découvre ses origines à l’âge de 70 ans. Élevé en Lorraine par une infirmière de la Croix-Rouge, Jean-Pierre a toujours pensé être né dans la Meuse, à Bar-le-Duc, comme son acte de naissance l’indiquait…. A l’âge de la retraite, cet ancien militaire de l’Armée se lance dans une quête vertigineuse pour percer le mystère de ses origines. Comme des milliers d’autres enfants, Jean-Pierre était en réalité destiné à devenir l’élite du III Reich.

Écouter
3 min
Archive INA - Le psychanalyste Michel Gribinski parle de la Fondation Lebensborn, qu’il étudie dans son ouvrage « Les scènes indésirables » (L'Olivier, 2009). Du jour au lendemain, France culture, janvier 2010.

Avec Lucienne Jean, présidente de l’association historique de Lamorlaye ALMA, qui organise régulièrement des événement autour de ce pan de l’histoire de la ville resté méconnu ; Fabrice Virgili, historien français et chercheur au CNRS, spécialiste des relations entre hommes et femmes au cours des deux guerres mondiales ; Boris Thiolay, journaliste et auteur d’une enquête sur ces français nés dans une maternité SS ; Erwin Grinsky, témoin français né à Lamorlaye ; Jean-Pierre, témoin français né à Lamorlaye.

Un documentaire de Lénora Krief. Réalisé par François Teste. Archives INA : Christelle Rousseau. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la collaboration de Thibaut Téranian.

Bibliographie

Boris Thiolay : Lebensborn : la fabrique des enfants parfaits - Enquête sur ces enfants qui sont nés dans une maternité SS. Flammarion, 2014.

Fabrice Virgili : Naître ennemi - Les enfants des couples franco-allemands nés pendant la Seconde Guerre mondiale. Payot, 2014.

Marc Hillel et Clarissa Henri : Au nom de la race. Fayard, 1975.

Pour aller plus loin

Témoignage vidéo d’Erwin Grinski, à voir sur le site de La Provence.

Reportage à Bad Arolsen, dans la forêt des archives nazies à lire dans La vie des idées (sept 2008).

Textes des interventions à la conférence sur Wégimont (Belgique), une pièce du dispositif Lebensborn SS. 4 mars 2018. 

Belgique : le Lebensborn de Wolvertem. Article paru dans Courrier international en 2013, en ligne sur le site du pédiatre belge Yves Louis, qui travaille depuis de nombreuses années sur ce sujet.

En mémoire des enfants des Lebensborn. Inauguration d’une plaque commémorative à Commercy le 2 mars 2019.

Lien

L'ALMA, Association Lamorlaye Mémoire et Accueil

Votre prochaine Histoire particulière ...

... à écouter les samedi 29 et dimanche 30 juin à 13h30.

L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......