LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Illustration du péché capital : La Luxure

L'Epectase de l'Apôtre

59 min

"La sexualité est un don de Dieu. La rencontre d’un homme et d’une femme est le grand acte de l’univers." Monseigneur Daniélou

Illustration du péché capital : La Luxure
Illustration du péché capital : La Luxure Crédits : Christophe Abramowitz - Radio France

Le lundi après-midi, 20 mai 1974, l’archevêché a d’abord indiqué au  monde chrétien que le Cardinal Jean Daniélou avait été terrassé en  pleine rue par une crise cardiaque. Puis, un second communiqué affirmait  qu’il était mort « chez des amis. » mais qu’est-il arrivé à Monseigneur  Daniélou ?

1er épisode : Le cardinal et l'épectase de l'Apôtre

Jean Daniélou est agrégé de grammaire. Il entre au noviciat des  Jésuites à Laval en 1929. Il soutient sa thèse de doctorat en théologie  en 1943, puis publie quantité d’ouvrages palpitants sur l’histoire des  origines chrétiennes, les Manuscrits de la Mer Morte, la Trinité, etc.  Il fait l’expert à Vatican II. Il est élu à l’Académie française le 7  novembre 1972, au fauteuil de Mgr Tisserant. Toute sa vie, c’est un  porteur intrépide de l’Évangile, un apôtre vibrionnant, d’une fougue à  nulle autre pareille, un véritable halluciné de la parole du Christ. Il  est de plus perpétuellement bouleversé par l’image de Marie-Madeleine.  Ah, Rubens !... Il faut lui reconnaître des vues moins hypocrites que  l’essentiel de sa confrérie sur les choses du sexe. Il déclare en 69 : «  La sexualité est un don de Dieu. La rencontre d’un homme et d’une femme  est le grand acte de l’univers. Je comprends, personnellement, que  certains prêtres soient sensibles à la beauté, au charme d’une femme.  [...] L’hypocrisie n’est pas bonne conseillère. [...] On attend trop du  prêtre et il n’est qu’un homme. » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C'était un homme pugnace qui représentait l’Église avec une grande  vigueur ; qui était très débatteur public et en même temps qui était un  homme assez conservateur sur le fond. Il était plutôt traditionaliste.  (...) Un personnage en pointe de l’Église. 

Écouter
4 min
Témoignage de Grisélidis REAL, prostituée Là-bas si j'y suis France Inter 1993
Écouter
4 min
Cours de monsieur le professeur Vladimir Jankelevitch : la tentation. Radio Sorbonne 1962

2nd épisode : De l’épectase à la luxure et réciproquement.

C'est une mort dont je ne suis pas certain qu'elle soit une belle  mort. On meurt des modifications physiologiques qui accompagnent ce  moment. C'est à dire que le cœur s'emballe, il s’accélère de façon assez  radicales. le signal physiologie, c'est le plaisir extrême, c'est  l'excitation qui grimpe, qui grimpe jusqu'au moment ultime et du coup,  le cœur s’accélère, la tension artérielle augmente également, il y a une  décharge d'adrénaline qui modifie radicalement la physiologie de  l'homme et de la femme. C’est une vraie révolution. le corps se met dans  un état quasiment second dans un moment qu'il doit supporter. (...) 

Le dimanche 19 mai 1974, Valery Giscard-d’ Estaing est élu Président  de la République Française. Au lieu de regarder tranquillement la  télévision, son Éminence cabotine au Grand Pardon de Saint-Yves à  Tréguier. Il fait en Bretagne une chaleur accablante, et Daniélou  virevolte au soleil, toute la journée. Il rentre à Paris un peu fatigué,  sans plus. Le lendemain lundi, Gilberte Santoni, née Weber et dite  Mimi, vingt-quatre ans, appelle Police-Secours à 15h48 : Mgr Daniélou  gît chez elle au 56 rue Delong, inanimé ou presque. Ce lundi après-midi,  20 mai 1974, l’archevêché a d’abord indiqué au monde chrétien que le  Cardinal Jean Daniélou avait été terrassé en pleine rue par une crise  cardiaque. Puis, un second communiqué affirmait qu’il était mort « chez  des amis. » Plus tard encore, le révérend père Costes s’est fendu de  cette fameuse déclaration : « C’est dans l’épectase de l’apôtre qu’il  est allé à la rencontre du Dieu vivant. »

Épectase... Qu’est-ce à dire ? Il faut poser la question à son éminence  Mgr Daniélou lui-même. Dans l’introduction d’un ouvrage théologique cher  à notre bouillonnant cardinal, on nous livre le sens d’Épectase : « Au  cœur du vocabulaire spirituel de Grégoire de Nysse, ce mot résume la  tension de l’âme hors d’elle-même à la rencontre de Dieu. » Nous voilà  bien avancés. Daniélou n’était venu voir Gilberte que pour lui donner un  peu d’argent, de sorte qu’elle puisse payer l’avocat de son maquereau  corse qui croupissait à la Santé pour proxénétisme, précisément. C’est  la dernière pirouette connue de l’archevêché. Pour cette affaire, tout  au moins. Lorsqu’ils ont su tout ça, les journalistes du Canard Enchaîné  s’en sont donné à cœur joie, et l’hermétique mot Épectase a connu grâce  à eux un élargissement sémantique très inattendu, au point qu’il  signifie aujourd’hui officiellement : mort pendant le coït. De cette  merveilleuse mort sont décédés également Félix Faure et Henri Calet. Et tant de bienheureux anonymes.

Avec : 

  • Claude Angeli, journaliste ; Jean-Marie Pontaud, journaliste ; Emmanuelle de Boysson, petite nièce de Jean Daniélou ; Claude Cancès, ancien patron du 36 quai des Orfèvres ; Philippe Charlier, médecin légiste ; Alain Rey, linguiste ; André Rauch, historien ; Marc Lemonier, écrivain

Un documentaire proposé par Olivier Chaumelle et réalisé par  François Teste. Prise de son : Alain Joubert, Hélène Langlois et Jérémy  Tuil. Texte lus par Thierry Beauchamp. Archives INA : Inès Barja. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

BIBLIOGRAPHIE

- "Le cardinal et l'hindouiste : le mystère des frères Daniélou" par Emmanuelle de Boysson. Ed : Presses de la Renaissance 2008 

- "L'ancien patron du 36 quai des Orfèvres raconte la brigade mondaine" par Claude Cancès. Ed : Pygmalion 2014

- "Liberté, égalité, sexualité : révolutions sexuelles en France 1954-1986" par Marc Lemonier. Ed : La Musardine 2016 

-"Sous  les jupes de la Vème : politiques, prostituées, policiers, enquêtes sur  des liaisons dangereuses" par Jean-Marie Pontaud. Ed : Taillandier 2017 

- "Luxure : une histoire entre péché et jouissance" par André Rauch. Ed : Armand Colin 2016 

-"Les dessous croustillants de l'Histoire de France" par Alain Dag'Naud Edition Larousse

La rentrée d'Une Histoire particulière, c'est la semaine prochaine et ce sera... :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

... à écouter le 1er et 02 septembre 2018 à 13h30

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......