LE DIRECT
Dans la boutique Claverie
Épisode 2 :

La face cachée d'Auguste Claverie : de l'insolite au prohibé

29 min

Cette deuxième partie nous conduira dans l’intimité des corps à travers les objets successivement exposés dans les vitrines du 234, rue du Faubourg Saint-Martin.

Dans la boutique Claverie
Dans la boutique Claverie Crédits : Assia Khalid - Radio France

La Maison Claverie a été jusque dans les années 50 l’une des plus grandes maisons françaises d’articles d’orthopédie et de lingerie féminine, connue jusqu’à l’étranger - en Hollande, en Russie, en Amérique Latine.

2nd épisode : la face cachée d'Auguste Claverie : de l'insolite au prohibé

Mon mari aimait dire : 'on vient chez moi dans le rayon orthopédie par nécessité et on vient chez ma femme Florence par plaisir'. - Florence Arrachquesne

Corps vêtus de lingerie, mais aussi corps en quête de plaisirs secrets, puisque Auguste Claverie est condamné en 1897 à de la prison avec sursis pour outrage aux bonnes mœurs pour avoir exposé et commercialisé des « produits en caoutchouc manufacturé destinés à l’usage intime » aux noms particulièrement suggestifs, "le visiteur et le visité".

Prothèse de jambe (boutique Claverie)
Prothèse de jambe (boutique Claverie) Crédits : Marie Chartron - Radio France

"Avec la jambe La Française, quel que soit le genre d’amputation, l’amputé marche !" (extrait d’une publicité de l’époque)

Corps diminués aussi : la maison Claverie a largement prospéré après la Première Guerre mondiale en concevant et commercialisant des prothèses pour les mutilés.

Sans-doute retrouvait-on certains de ces mutilés, parés d’une prothèse Claverie, dans la gare de l’Est toute proche où ils exerçaient le métier de porteurs de bagages.

Avec Florence Arrachquesne, propriétaire de la boutique Claverie, et Emilie Danois, sa fille et associée, Agnès Chauvin, chargée d'études documentaires à la Conservation régionale des monuments historiques, DRAC Île-de-France, Guillaume Malaurie, journaliste et Safia Benayad-Cherif, architecte DPLG en charge de la restauration des boutiques Claverie.

Un documentaire de Marie Chartron, réalisé par Assia Khalid. Prise de son : Thomas Robine. Archives INA : Sabine Dahuron. Mixage Eric Boisset. Avec la collaboration d'Adèle Cailleteau.

Liens :

Le blog de tous les Xe

Bibliographie :

Emile Zola, Nana, 1880

Filmographie :

Le Viager, Pierre Tchernia, 1972 (scénario co-écrit avec René Goscinny)

Votre prochaine Histoire ...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

... à écouter les 19 et 20 mai 2018 à 13h30

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......