LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"L'Escamoteur", huile sur bois (entre 1475 et 1505) de Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch, ou Jheronimus Bosch (vers 1460-1516). Localisation : Musée municipal de Saint-Germain en Laye (France)
Épisode 1 :

L'Escamoteur disparaît

28 min

Le 1er décembre 1978, "L'Escamoteur" (huile sur bois entre 1475 et 1505), du peintre flamand Jheronimus Bosch (vers 1450-1516), est dérobé au musée municipal de Saint-Germain-en-Laye par un commando de deux hommes.

"L'Escamoteur", huile sur bois (entre 1475 et 1505) de Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch, ou Jheronimus Bosch (vers 1460-1516). Localisation : Musée municipal de Saint-Germain en Laye (France)
"L'Escamoteur", huile sur bois (entre 1475 et 1505) de Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch, ou Jheronimus Bosch (vers 1460-1516). Localisation : Musée municipal de Saint-Germain en Laye (France) Crédits : Domaine public - Wikipédia

L'Escamoteur : Une grande planche de bois sur des tréteaux, des tours de passe-passe sous les regards nombreux des badauds qui s’attroupent ; le bateleur tient dans sa main droite une boule qu’il fait apparaître et disparaître sous les cônes posés devant lui sur la table. Face à lui, un grand benêt, courbé en deux, semble hypnotisé par le jeu. Un voleur caché dans la foule profite de sa crédulité pour lui dérober sa bourse. On l’appelle aussi Le Jongleur, Le Bouffon ou encore Le Prestidigitateur.

Après, une fois qu'on avait le tableau, on a eu beaucoup de discussion sur la négociation et de la vente, parce qu'en tant que communistes, on a tendance à vouloir mettre la culture à portée de tous. C'est notre projet d'avoir une autre forme de culture et de la rendre disponible, donc on a eu des discussions théoriques très poussées. D'autant plus que le tableau impressionne beaucoup, il a impressionné tous les gens qui l'ont vu chez nous. Il n'y avait pas une personne qui était indifférente. [...] Savoir que ça pouvait se retrouver dans le sous-sol d'un émir au Koweït et ne plus en sortir, ça nous avait posé énormément de problèmes. Aurélien Gamboni répète ce que Jean-Marc Rouillan lui a raconté.

L’Escamoteur, c’est le tableau attribué au peintre Jheronimus Bosch, dont on a célébré, en 2016, le 500e anniversaire de la mort (1516). La version originale appartient au Musée municipal de Saint-Germain en Laye mais… personne ne la voit jamais ou presque. Le musée est fermé presque tout le temps et le tableau est conservé dans un coffre-fort. Pourquoi escamoter aux regards du public cette huile sur bois qui représente tout simplement un larcin pendant une partie de bonneteau ?

"L'escamoteur" (entre 1465 et 1516). Plume et encre brune, recto d'un dessin recto-verso par un disciple de Jérôme Bosch (vers 1450-1516).
"L'escamoteur" (entre 1465 et 1516). Plume et encre brune, recto d'un dessin recto-verso par un disciple de Jérôme Bosch (vers 1450-1516). Crédits : Domaine Public. Wikimedia Commons

Premier épisode : L'Escamoteur disparaît

Suite au vol du tableau, un journal titre alors malicieusement L'Escamoteur escamoté. Les deux hommes, responsables du larcin, sont identifiés : l’un est le fils d’un commissaire de police, l’autre s’appelle Jean-Marc Rouillan ; il est membre d’Action Directe. Il s’est longuement confié à Aurélien Gamboni qui a fait une recherche artistique autour de ce tableau… Un tableau qui finit -après une tentative de revente avortée- dans les mains d’Alain Tourre, le responsable de la PJ de Versailles de l’époque. Ce dernier emporte le tableau chez lui pour la nuit… Qu’on se rassure, il le rendra le lendemain… Le lendemain donc, le musée est fermé et le tableau finit au coffre.

Écouter
1 min
Archive INA : Vol de "L'escamoteur", le tableau de Jérôme Bosch (vers 1450 - vers 1516), au Musée de St Germain-en-Laye (Inter actualités de 19H00, France Inter, le 14.12.1978)
Détail du tableau de Jheronimus Bosch (vers 1450 - vers 1516), "L'escamoteur", huile sur bois (entre 1475 et 1505). Ici, nous voyons "l'escamoteur". Localisation : Musée municipal de Saint-Germain-en-Laye (France)
Détail du tableau de Jheronimus Bosch (vers 1450 - vers 1516), "L'escamoteur", huile sur bois (entre 1475 et 1505). Ici, nous voyons "l'escamoteur". Localisation : Musée municipal de Saint-Germain-en-Laye (France) Crédits : Domaine Public - Wikipédia

Intervenants

Remerciements au Musée de Saint-Germain-en-Laye.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Un documentaire de Michel Pomarède. Réalisé par François Teste. Archives INA, Sabine Dahuron et Marie Chauveau. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France et Elna Fraysse, stagiaire.

Je dis simplement qu'il ne s'agit pas d'une escroquerie. Pourquoi ? Soit le manipulateur est en fait un tricheur et donc il n'y a aucune bille sous les gobelets. Dans ce cas-là, ce serait une triche. Le fait est que ça n'a jamais pu être démontré sur la table de bonneteau parce qu'ils n'ont pas besoin de tricher. Sa dextérité, c'est simplement qu'il va perdre le joueur, qui ne va plus réussir à suivre la bille, mais la bille est toujours là. Maître Fabrice Helewa

Pour aller plus loin

Demain, second épisode : Qui est réellement Bosch ?

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......