LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La tombe du maréchal Philippe Pétain dans le cimetière de l'Île d'Yeu (Vendée, Pays de La Loire. 14.11.2018).
Épisode 2 :

Un aller-retour pour l'Île d'Yeu

29 min

Le commando de six hommes aux allures de pieds nickelés ne parviendra pas à remplir son contrat jusqu’au bout. Et l'affaire croquignolette du vol du cercueil du maréchal Pétain, qui maintient la France en haleine et toutes ses polices en alerte, se terminera en eau de boudin.

Renault Estafette avec toit surélevé, similaire à celle utilisée par le commando, dans la nuit du 18 au 19 février 1973, au cimetière de Port-Joinville à l'Île d'Yeu (Vendée).
Renault Estafette avec toit surélevé, similaire à celle utilisée par le commando, dans la nuit du 18 au 19 février 1973, au cimetière de Port-Joinville à l'Île d'Yeu (Vendée). Crédits : Bear17 - Wikipédia - CC BY-SA 4.0

Le commando était composé de sbires d'une droite réactionnaire avec à sa tête Hubert Massol, d'anciens légionnaires qu'il avait recrutés, et de Michel Dumas, propriétaire d'une petite marbrerie située en face du cimetière de Thiais (Val-de-Marne), connaissance de l'épouse de Jean-Louis Tixier-Vignancour. Car l'affaire n'était pas simple et requérait les compétences d'un professionnel de l'art funéraire pour l'ouverture et la fermeture de la tombe. 

J'avais prévenu maître Tixier-Vignancour que, évidemment, pour ouvrir un caveau, on faisait quand même un peu de bruit. Il faudrait que ça soit pas trop près des habitations. Il (J-L Tixier-Vignancour) me dit "ne t'inquiète pas, le cimentière est au milieu des champs." Quand je suis arrivé, la gendarmerie avec ses 35 fenêtres, on la voyait parfaitement, pas loin du monument du maréchal, et il y avait une maison à côté qui devait être à quinze mètres. Donc c'était pas du tout le milieu des champs. Michel Dumas, marbrier à Thiais (Val-de-Marne) et "petite main" du commando

Le château de la Vérie, en Vendée, où le commando s'arrête dans la matinée du 19 février 1973 (photo de 2011)
Le château de la Vérie, en Vendée, où le commando s'arrête dans la matinée du 19 février 1973 (photo de 2011) Crédits : Wikipédia - Selbymay - CC BY-SA 3.0

Épisode 2 : Un aller retour pour l'île d'Yeu

Jamais Douaumont, l’ossuaire de Verdun, ne revit son héros défunt. “La conjuration des dangereux imbéciles", comme l'écrivait alors le journaliste Philippe Tesson couvrant pour Combat cette échappée spectaculaire du maréchal en pleine campagne des législatives, fut déjouée ! Différents aléas firent échouer l’opération : le cercueil fut retrouvé, trois jours plus tard, dans un garage de la banlieue parisienne et les principaux protagonistes arrêtés (et vite libérés).
Le cercueil est inhumé de nouveau dans le cimetière de Port-Joinville le 22 février. Ce second épisode revient sur ces trois jours de maraude de la folle équipée ne manquant pas de panache qui ressembla à un polar trépidant. Une aventure qui permit à son cerveau, Jean Louis Tixier Vignancour, de dire à ses commanditaires : “Vous avez offert au vainqueur de Verdun trois jours de permission”.

Intervenants

Écouter
2 min
Archive INA : "La fabrique de l'histoire" (France Culture, 09.10.2000) "le deuxième enterrement de Pétain", lecture et témoignages

Un documentaire d'Alexandre Héraud, réalisé par Gilles Davidas. Prise de son et mixage, Isabelle Limousin. Archives INA, Philippe Chaligny et Véronique Jolivet. Avec la collaboration d'Annelise Signoret, de la Bibliothèque de Radio France.

Hubert Massol, leader du commando qui vola le cercueil du maréchal Pétain, organise une conférence de presse dans un café parisien, promettant des révélations. Il sera finalement arrêté par la police, ici-même.
Hubert Massol, leader du commando qui vola le cercueil du maréchal Pétain, organise une conférence de presse dans un café parisien, promettant des révélations. Il sera finalement arrêté par la police, ici-même. Crédits : Keystone Pictures USA/ZUMAPRESS.com - Maxppp

Il y avait donc ce magnifique clair de lune, on entendait la mer qui clapotait derrière, c'était assez grandiose. Et bien les choses commençaient bien et je me dis on va prier et, "Michel Dumas, c'est toi qui est le professionnel, comment commence-t-on, comment attaque-t-on ?" Alors il fait le tour, il me dit "bon, c'est un joint ci, c'est un joint là, on va être obligé d'attaquer à la barre à mine". Et bien, je lui dis "vas-y". Alors il avait une barre à mine qui pesait au moins douze kilos, une grosse barre à mine, et il lève le bras, et là le silence, on attendait, et un coup dans le joint entre le couvercle et le socle. On a ressenti un bruit alors comme un coup de gong. On s'est imaginé que tous les gens de l'île étaient assis sur leur lits en train de se dire "qu'est-ce qui se passe dans le cimetière ? Hubert Massol, leader du commando, ancien président de l'Association pour Défendre la Mémoire du maréchal Pétain (ADMP), cadre du FN

Bibliographie

Jacques Reiller préfet de Vendée, Général Brunet, Commandant de la 33 division et Jacques Pernet, chef de l'Office des Anciens Combattants devant la tombe du Maréchal Pétain (11.11.1968, commémorations de l'armistice de la 1ère guerre mondiale)
Jacques Reiller préfet de Vendée, Général Brunet, Commandant de la 33 division et Jacques Pernet, chef de l'Office des Anciens Combattants devant la tombe du Maréchal Pétain (11.11.1968, commémorations de l'armistice de la 1ère guerre mondiale) Crédits : AFP - AFP

Archives INA

  • Inter Actualités (France Inter,19.02.1973) : Les obsèques du maréchal Pétain ; la disparition du cercueil du maréchal Pétain ; l'arrestation d'Hubert Massol ; la chute de l'histoire avec le retour du cercueil dans sa tombe à l'Île d'Yeu.
Écouter
6 min
Archives INA : Dans le volet de "Changement de décor" consacré à l'Île d'Yeu (France Culture, 15.10.1998), Serge Klarsfeld évoque le fleurissement de la tombe de Philippe Pétain

Pour aller plus loin

Rediffusion du mardi 11 mai 2004

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......