LE DIRECT
Le Radeau de La Méduse est une peinture à l'huile sur toile, réalisée entre 1818 et 1819 par le peintre et lithographe romantique français Théodore Géricault. Wikipédia
Épisode 1 :

Qui n’avait ja-ja-jamais navigué

29 min

Si le tableau de Géricault Le radeau de la Méduse est l’une des stars du Louvre parmi les plus visitées, on ne sait pas toujours que son point de départ est une histoire vraie qui a secoué la France du début du 19ème siècle.

La réplique du radeau de la Méduse à taille réelle
La réplique du radeau de la Méduse à taille réelle Crédits : Musée de la Marine de Rochefort

En effet, en 1816, alors que Louis XVIII vient de devenir roi dans une seconde Restauration, des expéditions maritimes sont lancées pour redonner à la France la puissance de ses colonies.

C’est ainsi que la frégate la Méduse, conduite par le commandant Hugues Du Roy de Chaumarey, accompagnée de trois autres navires, part à la reconquête de la colonie du Sénégal, prise entre-temps par les Anglais.

Ce voyage doit mener l’expédition depuis Rochefort jusqu’à Saint Louis en longeant la côte Atlantique. Mais un écueil pourtant bien connu, le banc de sable d’Arguin, fait bientôt échouer la Méduse au large de l’actuelle Mauritanie. 

Illustration extraite du Naufrage de la frégate la méduse, par A. Corréard et J.B. H. Savigny, 1816
Illustration extraite du Naufrage de la frégate la méduse, par A. Corréard et J.B. H. Savigny, 1816 Crédits : Bibliothèque nationale de France

Dès le début, les erreurs — les fautes ? — s’accumulent, qui vont conduire à l’un des drames de la marine française : la mort d’environ 150 naufragés réfugiés sur un radeau de fortune, surnommé “la Machine“, et l’errance dans le désert d’une autre partie des passagers.

Écouter
7 min
Archive INA : Extrait de l'émission "Histoires possibles et impossibles : Le drame de la Méduse", de Robert Arnaut, France Inter, 01/12/1996

L’histoire aurait pu en rester là. Mais c’eut été sans compter les témoignages portés par certains des rescapés, notamment le chirurgien Jean-Baptiste Savigny et le géographe Alexandre Corréard, par lesquels bientôt le scandale va éclater, et menacer d’emporter avec lui tout le gouvernement de la Monarchie restaurée.

Que s’est-il passé à bord de la Méduse, puis du radeau ? Qui étaient les hommes et les femmes naufragés ? Qui sont les responsables de ce drame ? Comment ce radeau est-il devenu un symbole de la violence qui peut pousser les hommes, face à l’adversité, à s’entredévorer ? 

Le Radeau de la Méduse, bois : hêtre, 2,20 x 3,40 m, 2011.
Le Radeau de la Méduse, bois : hêtre, 2,20 x 3,40 m, 2011. Crédits : Clarisse Griffon Du Bellay, sculptrice et descendante d’un rescapé du radeau

A partir des archives du Service Historique de la Défense et grâce à la reconstitution du radeau de la Méduse, nos invités ont mené l’enquête pour comprendre ce qui s’était passé à bord de ce radeau. La sculptrice Clarisse Griffon Du Bellay, dont l’œuvre est une méditation puissante sur la mémoire de cet événement, nous livre le témoignage exceptionnel de son expérience de descendante d’un des rescapés du naufrage.

Les Peaux, bois exotique, hauteur : 1,10 m, 2011.
Les Peaux, bois exotique, hauteur : 1,10 m, 2011. Crédits : Clarisse Griffon Du Bellay
Écouter
4 min
Archive INA : Extraits de l'émission "Histoires possibles et impossibles : A la recherche de la Méduse", de Robert Arnaut, France Inter, 08/12/1996

Avec : Philippe Mathieu, ancien administrateur du musée de la marine de Rochefort ; Denis Roland, attaché de conservation du patrimoine, Rochefort ; Jacques-Olivier Boudon, historien ; Clarisse Griffon Du Bellay, descendante de Joseph Jean Baptiste Alexandre Griffon Du Bellay, l’un des 15 rescapés du radeau de la Méduse, Sculptrice.

Extraits des témoignages de Savigny et Corréard lus par Pierre-Marie Baudouin.

Extrait d’une captation de répétition du spectacle de Laurent Leclerc créé sur la réplique du radeau dans la cour du musée de la marine de Rochefort en juin 2019.

Remerciements à Olivier Manonni, traducteur du roman A ce point de folie de Franzobel (Flammarion) inspiré de l’histoire du naufrage de la Méduse.

Un documentaire d'Elise Gruau. Réalisation : Véronique Samouiloff. Prise de son : Fabien Gosset, Laurie Vachon, Adèle Caglar. Mixage : Eric Boisset. Archives INA : Haude Vassent. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Suzanne Saint-Cast et Maud Jussaume.

Bibliographie

Pour aller plus loin ...

L'équipe
Coordination
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......