LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Transfert de fonds effectué par la Banque de France
Épisode 2 :

La volatilité de l’argent liquide

29 min

Le plus grand casse ferroviaire : un butin colossal de plus de 430 millions de nos euros !

Transfert de fonds effectué par la Banque de France
Transfert de fonds effectué par la Banque de France Crédits : Photo offerte par Louis et Françis Foxonet

Le butin est colossal. Bien au-delà de toute espérance. Les 150 sacs de toile de jute de la Banque de France contiennent, en coupures de 50, 100, 500, 1 000, et 5 000 francs, la somme astronomique de 2,280 milliards de francs ! (Soit plus de 430 millions de nos euros !)

2nd épisode : La volatilité de l’argent liquide

Le trésor rejoint par camions un bois du sud de Périgueux, puis divisé en plusieurs lots et dispersé, pour éviter que les Allemands ne le reprennent intégralement. Ces derniers se livrent d’ailleurs à des représailles féroces dans la région. Finalement, ils ne retrouveront pas un seul billet de l’attaque du train de Neuvic.

Le fantasme sur les lingots d’or est également très présent, même si on persiste à démontrer qu’il n’y avait pas d’or dans le train de Neuvic. C’était des sacs de billets de la grande Banque de France, ça fait rien, c’est toujours dans la légende populaire et il faut l’entretenir en l’arrosant chaque année au moment des évènements. - Jacques Lagrange

Le partage des milliards de la résistance par Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange
Le partage des milliards de la résistance par Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange Crédits : Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange

Après la guerre – Périgueux est libérée le 19 août 1944, Bordeaux le 29 – on s’apercevra que le compte n’y est pas. Des déperditions se sont produites dans le transport et la distribution du magot, qui alimentaient encore récemment des rumeurs sur la fortune de tel ou tel, en Dordogne. Mais la somme fabuleuse interceptée à Neuvic a permis à la Résistance de mener ses dernières opérations de façon plus sereine.

Article sur le hold-up du train de Neuvic intitulé "Ils ne se sont pas enrichis"
Article sur le hold-up du train de Neuvic intitulé "Ils ne se sont pas enrichis" Crédits : Blog de l'ULAC de Bagnolet

Là, c’est l’image de la résistance qui aurait pu mourir, sous cet argent, car entre les motivations patriotiques qui ont animés les uns et le profit matériel, personnel et idéologique qui a animé les autres, effectivement, de l’ombre on passe à la lumière. - Ancien résistant 

Écouter
1 min
Mort de Charles WILSON, le fameux gangster auteur de l'attaque du train postal Glasgow/Londres

Avec : Gilbert Duchose, cheminot ; Jean Boussarie et Jean Faucoulanche, participants à l’arraisonnement du train ; Jacques Lagrange, historien ; Jean-Jacques Gillot, historien ; Roger Ranoux, FFI puis député PCF ; Dominique Richard, journaliste.

Remerciements à Louis et Francis Foxonet ainsi qu'à François Gervais, président de l'ULAC de Bagnolet

Un documentaire d'Olivier Chaumelle. Réalisation Yvon Croizier et Anne-Laure Chanel. Prises de son François Rivalan ; Archives INA : . Documentation et recherche Internet, Annelise Signoret. Collaboration Juliette Testa et Lucie Rebière. 1ère diffusion : 06/06/2006
 

Pour aller plus loin

L’argent de la Résistance : reportage de David Korn-Brzoza pour le magazine tv InfraRouge (2012)

Les enjeux financiers de la lutte clandestine,à propos du livre de Jean-Marc Binot et Bernard Boyer sur l’Argent de la Résistance (éd. Larousse).

Un précédent : le hold-up d’un train convoyant 12 milliards de la Banque de France en gare de Clermont-Ferrand le 9 février 1944, à lire sur le site de l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Banque de France.

L’argent de la Résistance : reportage de David Korn-Brzoza pour le magazine tv InfraRouge (2012)

Les enjeux financiers de la lutte clandestine. A propos du livre de Jean-Marc Binot et Bernard Boyer sur l’Argent de la Résistance (éd. Larousse

Un précédent : le hold-up d’un train convoyant 12 milliards de la Banque de France en gare de Clermont-Ferrand le 9 février 1944. A lire sur le site de l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Banque de France.

Bibliographie :

Dominique Richard : Le Roman noir du Périgord. Fanlac 2001

Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange : Le partage des milliards de la Résistance. Pilote24 2004

Guy Penaud : Les Milliards du train de Neuvic, Fanlac 2001

Hervé Brunaux : De l’or et des sardines, le roman vrai du plus grand casse de tous les temps. Rouergue 2013

Votre prochaine Histoire particulière... 

... à écouter les samedi 11 et dimanche 12 mai à 13h30.

L'équipe
Production
Coordination
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......