LE DIRECT
S.A.H.R.A. sous le numéro 9/2/034/0004.
Épisode 2 :

Sarah Baartman : on l'appelle « la Vénus noire »

29 min

Cette sud-africaine née esclave sera la pionnière des phénomènes de foire et des exhibitions coloniales.

S.A.H.R.A. sous le numéro 9/2/034/0004.
S.A.H.R.A. sous le numéro 9/2/034/0004. Crédits : S.A.H.R.A. sous le numéro 9/2/034/0004 Wiki commons CC BY-SA 3.0

Deux destins de femmes, aux corps hors « normes », figures des zoos humains. L’une, robuste femme vosgienne, arbora fièrement et sciemment une longue barbe brune en double panache en menant sa vie comme elle l’entend, freak à sa guise. L’autre, sud-africaine née esclave, sera la pionnière des phénomènes de foire et des exhibitions coloniales...  

2nd épisode : Sarah Baartman (1789?-1816). On l’appelle « la Vénus noire » 

Comment raconter l’histoire de celle que l’on nomma – non sans dédain – la « Vénus hottentote », sans lui asséner un énième coup de scalpel ? Originaire d’Afrique du Sud, de la tribu khoisane, elle est la pionnière des « freaks », des zoos humains et des dits « spectacles coloniaux ». Du fait de ses formes callipyges, elle sera faite attraction foraine au Jardin des Plantes ou rue Neuve-des-Petits-Champs, exposée nue pour cinq sous, puis attraction scientifique, par le célèbre naturaliste Cuvier. Disséquée de son vivant et post-mortem, puis de nouveau exposée au Musée de l’Homme, c’est un regard masculin et colonial, populaire puis savant, qui la fabrique comme l’Autre par excellence, corps féminin monstrueux de la sauvage idéale. 

Dans ce documentaire, ce sont des femmes, noires pour la plupart, historienne, artistes, poétesse, qui donnent corps à Sarah Baartman. Elles racontent son destin tragique, entre barnum et muséum, mais aussi sa dignité retrouvée, deux siècles après et posent en filigrane la question : « qui sont les monstres ? »

Avec Fanny Robles, maitresse de conférences en études anglophones à l'université de Marseille, sa thèse portait sur les spectacles ethnographiques en Grande Bretagne au XIXe siècle, Chantal Loïal, metteuse en scène ; Rebecca Chaillon, performeuse ; Diana Ferrus, poétesse sud-africaine. Avec la voix de Sabine Pakora. Lectures Rebecca Chaillon.

Un documentaire de Clémence Allezard, réalisé par Christine Robert. Prise de son : Eric Audra et Loïc Duros. Mixage : Julien Doumenc. Archives INA : Véronique de Saint Pastou. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration : Némo Camus.

Le retour du corps de SARAH BAARTMAN au Cap en Afrique du Sud le 09 aout 2002
Le retour du corps de SARAH BAARTMAN au Cap en Afrique du Sud le 09 aout 2002 Crédits : ANNA ZIEMINSKI / AFP - AFP

Pour aller plus loin :

Très beau et très puissant texte de l'historien Achille Mbembé, lisible en ligne sur le site AOC, "Si l'Autre n'est qu'un sexe" 

"Décolonisons les arts", sous la direction de Françoise Vergès 

"A la recherche du sauvage idéal", François Xavier Fauvelle Editions du Seuil

"Sexe, race et colonies" sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boetsch, Dominic Thomas, Christelle Taraud Editions de la Découverte

Dans les années 1870, Charles Eisenmann a photographié de nombreux « freaks »  dans son studio de New York. La collection rassemblée par Ronald G. Becker est en ligne sur le site de la bibliothèque de l’Université de Syracuse (NY).

Le commerce des monstres, article de Robert Bogdan paru dans les Actes de la recherche en sciences sociales. (Vol. 104, septembre 1994. Le commerce des corps)

Proposition de loi autorisant la restitution par la France de la dépouille mortelle de Saartjie Baartman, dite "Vénus hottentote", à l'Afrique du sud. Annexe au procès-verbal de la séance du 23 janvier 2002. A lire sur e site du Sénat.

Extraits d'observations faites sur le cadavre d'une femme connue à Paris et à Londres sous le nom de Vénus Hottentotte, par M. Georges. Cuvier, publiées dans les Mémoires du Muséum du muséum d’histoire naturelle t. 3, en 1817. En ligne sur le site de la Biodiversité Heritage Library.

…have you hugged, kissed and respected your brown Venus today ? Extraits de la pièce de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin, créée en 2011, en hommage à la Vénus hottentote.

Votre prochaine Histoire particulière ...

... à écouter les 03 et 04 novembre 2018 à 13h30

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......