LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'héroïne des droits civiques Rosa Parks assiste à la cérémonie d'inauguration "Marching Toward Justice: The History of the 14th Amendment of the US Constitution" au Thurgood Marshall Federal Judiciary Building, à Washington, DC
Épisode 2 :

Rosa Parks et ses sœurs de combat

28 min

Il faut attendre Rosa Parks pour que la mobilisation prenne de l'ampleur. Elle est parfaite pour la cause, éduquée, mariée et connue pour son militantisme. Rosa Parks est la respectabilité incarnée.

La militante américaine des droits civiques Rosa Parks pose alors qu'elle travaille comme couturière, peu de temps après le début du boycott des bus de Montgomery (Alabama) en février 1956.
La militante américaine des droits civiques Rosa Parks pose alors qu'elle travaille comme couturière, peu de temps après le début du boycott des bus de Montgomery (Alabama) en février 1956. Crédits : Don Cravens / The LIFE Images Collection via Getty Images - Getty

L’idée d’un boycott des autobus court les églises noires dès les années 40. Les femmes domestiques y sont très présentes et elles prennent quotidiennement le bus. En juin 1953, une mobilisation retentissante oblige une compagnie du Sud à assouplir la ségrégation mais sans l’abolir. La nouvelle s’est diffusée dans la communauté par le biais des réseaux des pasteurs baptistes et méthodistes. L’idée parut immédiatement séduisante aux femmes du Women’s Political Council de Montgomery. Ces dernières attendaient une occasion favorable pour passer à l’action.

Épisode 2 : Rosa Parks et ses sœurs de combat

1er février 1956 : Meeting lors du boycott des bus suite à l'incident avec Rosa Parks à Montgomery (Alabama)
1er février 1956 : Meeting lors du boycott des bus suite à l'incident avec Rosa Parks à Montgomery (Alabama) Crédits : Gray Villet / The LIFE Picture Collection via Getty Images - Getty

There is just so much hurt, disappointment and oppression one can take… The line between reason and madness grows thinner. (Il y a tellement de souffrance, de déception et d'oppression que l'on peut supporter… La frontière entre raison et folie se rétrécit). Rosa Parks

Le 2 mars, Claudette Colvin, quinze ans, est arrêtée pour violation de l’ordonnance municipale sur la ségrégation. Loin de se laisser faire, la jeune fille rebelle à la coupe afro, se débat lorsque deux policiers tentent de lui faire quitter le bus de force. Mais, on découvre que la jeune fille est enceinte. Les leaders de la communauté noire de Montgomery (Alabama) considèrent que son histoire peut nuire à la campagne. Quelques mois plus tard, en octobre 1955, une autre jeune fille, Mary Louise Smith, âgée de dix-huit ans, subit le même sort que Colvin. Arrêtée pour avoir refusé de céder son siège, elle est condamnée à payer une amende. À nouveau, la question de la respectabilité de la famille de la victime est posée.

Couverture de l'ouvrage "Claudette Colvin : Twice Toward Justice" de Phillip Hoose, finaliste au National Book Award.
Couverture de l'ouvrage "Claudette Colvin : Twice Toward Justice" de Phillip Hoose, finaliste au National Book Award. Crédits : Gordon Chibroski / Portland Press Herald via Getty Images - Getty

Toute personne opérant sur une ligne de bus dans la ville devra fournir des services égaux mais séparés aux personnes blanches et aux Nègres sur les bus, en exigeant des employés en charge de ces services d'attribuer les sièges de passagers sur leur véhicule de manière à séparer les personnes blanches des Nègres, quand il y a simultanément des Blancs et des Nègres dans la même voiture. Code urbain de Montgomery de 1905, amendé en 1938, encore en vigueur en 1955 à l'instar d'autres règlements dans les États du sud, section X,  Séparation des races, ce qui est requis. 

Il faut attendre Rosa Parks pour que le soulèvement noir soit entendu. Elle est parfaite pour la cause, éduquée, mariée et connue pour son militantisme. Rosa Parks est la respectabilité incarnée. Les organisations noires se préparent pour un boycott de grande ampleur : Le 5 décembre, jour du procès malgré une pluie battante, la très grande majorité des autobus qui roulent ce jour-là sont vides. Les Africaines-Américaines de la ville ont suivi le boycott et choisi de se déplacer à pied. Martin Luther King, alors âgé de vingt-six ans, pasteur de l’église baptiste, titulaire d’un diplôme de sociologie est l’homme idéal pour porter ce combat. Ses mots résonnent toujours : 

Il arrive un moment, mes amis, où les gens en ont marre d’être plongés dans l’abysse de l’humiliation où ils connaissent la désolation d’un désespoir lancinant. Martin Luther King

10 août 1965 : Le Dr Martin Luther King se tient aux côtés de Rosa Parks lors d'un dîner donné en son honneur à la convention de la Southern Christian Leadership Conference tenue dans un hôtel où Blancs et Noirs étaient auparavant séparés
10 août 1965 : Le Dr Martin Luther King se tient aux côtés de Rosa Parks lors d'un dîner donné en son honneur à la convention de la Southern Christian Leadership Conference tenue dans un hôtel où Blancs et Noirs étaient auparavant séparés Crédits : Bettmann - Getty

Rosa Parks, comme il lui a été demandé, se tint silencieuse auprès de King devant la foule qui se leva pour l’acclamer avant la fin de l’assemblée. Elle devient la "Madone de Montgomery", symbole de la féminité noire vertueuse et silencieuse. Le boycott durera 381 jours. Rosa Parks aura gain de cause et la Cour suprême déclare anticonstitutionnelles les lois de l’Alabama imposant la ségrégation dans les bus.

Sa profession de couturière la rangeait du côté de la classe ouvrière ou de la petite classe moyenne, sa foi notoire, son comportement moral et son hygiène de vie exemplaires faisaient d’elle quelqu’un derrière qui la bourgeoisie noire et les pasteurs de la ville pouvaient aisément se mobiliser. Caroline Diamond

Si Rosa Parks s’est tue ce jour là… pas les précédents, ni les suivants. Elle a œuvré toute sa vie pour ses sœurs noires afin de faire reconnaître les violences sexuelles dont elles sont victimes à la fois par des hommes blancs et au sein de la communauté noire. Une lutte âpre, difficilement négociable au sein du NAACP et des organisation noires. Face à l’ampleur du lynchage des hommes noirs par des hommes blancs arguant d’une réponse légitime aux viols des Blanches, l’objectif pour les Noirs américains est de renverser l’ordre du discours : qualifier le lynchage de crime raciste. Cette longue bataille pour imposer la question des violences faites aux femmes noires et provoquer un sentiment d’indignation dans "l’opinion publique" par les militantes noires américaines s’est heurtée à la question du choix des campagnes à mener.

Militante persévérante, elle dit dans ses écrits ne pas avoir à choisir entre Martin Luther King et Malcom X et use de toutes les méthodes à toute fin utile pour faire avancer sa cause. Comme le fait remarquer l’historienne Jeanne Theoharis : 

Rosa Parks : Une page de ses cahiers manuscrits et son portrait. Ils font partie d'une archive Rosa Parks. Bibliothèque du Congrès, James Madison Memorial Building le 29 janvier 2015 à Washington DC.
Rosa Parks : Une page de ses cahiers manuscrits et son portrait. Ils font partie d'une archive Rosa Parks. Bibliothèque du Congrès, James Madison Memorial Building le 29 janvier 2015 à Washington DC. Crédits : Matt McClain / The Washington Post via Getty Image - Getty

Lorsqu’on la voit lutter contre la brutalité policière, pour l’aide sociale, sur toutes les questions associant la race et la pauvreté, lorsqu’elle parle de la ségrégation dans les écoles… toutes ces questions nous accompagnent toujours. Je ne crois pas que ce soit une coïncidence que la manière dont nous racontions l’histoire, s’arrête à l’épisode du bus. Nous lui rendons hommage mais nous ne rendons pas justice à la portée politique de son combat. C’est la construction d’une fable, celle de l’auto-congratulation. Cette femme qui a été humiliée en 1955, regardez ! Elle a sa statue au Capitole. C’est la seule personne de la société civile en 2013, c’est un immense honneur ! Mais c’est en dépit de ce que en quoi Rosa Parks croyait, elle raconte juste la fabrique du récit progressiste américain. Jeanne Theoharis

Un documentaire de Nedja Bouakra, réalisé par Véronique Lamendour. Prise de son : Laurent Lucas, Pierre Monteil, Valérie Lavallart et Bruno Mourlan ; mixage : Lidwine Caron. Archives INA, Camille Vignaux. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Intervenants

  • Jeanne Theoharis, professeur émérite de Sciences politiques à l'université de Brooklyn (USA), biographe de Rosa Parks
  • Françoise Vergès, politologue  
  • Anniel Atton, pasteur 
  • Charlotte Dugrand, éditrice  
  • Julien Bordier, traducteur

Avec les voix de Joëlle Marelli (voix et traduction partielle) et Hélène Lausseur

14 juin 1999 : La leader des droits civiques, Rosa Parks, attend de recevoir la médaille d'or du Congrès au Statuary Hall du Capitole, à Washington DC
14 juin 1999 : La leader des droits civiques, Rosa Parks, attend de recevoir la médaille d'or du Congrès au Statuary Hall du Capitole, à Washington DC Crédits : William Philpott / Getty Images - Getty

Musique

  • Extraits de : We shall overcome Charlie Haden - Rosa Parks Ellis Paul - Little Sally Walker Mattie Gardner, Ida Mae Towns & Jesse Lee Pratcher - The last month of the year Vera Ward Hall - Four women Nina Simone - Boogie instrumental R.L. Burnside - Alabama John Coltrane - Blowin' in the wind Bob Dylan - Sheep, sheep, don'tcha know the road Bessie Jones & The Sea Island Singers - We shall overcome Montgomery Gospel trio.

Bibliographie

Liens

  • N.A.A.C.P. (National Association for the Advancement of Colored People)
  • I have a dream, titre du discours du Pasteur et militant Martin Luther King (28 août 1963), devant le Lincoln Memorial, à Washington, D.C., pendant la Marche sur Washington pour l'emploi et la liberté. Sur le site de l'Université de Stanford
  • 1965, du 21 au 25 mars, The four day march in Alabama
  • Marches de Selma à Montgomery, en Alabama (7, 9 et 25 mars 1965)
  • The Martin Luther King, Jr., Research and Education Institute sur le site de l'Université de Stanford
  • Photos et documents à propos de Rosa Parks sur le site Library of Congress (Bibliothèque du Congrès)
  • The Civil Right Act of 1964 sur le site Library of Congress (Bibliothèque du Congrès)
  • En juillet 1960, le magazine Jet publiait un article titré Les problèmes de l'héroïne du boycott, Rosa Parks. Touché par sa situation, le président de la branche NAACP du Michigan envoie un  courrier, en date du 16 novembre 1960, faisant appel au bureau national de la NAACP pour obtenir de l'aide pour Rosa Parks. Celle-ci était en effet malade, endettée et incapable de payer des soins de santé. À lire sur le site Library of Congress (Bibliothèque du Congrès)
  • Ida Bell Wells-Barnett, plus connue sous le nom Ida Wells, journaliste afro-américaine (1862-1931) : Très active dans les mouvements des droits civiques, du droit des femmes et pour le suffrage des femmes. Elle a écrit deux ouvrages sur le lynchage Southern Horrors : Lynch Law in all its phases (1892) et The Red Record (1892-1894) (1895). Biographie à lire sur le site Nation Women's History Museum
5 décembre 1975 : Coretta Scott King debout devant Rosa Parks et Ralph Abernathy lors du 20ème anniversaire du boycott des bus de 1955
5 décembre 1975 : Coretta Scott King debout devant Rosa Parks et Ralph Abernathy lors du 20ème anniversaire du boycott des bus de 1955 Crédits : Bettmann - Getty
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......