LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Symbole skinhead
Épisode 1 :

Farid, premier skinhead de France

29 min

Dans l’imaginaire collectif, c’est l’image du voyou abreuvé de bière, bagarreur, raciste, néo-nazi, qui demeure. Et pourtant, à Londres comme à Paris, l’histoire des skinheads est plus complexe.

Symbole skinhead
Symbole skinhead Crédits : Arifoto Ug/Michael Reichel/dpa-Zentralbild/ZB arifoto UG / ZB / DPA - AFP

Les skinheads font leur apparition en Angleterre en 1966. En rupture avec le psychédélisme et le mouvement hippie émergeant chez les étudiants des classes moyennes supérieures, des jeunes des quartiers populaires se coupent les cheveux courts. Ils s’inspirent de la tenue vestimentaire des immigrés jamaïcains qu’ils admirent et adoptent leurs musique : le ska, le rocksteady, le reggae. Cette vague disparaît en 1971 et une seconde surgit en 1977 dans une Grande Bretagne en crise, dans le sillon du mouvement punk. Un renouveau ska à grand succès et une musique plus agressive, la Oi !, sorte de punk rock aux allures de chants de supporters de football, séduisent les skinheads. Les partis d’extrême-droite commencent à recruter dans leurs rangs et au début des années 80, une grande partie du mouvement bascule dans le néo-nazisme. 

Les skinheads français suivent le même chemin, avant que le mouvement prenne des allures plus fréquentables. 

1er épisode : Farid, premier skinhead de France 

La vie de Farid, enfant des années 60, a le goût de l’immigration algérienne et des banlieues. Seule surprise, en 1978 c’est lui le premier skinhead de France. Portrait d’un personnage à la fois archétypal et atypique, à la lumière des quelques décennies qu’il a traversées. 

Farid (2ème en partant de la droite)
Farid (2ème en partant de la droite) Crédits : Collection personnelle Farid - Radio France

Bidonville, cité de transit, HLM… avec ses parents, ses frères et sœurs, il suit le chemin classique de bien des fils d’immigrés de sa génération. Originaire de Colombes, dans la banlieue parisienne, avec quelques potes il forme la première bande, qui trouve son quartier de prédilection. On les appelle les skins des Halles, réputés pour la baston et un sens viril de l’amitié. L’héroïne, le Sida, la mort violente déciment finalement la bande. Farid est un survivant. Retour sur son passé et son évolution. 

Avec Farid et Madj

Farid (avec les bretelles) et la bande de Colombes
Farid (avec les bretelles) et la bande de Colombes Crédits : Collection personnelle Farid - Radio France
Écouter
1 min
Archive INA 01/06/1989 : RF : "Les skinheads : Omar AMOUR, ex-skin (avant 1981) : membre des premiers groupes skins "apolitiques" en France, explique qu'il a quitté le mouvement skin

Un documentaire de Philippe Roizes, réalisé par Delphine Lemer. prises de son : Nicolas Matthias, Mixage: Claire Levasseur.  Archives INA : Stéphanie Place

Archives INA

Soirée électorale : élection présidentielle 2ème tour de l'élection présidentielle 1981 : Mitterrand élu  

Soirée électorale : élection présidentielle 2ème tour de l'élection présidentielle 1981 : première déclaration de François Mitterrand

Bibliographie : 

Nick Knight, Skinhead, Camion blanc, 1982

George Marshall, Spirit Of ’69, A Skinhead Bible, ST Publishing, 1994

Gavin Watson, Skins, Harper’s Books, 1994

Discographie :

  • The Pioneers "Reggae Fever" (Blue Mountain Music, 1974) in "The Best Of The Pioneers" (Trojan Records)
  • Symarip "Skinhead Moonstomp" (Trojan Records, 1970) in "Skinhead Moonstomp" (Sunspot)
  • The Specials "Do The Dog" (Two Tone Records, 1979) in "Specials" (Chrysalis, Two Tone Records)
  • Cockney Rejects "Oi! Oi! Oi!" (EMI, 1980) in "Greatest Hits Vol.  II" (Let Them Eat Vinyl)
  • Sham 69 "Rip Off" et "Ulster" (Polydor, 1978) in "Tell Us The Truth" (Captain Oi!)
  • La Souris Déglinguée "Nostalgique" et "Soldats perdus" (Celluloid, 1984) in "La cité des anges" (Celluloid)
  • La Souris Déglinguée "Rockers" (New Rose Records, 1981) in "La Souris Déglinguée" (Last Call Records)
  • The 4 Skins "On Law For Them" (Secret Records, 1982) in "The Good, The Bad & The 4 Skins" (Radiation Reissues)
  • Blitz "New Age" (Future Records, 1983) in "The Other Side Of..." (Vomitopunkrock Records)

Filmographie : 

Horace Ové, Reggae, 1971

Alan Clarke, Made in Britain, 1982

Ted Clisby, Skinheads, 1982

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......