LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Thomas Alva Edison (1847-1931), autour de 1922 (Tirage photographique)
Épisode 2 :

La chaise électrique ou la mort en continu

29 min

Au plus fort de leur rivalité et dans l’espoir de discréditer définitivement son concurrent, Thomas Edison a tenté, via d'importantes campagnes de presse, d’imposer le mot "westinghouser" au public américain. Un synonyme d'"électrocuter par le courant alternatif"…

Portrait non daté de l'inventeur américain Thomas Alva Edison (1847-1931), qui a créé de grandes innovations comme l'ampoule électrique et le phonographe.
Portrait non daté de l'inventeur américain Thomas Alva Edison (1847-1931), qui a créé de grandes innovations comme l'ampoule électrique et le phonographe. Crédits : AFP

En 1887, Edison effectue une grande tournée à travers les Etats-Unis afin d'électrocuter des animaux avec le courant alternatif de George Westinghouse. La psychose doit gagner les foyers américains qui s'équipent peu à peu avec le courant de son rival...

Episode 2 : La chaise électrique ou la mort en continu

L'inventeur est prêt à tout...

Mais cette méthode radicale ne suffit pas à discréditer son adversaire. Jusqu'à ce qu'un dentiste, Alfred Southwick, séduit par la rapidité avec laquelle les personnes électrocutées décèdent, propose à Edison une nouvelle invention : la chaise électrique. Alors, aux Etats-Unis, le débat fait rage autour des méthodes d'exécution. La pendaison est jugée trop cruelle et peu "efficace".

Edison accepte d'aider Southwick si celui-ci utilise le courant alternatif de son concurrent. Et le 6 avril 1890, William Kemmler, un colporteur illettré et alcoolique qui a découpé sa femme à la hache, inaugure la nouvelle machine de mort devant un parterre de scientifiques, d'élus et de journalistes.

Exécution de Kemmler, le premier homme à mourir sur la chaise électrique, prison d'Auburn, États-Unis, 6 août 1890. Des générateurs Westinghouse ont été utilisés, avec un courant alternatif. Trois surtensions de courant étaient nécessaires.
Exécution de Kemmler, le premier homme à mourir sur la chaise électrique, prison d'Auburn, États-Unis, 6 août 1890. Des générateurs Westinghouse ont été utilisés, avec un courant alternatif. Trois surtensions de courant étaient nécessaires. Crédits : Oxford Science Archive / Print Collector - Getty

C'est un massacre. Mille volts de courant alternatif traversent le corps du jeune homme pendant 17 secondes. Il est 06h38. Kemmler agonise...

La chaise électrique, fruit de la rivalité commerciale entre deux entrepreneurs, vient d'entrer dans l'histoire...

Écouter
1 min
Archives INA : 19 juillet 1990, Inter soir 19h00 : Jacques Tiziou, correspondant à Washington pour France Inter, à propos des condamnations à mort suspendues aux États-Unis après des disfonctionnements de chaises électriques
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants

Traduction : Kate Benson - Lecture : extraits du livre de Jean Echenoz, Des éclairs (éditions de Minuit, 2010) par Nathalie Kanoui

Extraits du film The Current war (2019) d’Alfonso Gomez-Rejon :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Archive Ina : Extrait d'une archive de 1947 dans le "Journal des actualités françaises", Le centenaire d'Edison

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi réalisé par Véronique Samouiloff. Prise de son Philippe Thibaud ; Mixage Bernard Lagnel. Archives INA, Sophie Henocq. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Bibliographie

Musique

  • Souffle électrique (live) d'Arthur H (extrait de l'album Piano solo, 2002, Polydor 668438)

Pour aller plus loin

Nikola Tesla (1856-1943), physicien serbo-américain assis dans son laboratoire de Colorado Springs avec son «émetteur grossissant» - 1899
Nikola Tesla (1856-1943), physicien serbo-américain assis dans son laboratoire de Colorado Springs avec son «émetteur grossissant» - 1899 Crédits : Stefano Bianchetti / Corbis - Getty
Intervenants
  • Docteur en histoire américaine de l'Université de Cornell (État de New York)
  • Écrivain et dessinatrice
  • Directeur de recherche au CNRS.
  • Historien spécialiste de l’histoire du droit et de la justice aux Etats-Unis. Maître de conférences à l’université de Lille
L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......