LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Après trois heures d'attente, une vieille dame passée au secteur Ouest fait signe à ses connaissances restées à l'Est, 1961.
Épisode 1 :

Creuser sous le Mur de la Honte

29 min

On connaît 75 tentatives de franchissement du Mur de Berlin par le sous-sol. 19 ont été couronnées de succès. Les soirs des 3 et 4 octobre 1964, 57 personnes ont pu s’évader.

Après trois heures d'attente, une vieille dame passée au secteur Ouest fait signe à ses connaissances restées à l'Est, 1961.
Après trois heures d'attente, une vieille dame passée au secteur Ouest fait signe à ses connaissances restées à l'Est, 1961. Crédits : Dan Budnik Wikipédia commons

On connaît 75 tentatives de franchissement du Mur de Berlin par le sous-sol. 19 ont été couronnées de succès. La plupart ont eu lieu dans les premières années du Mur : la Stasi perfectionnait sans cesse ses moyens de détection, et à partir de 1971, c’était totalement voué à l’échec.

Les Berlinois, dans leur malheur, avaient plutôt de la chance, géologiquement : le sous-sol est relativement meuble et stable. Si la ville avait été bâtie sur du granit, il ne serait pas question de ce sujet.

La motivation de creuser des tunnels était de plusieurs natures. Les gens étaient indignés. Tout le monde se disait : "Il faut faire quelque chose". J’avais des amis qui étaient restés à Berlin-Est et je leur avais promis que si j’arrivais à passer à l’Ouest je ferais tout pour les aider. J’étais engagé par cette promesse. On m’avait aidé à passer à Berlin-Ouest, j’étais donc redevable, je devais le faire. Joachim Neumann

Joachim Neumann est passé à l’Ouest dès la fin de l’année 1961, grâce à un passeport suisse, avec la ferme volonté d’aider ensuite ses amis restés à l’Est, dont sa chérie. Pour elle, il a creusé quatre tunnels d’environ 140 mètres chacun, ce qui représente cinq mois de travail à chaque fois, pour une équipe de vingt personnes. La quatrième tentative a été la bonne. Elle porte le nom de Tunnel 57, parce que 57 personnes ont pu s’évader par ce moyen, les soirs des 3 et 4 octobre 1964.

Au cours de la première nuit d’ouverture du tunnel 57, les fugitifs sont arrivés les uns après les autres. Soudain un des nôtres est arrivé, soutenant une jeune femme. Il me l’a mise dans les bras en me murmurant : "Fais attention, elle est très nerveuse". Quand je l’ai eue dans les bras, je me suis aperçu que c’était ma copine. Joachim Neumann

Le 26 août 1961, de jeunes hommes côté Ouest discutent avec leurs petites amies derrière la grille de la station de train Stettiner Bahnhof de Berlin
Le 26 août 1961, de jeunes hommes côté Ouest discutent avec leurs petites amies derrière la grille de la station de train Stettiner Bahnhof de Berlin Crédits : Günter Bratke - AFP

Un documentaire d'Olivier Chaumelle, réalisé par Lionel Quantin. Prise de son : Thibault Nascimben à Berlin, Julien Doumenc en studio à Paris.  Mixage : Philip Merscher. 

Avec :

  • Marc Boucher, de l’association Berliner Unterwelten
  • Dietmar Arnold, de l’association Berliner Unterwelten
  • Joachim Neumann, perceur de tunnel récidiviste
  • Michael Baade, écrivain, ami d’Egon Schultz

Traduction : Marie Heck et Françoise Schmidt.  Voix françaises : Michel Vivier, Jean-Georges Brunet, Nathalie Duong et Renaud Bertin. 

Documentation d'actualité : Patricia Mihura. 

Documentation et liens internet : Annelise Signoret. 

Archives INA : Véronique Jolivet. Archives de la Radiodiffusion Allemande (Deutsches Rundfunkarchiv) : Monika Fickert.

Remerciements :   Merci à l’association Berliner Unterwelten, les mondes souterrains de Berlin, dont le précieux travail nous permet de raconter cette histoire. À Hassane M’Béchour et Marie Chartron de France Culture. Aux éditions Christoph Links Verlag. À l’Institut Français de Berlin. Aux Archives de la Radiodiffusion Allemande. À Dominique Radanyi des relations internationales de Radio France.

Bibliographie et liens

Pour aller plus loin :

  • L’histoire du Mur de Berlin, de sa création à sa destruction, une exposition proposée par le Mémorial de Caen. A retrouver sur leur site.
  • The Berlin Wall : remarquable projet multimedia autour du Mur de Berlin. Chronologie, cartes, parcours interactifs, reportages vidéo comme celui-ci consacré à la spectaculaire évasion de 57 personnes par un tunnel (qu’on surnomme depuis le Tunnel 57),  entre le 3 et le 5 octobre 1964.
  • Témoignage en vidéo recueilli pour le portail Mémoire d’une nation, en coproduction avec la ZDF. Les 8 épisodes sont sur YouTube, mais en allemand uniquement.
Écouter
2 min
Inter actualités de 20H00 Allemagne, évasion de 57 personnes au Mur de Berlin France Inter 05/10/1964
L'équipe
Production
Coordination
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......