LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photographie datant des années 1940 de Varian Fry, citoyen américain

24 mars 1941 : le destin des lettres françaises

57 min

Résistant avant l'heure, Varian Fry a une mission : une liste de 200 personnes à sauver, menacées par les nazis et la politique de Vichy. Il va l'allonger et permettre à près de 2 000 personnes de s'échapper de Marseille, devenue souricière. Parmi eux, Hannah Arendt, André Breton, André Masson...

Photographie datant des années 1940 de Varian Fry, citoyen américain
Photographie datant des années 1940 de Varian Fry, citoyen américain Crédits : AFP - GEORGES GOBET - AFP

Rediffusion des samedi 08 et dimanche 09 décembre 2018

Pour certains, il est un Schindler inconnu. Jeune journaliste libéral, Varian Fry se trouve le 15 juillet 1935 à Berlin et assiste à de cruelles séquences d'un pogrom qui l'a précisément renseigné quant à l'antisémitisme des sbires d'Hitler. Les Etats-Unis sous la houlette d’Eleanor Roosevelt cherchent un homme rusé et discret pour faire sortir de France les artistes et personnalités persécutées. 

Épisode 1 : Varian Fry, l’homme inespéré

Varian Fry offre une vitrine "humanitaire" pour les autorités, mais travaille dans la plus totale clandestinité. Grâce à l’aide des réfugiés même, de petits bras de la mafia, et de l’inventivité des hommes face à l’urgence, il se décrit lui-même comme un cheval de course attelé à un chariot de pierres. Il écrit ses mémoires après-guerre, mais elles ne seront traduites en France qu’un demi-siècle plus tard. Dès septembre 40 s'inventent les premiers réseaux clandestins autour de Varian Fry. Artistes évadés ou sur la liste des arts "dégénérés", surréalistes, hommes et femmes fuyant l’Europe centrale, l’Espagne, l’Italie et le nazisme, s’informent et travaillent dans des coopératives qui leur permettent de se déplacer en échappant aux rafles. Les artistes fabriquent des faux papiers, Varian Fy ouvre un bureau dans une chambre de l'hôtel Splendide à Marseille et tape ses rapports pendant que l'eau de la baignoire coule. Son bras droit, Daniel Benedicte, entré jeune au cabinet de la préfecture de Paris en 34, fait jouer ses réseaux. Pas d’amateurs, que des bonnes volontés.

Stéphane Hessel
Stéphane Hessel Crédits : Harcourt/AFP - AFP

Stéphane Hessel écrira : Dès que je l'eus rencontré, Varian Fry m'apparut comme le porteur d'une immense espérance à laquelle de toutes mes forces je souhaitais m'associer.

Lundi 2 décembre au soir. Marseille. Toutes les maisons sont pavoisées. Partout de grands portraits du maréchal et des inscriptions "Vive Pétain ! Vive la France". Note d'une fonctionnaire de la police.

Il faut sortir de la souricière. Pétain est acclamé sur la Cannebière et à deux pas de ces fanfares nationales vit Simone Weil. Réfugiée parmi les réfugiés, elle s'est donnée pour mission de connaître les conditions des camps d'internement en France (Espagnols, Juifs allemands, etc). Elle tient tête à la police (archive inédite trouvée par Robert Mencherini) et arrive à faire limoger un lieutenant féroce. "La dame au manteau gris et aux yeux fous" est pourtant elle-même visée par la gestapo.

Écouter
5 min
« Radiosouvenirs : Dina Vierny, à propos de Varian Fry », enregistré le 06/07/2006 ; diffusé le 21/08/2006 sur France Culture

Les rafles font rage. Marx Ernst s'échappe du Camp des Milles. Walter Benjamin tente de s'échapper par les Pyrénées. On se donne des nouvelles au café Les brûleurs de loups ; intellectuels, artistes s'y retrouvent. Enfin, un havre de paix ouvre ses portes : la villa Air Belle - "Château espère Visa" ouvert par le réseau Varian Fry dans un discret quartier de Marseille. 

Dans cet interstice marseillais s'inventent la résistance et le jeu de Marseille, œuvre collective surréaliste. La vie ne tient qu'à un fil, des cadavres exquis font passer l'attente. Tandis que Varian Fry allonge la liste des "hommes et femmes à sauver". Les filières échouent par l'Espagne. La mer devient à conquérir. 

Photo de groupe à bord du "Capitaine Paul-Lemerle" en mai 1941. Avec Victor Serge, Jacqueline Lamba Breton, Midi Branton, Wifredo Lam et sa femme, Katrin Kirschmann, Dyno Lowenstein, Harry Branton, Carola Osner, Walter Barth…
Photo de groupe à bord du "Capitaine Paul-Lemerle" en mai 1941. Avec Victor Serge, Jacqueline Lamba Breton, Midi Branton, Wifredo Lam et sa femme, Katrin Kirschmann, Dyno Lowenstein, Harry Branton, Carola Osner, Walter Barth… Crédits : United States Holocaust Memorial Museum, courtesy of Dyno Lowenstein

Épisode 2 : La traversée du "Capitaine Paul-Lemerle"

Un coup de dés n’abolira jamais le hasard, mais les visas sont obtenus : à quoi bon retenir cette "racaille", selon les termes de Vichy. Visas en poche, ils peuvent gagner les Etats-Unis et le Mexique, mais doivent braver le blocus anglais à bord du Capitaine Paul-Lemerle. Le navire embarque à bord André Breton, Anna Seghers, Claude Lévi-Strauss, Wifredo Lam, Serge Victor, le 29 mars 1941.

La rencontre sidérante de Lévi-Strauss et Breton, un coup de foudre amical. À bord, ils argumentent sur le statut du document comme œuvre d'art (courrier à bord). Serge Victor anime une université sur le pont. Le navire longe les côtes espagnoles, fait escale à Alger où il livre de mystérieuses cargaisons. Car à son bord, des hommes troubles, dont un marchand avec un Degas, celui-là même qui fera couler la revue Combat quelques temps plus tard. Un certain Smadja dont se méfient Victor Serge et Lévi-Strauss.

Écouter
4 min
Archive INA : Entretien avec André Breton qui évoque la guerre et son départ pour les États-Unis (Chaîne nationale, 02.06.1952)

Enfin, le franchissement de l'Équateur marque le changement d'hémisphère, une grande fête de Neptune baptise les matelots et les passagers, chacun se grime et porte chapeau pointu. Germaine Krull immortalise le moment. Une société se recrée des soutes au pont, aux cabines jusqu'aux chaloupes devenues lits de fortune, où de discrètes rencontres amoureuses prennent le large.

Certains d'entre nous (les ethnologues) avons acquis une connaissance directe des formes de vie et pensée exotiques, qui faisait défaut à nos devanciers ; mais n'est-ce pas aussi que le surréalisme a transformé notre sensibilité, et que nous lui sommes redevables d'avoir au cœur de nos études, découvert ou redécouvert un lyrisme et une probité ? Claude Lévi-Strauss

À bord du "Capitaine Paul-Lemerle", où ont embarqué, en mars 1941, exilés, bannis, pourchassés…
À bord du "Capitaine Paul-Lemerle", où ont embarqué, en mars 1941, exilés, bannis, pourchassés… Crédits : United States Holocaust Memorial Museum, courtesy of Dyno Lowenstein

Des amitiés naissent au cours de longues promenades dans cette île à la végétation saisissante et aux "hommes plantes". Breton, Masson Césaire et Suzanne, Wifredo Lam et Hélène vont se découvrir une amitié où coulent l'encre et la peinture. Le jeune Aimé Césaire écrira : Si je suis ce que je suis, je crois que c’est en grande partie à cause de Breton (…) une sorte d’immense raccourci pour me trouver moi-même. André Breton écrit le recueil Martinique charmeuse de serpents et André Masson réalise une série de dessins pour illustrer le texte. Wifredo Lam au pied d’un grand fromager étend une longue feuille près du gouffre d’Absalon.

Intervenants

Et la voix de Sonia Masson, petite fille du peintre André Masson

Un documentaire de Nedjma Bouakra, réalisé par Julie Beressi. Prise de son Thibaud Nascimben. Mixage : Alain Joubert. Avec la collaboration d'Annelise Signoret, de la Bibliothèque de Radio France. Nouvelle page web, Sylvia Favre. 

Bibliographie

Pour en savoir plus

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Demain, dimanche 25 juillet, retrouvez les deux épisodes de Les secrets d'une secrétaire, un documentaire de Charlotte Pouch, réalisé par Anna Szmuc (première diffusion les 02 et 03.06.2018).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......