LE DIRECT

François Rancillac, un ange de l'Histoire...

31 min
À retrouver dans l'émission

François Rancillac
François Rancillac Crédits : Théâtre de l'Aquarium

Joëlle Gayot reçoit François Rancillac , directeur du Théâtre de l"Aquarium / La Cartoucherie...

François Rancillac , metteur en scène, a d'abord fondé le Théâtre du Binôme, avant de diriger, de 1991 à 1994, le Théâtre du Peuple de Bussang, période au cours de laquelle il fut aussi artiste associé au Théâtre de Rungis (de 1990 à 1994), avant de le devenir à la Scène Nationale de Bar-le-Duc (de 1996 à 1999), puis au Théâtre du Campanol - Centre Dramatique National de la banlieue sud, en 2000-2001.

En 2002, il fut nommé codirecteur au Centre Dramatique National de Saint-Etienne (avec J.Cl. Berutti), puis, en 2009, il a succédé à Julie Brochen à la direction du Théâtre de l'Aquarium, à la Cartoucherie de Paris-Vincennes, qu'il devra quitter en juin 2016, malgré la formidable mobilisation qu'a déclenchée l'annonce de cette éviction...

En septembre dernier, lors de l'annonce de la saison 2015 / 2016, François Rancillac commençait ainsi : "Rien n'a changé concernant l'avenir de l'Aquarium : je suis toujours officiellemnt "remercié" par le Ministère de la Culture (DGCA) en juin 2016" ...

Ces jours-ci, la compagnie "Théâtre de l'Aquarium" a fêté ses 50 ans...

Au programme, il y a eu notamment le spectacle de Tony Kushner, "Angels in America" , dans une traduction de Gérard Wajcman (avec la collaboration de Jacqueline Lichtenstein), dans une mise en scène de Aurélie Van Der Daele ... "Saga décoiffante, portrait génial et insolent de notre Occident en pleine mutation", nous annonçait-on , pour un spectacle qui était initialement sous-titré - lors de sa création française par Brigitte Jacques et François Regnault en 1994 à Aubervilliers - : "Fantaisie gay sur des thèmes nationaux", et où l'on présentait une peste moderne, le sida...

On sait que c'est un court texte de Walter Benjamin qui inspira à Tony Kushner la problématique de sa pièce :

"Il existe un tableau de Klee qui s'intitule "Angelus Novus". Il représente un ange qui semble être en train de s'éloigner du lieu où il se tient immobile. Ses yeux sont écarquillés, sa bouche ouverte, ses ailes déployées. Tel est l'aspect que doit avoir nécessairement l'Ange de l'Histoire. Il a le visage tourné vers le passé. Là où se présente à nous une chaîne d'événements, il ne voit qu'une seule et unique catastrophe, qui ne cesse d'amonceler ruines sur ruines et les jette à ses pieds. Il voudrait bien s'attarder, réveiller les morts et rassembler ce qui fut brisé. Mais du paradis souffle une tempête qui s'est prise dans ses ailes, si forte que l'ange ne les peut plus refermer. Cette tempête le pousse irrésistiblement vers l'avenir auquel il tourne le dos, cependant que jusqu'au ciel devant lui s'accumulent les ruines. Cette tempête est ce que nous appelons le progrès." ("Sur le concept d'histoire, IX")

On l'aura compris, "Angels in America" est une pièce éminemment politique, mais qui, par ses audaces formelles et métaphoriques, échappe à la politique politicienne...

Aujourd'hui, dans "Une saison au théâtre", un autre ange de l'Histoire : François Rancillac.. .

"Et les dehors trompeurs...

N'ont que trop ébloui mon oeil mal éclairé." Corneille, "La Toison d'or"

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......