LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean-François Sivadier, novembre 2015.

Jean-François Sivadier donne l'alerte : Ibsen a posé une bombe

31 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le metteur en scène Jean-François Sivadier qui signe la création de "Un ennemi du peuple" d'Henrik Ibsen.

Jean-François Sivadier, novembre 2015.
Jean-François Sivadier, novembre 2015. Crédits : LOIC VENANCE - AFP

La réalité est une suite de coups de théâtre dont certains heurtent avec virulence les planchers de bois où se tiennent les spectacles. C’est ainsi que du réel à la fiction et de la fiction au réel, les allers retours sont possibles. 

Exemple : le 11 avril dernier, Julian Assange, l’un des fondateurs de Wikileaks, est arrêté à Londres. Quelques jours plus tard, le 16 avril, le Parlement européen  adopte une directive protégeant les lanceurs d’alerte. 

Quel rapport avec le théâtre ? Il y en a un et c’est au théâtre Europe Odéon, à Paris, qu’il se manifeste en ce moment même.

"Un ennemi du peuple", mise en scène Jean-François Sivadier, Odéon-Théâtre de l'Europe, 2019.
"Un ennemi du peuple", mise en scène Jean-François Sivadier, Odéon-Théâtre de l'Europe, 2019. Crédits : © Jean-Louis Fernandez.

Bien avant Julian Assange diffusant en 2010 sur le net la vidéo d’une bavure de l’armée américaine en Irak, un auteur norvégien de la fin du 19ème siècle, Henrik Ibsen, a publié en 1882 Un ennemi du peuple. Dans cette pièce, un héros, Tomas Stockmann, dénonce la contamination des eaux de sa ville. 

Ibsen a écrit Un Ennemi du peuple depuis Rome où il s’était exilé. Il ne cesse, dans cette pièce, d’injurier et de critiquer la société norvégienne mais ne mouille pas la chemise pour autant : il n’a aucun projet politique, aucune solution à apporter ; il vient simplement provoquer le scandale. Pourtant, c’est un auteur de génie qui a posé des questions, dans cette pièce, dont nous n’avons toujours pas la réponse. 

En réalité, Tomas Stockmann, héros d’Ibsen, préfigure celles et ceux qu’on appelle désormais les lanceurs d’alerte.

"Un ennemi du peuple", mise en scène Jean-François Sivadier, Odéon-Théâtre de l'Europe, 2019.
"Un ennemi du peuple", mise en scène Jean-François Sivadier, Odéon-Théâtre de l'Europe, 2019. Crédits : © Jean-Louis Fernandez.

Le théâtre éclaire le réel. Il le peut parce qu’il prend le temps de la nuance, du détail, de l’analyse. Dans Un Ennemi du peuple, l’héroïsme et l’extrémisme se percutent de plein fouet. Etre lanceur d’alerte, c’est bien, à condition que le courage et la vertu ne dérivent pas vers une menace irraisonnée. 

Ibsen ne croit pas du tout en la politique, en sa puissance ; il ne croit pas au désintéressement et n’a pas confiance dans les hommes de pouvoir quels qu’ils soient. Jean-François Sivadier

Que nous dit Ibsen du parcours du lanceur d’alerte ? Que nous apprend-il du comportement des témoins, de leur vigilance réaliste, ou bien de leur lâcheté aveugle ? 

On s'intéresse au lanceur d'alerte davantage pour sa personne que pour la cause qu'il dénonce. Jean-François Sivadier

Dans le spectacle proposé à l’Odéon, personne, absolument personne n’est exemplaire. Nous en parlons avec le metteur en scène de la pièce, Jean-François Sivadier.

A VOIR A DÉCOUVRIR

Un ennemi du peuple, mise en scène Jean-François Sivadier, pièce d'Henrik Ibsen, à l'Odéon Théâtre de l'Europe, jusqu'au 15 juin

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......