LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sylvia Bergé, Nâzim Boudjenah, Pauline Clément, Serge Bagdassarian dans "Les Oubliés (Alger-Paris)" , Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019).

Julie Bertin et Jade Herbulot. Guerre d'Algérie : récit

30 min
À retrouver dans l'émission

Julie Bertin et Jade Herbulot - Le Birgit ensemble, sont les invitées de Joëlle Gayot à l'occasion de leur création "Les Oubliés (Alger-Paris)" au Théâtre du Vieux-Colombier. Comment faire le récit de l'Histoire contemporaine ? Comment mettre en fiction une Histoire en partie tue ?

Sylvia Bergé, Nâzim Boudjenah, Pauline Clément, Serge Bagdassarian dans "Les Oubliés (Alger-Paris)" , Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019).
Sylvia Bergé, Nâzim Boudjenah, Pauline Clément, Serge Bagdassarian dans "Les Oubliés (Alger-Paris)" , Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019). Crédits : ©Christophe Raynaud de Lage, coll.CF.

1954 – 1962 : c’est la durée de la guerre d’Algérie. En 1958, le Général de Gaulle est rappelé à l’Elysée. Il doit trouver une issue au conflit et, pour avoir les mains libres, inaugure la Cinquième République. A la Guerre d’Algérie, restée longtemps piégée, amputée, déformée dans les impensés de la mémoire française, ses réécritures spécieuses ou ses amnésies volontaires, s’ajoute aussi cette bascule de la France vers les pleins pouvoirs de l’exécutif. Comment faire le récit de ce qui a eu lieu, ce qui est su et ce qui ne l’est pas, ce qui est dit et ce qui est tu ? 

Notre génération hérite d'un retour du refoulé. Julie Bertin

Il y a un problème en France sur le regard que porte la France sur les immigrés. En tant qu'artistes, notre solution a été de puiser dans l'Histoire pour comprendre. Jade Herbulot

"Les Oubliés (Alger-Paris", Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019).
"Les Oubliés (Alger-Paris", Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019). Crédits : ©Christophe Raynaud de Lage, coll.CF.

Des pièces de théâtre ont éclairé l’obscurité. On a lu et vu, sur le sujet, des  pièces de Lazare, de Jean Magnan, de Mohamed Kacimi, de Kateb Yacine ou de Bernard-Marie Koltès. S’ajoute désormais à cette liste, non exhaustive, le spectacle de Julie Bertin et Jade Herbulot, de la compagnie le Birgit Ensemble. Toutes deux ont écrit et mettent en scène Les Oubliés, Alger-Paris, au Théâtre du Vieux-Colombier. Cette représentation est, sur scène, l’une des premières tentatives d’écriture d’un récit  fictif et documenté ou documentaire sur la Guerre d’Algérie.

Il s'agit de poser un regard critique et parfois satirique sur la Guerre d'Algérie, c'est notre façon à nous de décaler l'Histoire. On ne fait pas du théâtre documentaire, mais du théâtre documenté. Julie Bertin

Nous ouvrons donc, avec Julie Bertin et Jade Herbulot, à sa lettre R, comme Récit, notre encyclopédie vivante.

Le régime républicain n'est pas une forme rigide, il peut être remis en question. Jade Herbulot

Coup de fil à Laurence Lang, secrétaire générale du Carreau,  Scène Nationale de Forbach.

"Les Oubliés (Alger-Paris)", Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019).
"Les Oubliés (Alger-Paris)", Théâtre du Vieux-Colombier, Paris (janvier-mars 2019). Crédits : ©Christophe Raynaud de Lage, coll.CF.
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......