LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Eden Teatro" de Raffaele Viviani, mise en scène d'Alfredo Arias

Le masque : "La disparition du visage crée une angoisse métaphysique fatale"

31 min
À retrouver dans l'émission

Nous ouvrons le chapitre "masque" de notre encyclopédie vivante du théâtre, un art qui se maquille et se farde volontiers. Mais avec notre invité, le masque ne renvoie pas toujours à un objet concret : Alfredo Arias explore théâtralement la façon dont "le masque articule le rapport avec le sacré"...

"Eden Teatro" de Raffaele Viviani, mise en scène d'Alfredo Arias
"Eden Teatro" de Raffaele Viviani, mise en scène d'Alfredo Arias Crédits : Marco Ghidelli

Avec Alfredo Arias. Le metteur en scène et comédien franco-argentin présente Eden Teatro du dramaturge napolitain Raffaele Viviani, au théâtre de L’Athénée-Louis Jouvet (Paris) du 24 au 29 mai, un spectacle qu'il vient de créer en Italie, à Naples et à Rome : des divas déchues du music-hall errent dans l’Eden Teatro comme au bord d’un gouffre, créatures ne voulant pas quitter un lieu qui figure comme la fin d’un monde…

Le masque est une transgression qui permet au spectateur de basculer dans l'imaginaire.

Alfredo Arias est connu pour son théâtre des masques. Nous discutons avec lui d’un objet tant anthropologique que théâtral, tantôt médiateur, tantôt révélateur, tantôt dissimulateur. C’est en découvrant le travail d’un dessinateur du 19eme siècle qu’Alfredo Arias va ouvrir la porte d’un théâtre du merveilleux où règnent des animaux aux corps humains, et qui se prolonge dans un monde fantastique… Il nous parle de sa passion pour les masques, et de ce qu’ils permettent d’atteindre au plateau : le masque entre les mains d’Alfredo Arias est l’essence même de la métamorphose.

Cette sorte de cécité poétique qu'offre le masque, en cachant le visage, se trouve parfois être le moteur de l'action : le masque peut aider à construire un personnage.

« L’homme est moins lui-même quand il est sincère. Donnez-lui un masque et il dira la vérité » affirmait l’écrivain irlandais Oscar Wilde. Depuis l’Antiquité, le théâtre et le masque font bon ménage. Ce qui ne signifie pas que le théâtre et la vérité font bon ménage. Le masque est un double complexe. Il y a celui qui révèle, accentue, intensifie les traits de caractère d’un personnage. Il y a celui qui dissimule, qui cache, qui tait ce qui anime le héros. Il y a le masque neutre, impénétrable, indéchiffrable. Le masque réaliste ou surnaturel, humain ou animal, le masque hybride, le masque faustien : toutes les versions existent, toutes les options sont à disposition, et toutes les possibilités du masque semblent avoir été déclinées sur les scènes d’hier et d’aujourd’hui.

Une quête de transfiguration habite certains acteurs, pas tous.

Notre invité, qui n’avance pas masqué dans la vie, aime les jeux de cache-cache sur ses scènes de théâtre. Le masque, entre ses mains, est moins un objet concret, en bois, en tissu, en cuir, en perruque, en déguisement, qu’un principe... et même un concept.

La disparition du visage crée une angoisse métaphysique fatale.

Avec les voix (INA) du psychothérapeute André Virel, des ethnologues Enrico Fulchignoni et Jean Rouch.

Le théâtre qui nous laisse dans la condition humaine connue, ça ne m'intéresse pas. Le théâtre naturaliste, didactique, ne m'intéresse pas parce que ça nous coince dans ce que l'on connaît [...]. Les masques peuvent plus facilement attirer les dieux que nous-même. Je considère que le théâtre est un lieu sacré, qui ne nous appartient qu'une fois qu'on a traversé plusieurs étapes d'apprentissage.

Le masque établit le lien avec l'extraordinaire, le mystique. C'est la construction d'une présence magique, qu'il permet. C'est comme si vous accédiez à un autre état, en vous mettant en retrait.

Gaia Aprea dans "Eden Teatro" de Raffaele Viviani, mise en scène d'Alfredo Arias
Gaia Aprea dans "Eden Teatro" de Raffaele Viviani, mise en scène d'Alfredo Arias Crédits : Marco Ghidelli
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......