LE DIRECT
Christophe Rauck

Christophe Rauck marié à Figaro

30 min
À retrouver dans l'émission

Christophe Rauck, un artiste qui avance à pas déterminés dans le théâtre. Jeune comédien dans la troupe du Théâtre du Soleil, il bascule des bras d’Ariane Mnouchkine et de Silviu Purcarete à ceux du maître russe Lev Dodine, auprès de qui il séjourne plusieurs mois. Pas mal pour un début.

Christophe Rauck
Christophe Rauck Crédits : Christophe Rauck

Mais c’est vers la mise en scène qu’il se tourne. Il enchaine les représentations, passe de Brecht à Shakespeare, de Shakespeare à Labiche, de Labiche à Beaumarchais, de Beaumarchais à Marivaux.

Au passage, il honore ses contemporains : Martin Crimp ou Rémi de Vos.

Sur la route, il se découvre aussi un goût pour les responsabilités. Il dirige le théâtre de Bussang, puis le Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis avant de se poser à Lille où, depuis 2013, il est le patron du Théâtre du Nord. On le reçoit au moment où se reprend à Paris au théâtre Sylvia Monfort sa dernière création, Figaro Divorce, d’Odon Von Horvath.

Avec Christophe Rauck, c’est un enfant du théâtre service public qui vient de s’assoir aux micros d'Une Saison au théâtre.

FIGARO DIVORCE d'Ödön Von Horváth, mise en scène de Christophe Rauck au théâtre du Monfort jusqu'au 11 juin 2016.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Figaro divorce commence quelque temps après le Mariage de Figaro de Beaumarchais. Je me suis autorisé néanmoins à situer l’action à notre époque (1936), car les problèmes de la Révolution et de l’émigration sont primo : intemporels, et secundo: particulièrement actuels à notre époque. La révolution dont parle cette comédie n’est donc pas celle de 1789, la grande Révolution française, mais… simplement toute révolution, car tout bouleversement par la force trouve un dénominateur commun dans ce que nous respectons ou méprisons dans notre relation à la notion d’humanité. Ödön von Horváth

Affiche
Affiche Crédits : Rip Hopkins - Agence VU
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......