LE DIRECT
George W. Bush au soir du 11 septembre 2001 : "Aujourd'hui nos concitoyens, notre mode de vie, notre liberté même ont été attaqués dans une série d'actes terroristes meurtriers et délibérés"

"Choc des civilisations", histoire d'une théorie controversée / Brésil, le pouvoir confisqué ?

1h17

Regard critique en première partie sur le mythe du choc des civilisations souvent évoqué pour expliquer le terrorisme. En deuxième partie, nous ferons le point sur la crise politique au Brésil à quelques jours de l'ouverture des Jeux Olympiques de Rio.

George W. Bush au soir du 11 septembre 2001 : "Aujourd'hui nos concitoyens, notre mode de vie, notre liberté même ont été attaqués dans une série d'actes terroristes meurtriers et délibérés"
George W. Bush au soir du 11 septembre 2001 : "Aujourd'hui nos concitoyens, notre mode de vie, notre liberté même ont été attaqués dans une série d'actes terroristes meurtriers et délibérés" Crédits : Reuters

"Choc des civilisations" : histoire d'une théorie controversée

Le mois de juillet 2016 aura été particulièrement éprouvant en France avec les attentats de Nice et de Saint Etienne du Rouvray, en Allemagne également touchée par plusieurs attaques, sans oublier Kaboul et Bagdad la semaine dernière où des attentats suicides ont fait également de nombreuses victimes. Or depuis une semaine, les appels se multiplient pour ne pas tomber dans le piège tendu par les terroristes. Des intellectuels au Pape François, en passant par les imams de quartier, c'est la même mise en garde contre la vengeance aveugle, la haine de l'autre et en fin de compte de la guerre civile. Car cela semble être l'objectif de l'Etat islamique : imposer l'idée que la guerre se joue entre l'islam et l'Occident chrétien.

Une vision du monde qui fait écho à la théorie du choc des civilisations selon laquelle les hommes seraient répartis entre sept ou huit grandes civilisations définies par leur histoire, leurs valeurs et surtout leur religion.  Dans cette perspective, les guerres du XXIe siècle se feraient au nom de la défense de ces identités. Conceptualisée par l'américain Samuel Huntington dans son ouvrage désormais célèbre The Clash of Civilizations, paru en 1996, cette théorie a depuis été amplement critiquée. On lui reproche notamment de faire de la religion la seule explication des conflits, au détriment de la politique ou de l’économie.

Pourtant, notamment depuis le 11 Septembre, l’idée continue d'imprégner les mentalités, des médias aux responsables politiques. Nous essaierons donc de comprendre pourquoi en retraçant l'histoire de cette théorie controversée.

Avec Delphine Alles, professeure de science politique à l’Université Paris Est Créteil et spécialiste en relations internationales, Justin Vaïsse, historien, directeur du Centre d'analyse, de prévision et de stratégie du Ministère des Affaires étrangères et au téléphone depuis Beyrouth : Georges Corm, sociologue, économiste et historien, auteur de l'ouvrage Pour une lecture profane des conflits (La Découverte, 2012)

Écouter
8 min
La revue d'actualité internationale de Xavier Martinet : Nigéria, Pologne et Allemagne

Au menu : divisions internes et violences au Nigéria ; tensions entre le pouvoir polonais et la Commission européenne ;  Angela Merkel affaiblie après les attentats.

Brésil, le pouvoir confisqué ?

La corruption des puissants à l'origine de l'exaspération des Brésiliens face à leurs politiques. Ici pendant une manifestation anti-Dilma à à São Paulo (avril 2016).
La corruption des puissants à l'origine de l'exaspération des Brésiliens face à leurs politiques. Ici pendant une manifestation anti-Dilma à à São Paulo (avril 2016). Crédits : Nacho Doce - Reuters

Au Brésil, la ville de Rio doit accueillir d’ici quelques jours les Jeux Olympiques. Le Président par intérim, Michel Temer, s’est dit prêt à affronter les huées lors du discours qu’il prononcera pour l’ouverture de la cérémonie. Une partie de l’opinion lui reproche en effet d’avoir fomenté un coup d’Etat contre la présidente Dilma Rousseff, actuellement écartée du pouvoir.

En attendant de connaître la décision finale sur la destitution de cette dernière, qui devrait avoir lieu fin août, la crise continue de couver au Brésil. Car c'est tout le système politique qui est dans la tourmente. A commencer par les problèmes de corruption : une enquête en cours depuis plusieurs mois accuse de nombreux parlementaires – mais aussi l'ancien Président Lula – d'être impliqués dans un vaste réseau de corruption dit "Petrobras", du nom de l'entreprise publique de BTP.

De quoi alimenter la défiance des Brésiliens contre l'ensemble de la classe politique. On se souvient en 2013 des grandes manifestations protestant déjà contre la corruption mais aussi les milliards dépensés pour la Coupe du Monde au détriment des services publics de base... Le Brésil pourra-t-il se relever de la crise politique et sociale qui le traverse ?

Avec Dominique Vidal, sociologue, professeur à l’Université Paris-Diderot spécialiste du Brésil, et au téléphone depuis São Paulo, Gustavo Ribeiro, journaliste brésilien et fondateur du site d'actualité sur le Brésil plus55.com.

Écouter
4 min
Le portrait de Michel Temer par Xavier Martinet

Chroniques

13H55
4 min

L'enfer est pavé de bonnes intentions

L'enfer est pavé de bonnes intentions : Dimanche 31 juillet 2016
À venir dans ... secondes ...par......