LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les tensions intercoréennes dans l’équilibre stratégique régional / Le pivot asiatique de Barack Obama remis en cause

1h18

En août, Une semaine dans le monde est présenté par Isabelle Lasserre, journaliste au Figaro .

Retrouvez nous tous les samedis, de 12h40 à 14h sur France Culture.

Sans oublier les fils Facebook et Twitter de l'émission.

La revue de presse sonore d'Antoine Dhulster : - En Autriche , un camion a été retrouvé sur une autoroute, transportant plusieurs dizaines de cadavres de migrants , en état de décomposition avancée. La chancelière allemande Angela Merkel s’est exprimé : pour elle, cette découverte est un signal, il est nécessaire d’aborder la question des migrants, d’autant plus qu’aujourd’hui, le monde compte plus de réfugiés que jamais depuis la Première Guerre Mondiale. En Europe, pas moins de 800 000 migrants demandent l’asile à Berlin. Pourtant l’Allemagne manque de préparation pour accueillir autant de migrants, et des violences à l’encontre des réfugiés ont déjà commencé à secouer le pays.

  • Aux Etats-Unis , le meurtre de deux journalistes en direct réinstalle le débat sur l’encadrement des armes à feu . Hillary Clinton s’est prononcé sur le sujet : « Nous devons agir contre la violence des armes en Amérique. Je vais m’en charger. C’est une question très difficile aux Etats-Unis. »

    • Toujours aux Etats-Unis , de nouvelles tensions dans la lutte pour l’investiture républicaine . Après les déclarations xénophobes et sexistes de Donald Trump, le candidat a une nouvelle fois fait le buzz en expulsant d'une conférence de presse, un journaliste d’origine latino .
  • Une nouvelle crise frontalière a éclaté entre la Colombie et le Venezuela , avec à l'origine un accrochage, sans doute crapuleux entre des trafiquants colombiens et des militaires vénézuéliens au poste frontière. 4 blessés, rapidement les choses s'enveniment et les deux capitales rappellent leurs ambassadeurs respectifs et plus de 3 milliers de Colombiens ont été expulsés par les forces de police du Venezuela .

    • Ruée vers l’or en Pologne : un train nazi chargé d’or , de pierres précieuses et d’objets d’arts disparu après la Seconde Guerre Mondiale aurait été retrouvé, localisé. Le train se trouve toujours au fond d’une galerie souterraine , sans plus d’informations sur la nature exacte du chargement, la rame pourrait même être minée.

Première partie : Les tensions intercoréennes dans l'équilibre stratégique régional
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/dc9ccc24-4d94-11e5-8b00-005056a87c89/838_rtx1p5sj.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Soldats sud-coréens mobilisés en cas de provocations de la part de la Corée du Nord, région de Yeoncheon, au sud de la frontière" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/dc9ccc24-4d94-11e5-8b00-005056a87c89/838_rtx1p5sj.jpg" width="838" height="558"/>
Soldats sud-coréens mobilisés en cas de provocations de la part de la Corée du Nord, région de Yeoncheon, au sud de la frontière Crédits : Kim Hong-Ji

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

Cela faisait des années que les tensions n’avaient pas été aussi vives entre les deux Corées. En quelques jours les deux parties de la péninsule se sont retrouvées en quasi état de guerre : le nord a repositionné des unités d’artillerie, le sud a fait décoller des avions de chasse pour des exercices de simulation de bombardement, et des échanges de tirs d’artillerie ont eu lieu de part et d’autre de la ligne de démarcation. Bref les tensions ont bien failli dégénérer entre ces deux pays qui depuis la fin de guerre en 1953 ont signé un cessez le feu mais jamais de traité de paix. Depuis un accord de compromis a permis la désescalade. Séoul a fait taire les haut-parleurs qui diffusaient des messages de propagande à la frontière et Pyongyang a présenté ses regrets pour l’explosion des mines anti personnelles qui avaient blessé deux soldats sud-coréens dans la zone démilitarisée à l’origine des tensions. Happé par les crises du Moyen -Orient et par le réchauffement du front Est depuis le réveil de la Russie, l’Europe a semblé l’oublier mais ce nouvel incident a montré qu’il subsiste en Asie des risques élevés de conflits interétatiques. C’est le cas entre les deux Corées mais c’est aussi le cas entre l’Inde et le Pakistan, voire entre la Chine et le Japon.

Le portrait de la semaine, par Antoine Dhulster : Shinzo Abe : le premier ministre du Japon. Shinzo Abe est un homme politique de droite, très conservateur et qui a toujours eu des réticences à demander pardon au nom du Japon pour toutes les horreurs commises pendant la Seconde Guerre Mondiale. Son dernier combat politique : les lois de sécurité. Il cherche à réinterpréter l'article 9 de la Constitution de 1947, qui avait initialement institué le pacifisme du Japon après la guerre. Une révolution qui ne laisse pas indifférente la population nippone.

Deuxième partie : Le pivot asiatique de Barack Obama remis en cause
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/c918f8a2-4da5-11e5-8b00-005056a87c89/838_rtx1mxsy.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="John Kerry, Secrétaire d'Etat des Etats-Unis, félicitant les progrès faits dans la négociation du Traité Trans-Pacifique" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/08/c918f8a2-4da5-11e5-8b00-005056a87c89/838_rtx1mxsy.jpg" width="838" height="559"/>
John Kerry, Secrétaire d'Etat des Etats-Unis, félicitant les progrès faits dans la négociation du Traité Trans-Pacifique Crédits : Brendan Smialowski

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

Le 5 novembre 2012 Barack Obama avait promis de rééquilibrer la politique étrangère des États-Unis vers l’Asie et le Pacifique. Le nouveau président américain qui a grandi en Indonésie n’a jamais été considéré comme un europhile, il fera rapidement du pivot asiatique l’une de ses principales priorités. Trois ans plus tard pourtant cet objectif semble connaitre le même sort que le reset avec Moscou, qui promettait de redémarrer les relations américano-russes mais s’est fracassé sur les projets impérialismes de Vladimir Poutine. La partie économique du pivot : les discussions concernant le Traité Trans-Pacifique (TTP) de libre-échange, piétinent. Mais surtout, le retour du chaos au Moyen-Orient a remis en cause les projets de Barack Obama, face aux multiples crises les Américains ont du se redéployer dans cette région, qu’ils aimeraient pourtant quitter : les opérations militaires ont repris en Irak et en Syrie. Washington garde un œil inquiet sur le conflit israélo-palestinien, sur les attaques terroristes qui fragilisent l’Égypte, et sur le chaudron qu’est devenu la Libye. Dans le même temps le front Est, celui de la Russie, qui s’était un temps stabilisé, s’est brusquement rallumé. Dans un contexte de réduction des dépenses militaires, le détournement d’une partie des ressources vers les conflits au Moyen-Orient a pour corollaire la remise en cause du virage géostratégique qui poussait Barack Obama vers l’Asie. Est-ce vraiment la fin du rééquilibrage asiatique qui était l’un des principaux chantiers de sa politique étrangère ? Quelles sont les conséquences de ce nouveau changement de cap pour les alliés des Etats-Unis qui doutent maintenant de la véracité des promesses américaines ?

Musiques : - The Anthem, extrait de l'album Chinoiseries du groupe ONRA

- Le groupe de rap coréen "Drunken Tiger"

Une émission présentée par Isabelle Lasserre

Chroniques d'Antoine Dhulster

Préparation : Isabelle Lasserre, Antoine Dhulster et Marie Mougin

Réalisation : Philippe Baudouin

Intervenants
  • Responsable du pôle Asie à la Fondation pour la Recherche Stratégique
  • Politologue spécialiste de l'analyse géopolitique et stratégique, et directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.
  • directeur Europe à l’Atlantic Council (Washington)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......