LE DIRECT

Rapprochement Cuba / Etats-Unis : todos americanos ? / Libye, un état en miette ?

1h17

La revue d’actu de Xavier Martinet

  • Ukraine : Mobilisation à l'ONU pour un tribunal international sur le vol MH-17

  • Burundi : situation de "pré-conflit" à l'approche de l'élection présidentielle du 21 juillet

  • Japon : les interventions militaires extérieures autorisées pour la première fois depuis 1945

Écouter
6 min
Revue d'actualité 18/07/2015

**Première partie : L’Amérique latine face au rapprochement entre Cuba et les Etats-Unis : todos americanos ?** Si les Etats-Unis ont beaucoup d’ennemis dans le monde, il est un continent où ils sont devenus la figure repoussoir par excellence. L’Amérique latine est un terreau fertile de la contestation anti-américaine – anti-étatsunienne – devrait-on dire.

Si les slogans contre les gringos peuvent se lire sur les murs de Caracas, de la Paz ou de Buenos Aires, les dirigeants politiques restent les premiers pourfendeurs des Etats-Unis. Il faut dire que les sources de conflit ne manquent dans l’histoire : interventions militaires, soutien à des coups d’Etat, sans parler de la domination économique.. bref, la lutte anti-impérialiste est solidement ancrée, notamment dans les partis de gauche, dont beaucoup sont au pouvoir aujourd’hui. La Bolivie, le Venezuela, l’Argentine, l’Equateur et bien sur Cuba, figure héroïque et martyr du combat anti-impérialiste.

Et voilà qu’il y a 7 mois les présidents américains et cubains annonçaient la normalisation de leurs relations. La réouverture des ambassades est d’ailleurs prévue pour ce lundi.

Voilà qui risque de couper l’herbe sous le pied aux plus farouches des pays anti-américains. « todos somos americanos », déclarait Barack Obama. Tous américains, vraiment ?

Une femme à sa fenêtre dans le centre-ville de La Havane
Une femme à sa fenêtre dans le centre-ville de La Havane Crédits : Claudia Daut - Radio France

Survolez ou cliquez sur les États dans la carte pour obtenir des informations précises sur chaque pays. Zoomez avec le bouton " /-" pour parcourir les zones qui vous intéressent.

**Deuxième partie : Libye, un Etat en miettes ?** C’est un accord de paix presque passé inaperçu. Et pourtant, samedi dernier au Maroc et sous l’égide de l’Onu, une partie des belligérants libyens ont signé un texte qui pourrait bien être la dernière chance pour la Libye de ne pas éclater.

Quatre ans après l’intervention des forces de l’OTAN, le régime de Kadhafi a laissé la place à de multiples factions en prise à de violentes rivalités.

Avec aujourd’hui deux parlements, dont un seul est reconnu par la communauté internationale, de nombreuses milices sans parler de la présence de combattants de l’Etat Islamique, c’est peu dire que le pays est profondément déstructuré.

Police, santé, administration.. même le sentiment d’identité nationale semble faire défaut.

Dans un monde régi par le modèle des Etats souverains, difficile d’imaginer un territoire sans autorité centrale, unique et légitime. Comment reconstruire une nation quand la fidélité à la tribu ou au chef local reprend ses droits ?

Le délitement de l’Etat libyen est-il précurseur de ce qui pourrait arriver en Syrie ou en Irak ?

A 13h20, le regard de la presse étrangère par Eric Chol, directeur de la rédaction de Courrier International.
A 13h30 le portrait de la semaine de Xavier Martinet : le Général Khalifa Haftar , commandant de l’armée nationale libyenne

Écouter
4 min
Portrait Général Khalifa Haftar
General Khalifa Haftar en conférence de presse à Abyar
General Khalifa Haftar en conférence de presse à Abyar Crédits : Esam Al-Fetori - Reuters
Eric Chol
Eric Chol Crédits : Jean-Christophe Francis - Radio France
Jean-François Daguzan et Patrick Haimzadeh
Jean-François Daguzan et Patrick Haimzadeh Crédits : Jean-Christophe Francis - Radio France
Janette Habel
Janette Habel Crédits : Jean-Christophe Francis - Radio France
Jean-Jacques Kourliandsky
Jean-Jacques Kourliandsky Crédits : Jean-Christophe Francis - Radio France
Intervenants
  • maître de conférences à l'Institut des hautes études d'Amérique latine, spécialiste de Cuba.
  • Docteur en droit et en sciences politiques, directeur adjoint de la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS) et professeur associé à l'Université de Paris II Panthéon-Assas
  • ancien diplomate français en Libye.
  • chercheur à l'Iris, spécialiste de l'Amérique latine et de l'Espagne et directeur de l’observatoire d’Amérique latine de la Fondation Jean Jaurès.
À venir dans ... secondes ...par......