LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La mosquée de Strasbourg

L’organisation de l’islam de France / La mise en place (cahin-caha !) de la réforme territoriale

1h17
À retrouver dans l'émission

Au programme de ce premier épisode d’Une semaine en France, en deux parties : le rapport de la mission sénatoriale sur l’organisation, la place et le financement de l’Islam en France et un point sur la mise en place de la réforme territoriale, casse-tête d’organisation et de ressources humaines.

La mosquée de Strasbourg
La mosquée de Strasbourg Crédits : Jean Isenmann - AFP

L’organisation de l’islam de France

De gauche à droite : Corinne Féret, Abdelaziz El Jaouhari et Bernard Godart
De gauche à droite : Corinne Féret, Abdelaziz El Jaouhari et Bernard Godart Crédits : LP - Radio France

« Une telle proposition correspond trop bien à la politique que la France se doit de suivre envers ses fils musulmans. Et qui doit se traduire, tantôt, en actes d’équité politique ou administrative, et tantôt, en gestes de sympathie ou de bienveillance. »

Ainsi plaidait dans les années 20 l’un des plus ardents défenseurs du projet de Grande Mosquée de Paris, qui fête ce mois-ci ses 90 ans. Inaugurée en juillet 1926 avec le président Gaston Doumergue, lequel avait de manière exceptionnelle, confère la loi de 1905, mis la main au portefeuille en affirmant que la République se doit de protéger toutes les croyances. L’initiative à l’époque n’était pas seulement philanthropique, il s’agissait aussi de garder un certain « rôle de puissance musulmane arabe » comme on le disait à cette époque coloniale - où l’islam était en fait bien loin d’occuper, en tout cas en métropole,la place qui est la sienne aujourd’hui.

En ce premier quart du XXIe siècle, l’Islam est sans conteste la deuxième religion de France avec un nombre de fidèles qu’on estime entre 4 et 7 millions de personnes selon les études. Et pour l’Etat français il ne s’agit plus d’aborder ses relations avec ses musulmans par le prisme de leur pays d’origine, comme c’était le cas encore longtemps après 1920, mais de prendre toute la mesure des réalités de terrain notamment à l’échelle locale.

D’un Islam en France à un Islam de France, c’est le titre du rapport remis cette semaine par une mission d’information du Sénat, et nous en discutons avec nos trois invités.

Corinne Féret, sénatrice du Calvados, présidente de la Mission d'information sur l'organisation, la place et le financement de l'Islam en France et de ses lieux de culte ; Abdelaziz El Jaouhari, président de la mosquée de Mantes-Sud, Secrétaire Général du Conseil des Institutions Musulmanes des Yvelines (CIMY) et Bernard Godard, ancien fonctionnaire de l'intérieur, auteur de La question musulmane en France, un état des lieux sans concessions (Fayard, 2015).

Pour aller plus loin : le rapport du Sénat fait au nom de la Mission d'information, déposé le 5 juillet 2016.

La mise en place (cahin-caha !) de la réforme territoriale

Jean-Luc Boeuf
Jean-Luc Boeuf Crédits : JCF - Radio France

C’est ce qu’on appelle une fusion avec effets à long terme. Vous rappelez-vous ? 11 février dernier, immense émoi de la communauté scientifique : Les ondes gravitationnelles, théorisées par Einstein, existent bel et bien ! De nouvelles lunettes ultra-perfectionnées venaient de les détecter sur Terre, ces sortes de rides de l’espace-temps provoquées en l’occurrence par la fusion de deux trous noirs il y a plus d’un milliard d’années ! Révolution scientifique qui devrait, espère-t-on, nous en dire plus, un jour, sur la formation de l’univers.

Pas sûr que les scientifiques soient aussi excités par la réforme dont nous allons parler à l’instant . Mais les politiques eux n’hésitent pas à parler aussi de « big bang ». La réforme territoriale, et son 2e volet : la fusion, cette fois des régions. On nous promet là encore des effets de très long terme. En attendant il faut l’organiser, très pratiquement... Voilà qui est une autre paire de manches.

Avec Jean-Luc Bœuf, professeur en histoire et finances des collectivités locales, directeur général des services de la ville et de la communauté d'agglomération de Quimper et, au téléphone, Daniel Dugléry, maire LR de Montluçon, conseiller régional Auvergne Rhône Alpes et Alain Rousset, président PS de la région Nouvelle Aquitaine.

Chroniques
Intervenants
  • ancien responsable au Bureau central des cultes au ministère de l’Intérieur
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......