LE DIRECT
Hideto Iwai

Hideto Iwaï, ancien hikikomori, arrive à Gennevilliers

59 min
À retrouver dans l'émission

Hideto Iwaï, ancien hikikomori (reclus chez lui) prépare "Wareware no moromoro (nos histoires...)" au Théâtre de Gennevilliers avec des acteurs amateurs et professionnels. Il vient en studio avec deux habitants de Gennevilliers participant au projet : Lucienne Larue et Abdallah Moubine

Hideto Iwai
Hideto Iwai Crédits : Guillaume Doloire

Week-end spécial JAPON sur France Culture

Il est 23h et on voudrait vivre de façon sécurisée. On voudrait des zones tampons qui nous empêchent de nous cogner. Des zones protégées. Il faudrait des lieux, des poches dans la ville, pour venir vivre tranquillement son histoire. Hideto Iwai enfant, trouve que la vie c’est violent. Il a l’impression que les autres dehors, n’ont pas d’émotions, ne ressentent rien, il ne sait pas comment leur parler. Les atteindre. Hideto Iwai est resté dans sa chambre de ses 16 à ses 20 ans. 4 ans sans sortir. Au Japon on les appelle les hikikomori – ceux qui décident de vivre reclus sans ouvrir la porte à personne. L’adolescent Hideto s’est enfermé. Sa mère l’abonne à des chaînes satellites, il regarde les matchs de catch et rêve de devenir lutteur professionnel. Souvent on lui a dit : mais comment tu as pu passer de ta chambre, à une scène de théâtre ? Comme si c’était l’exact opposé. Se taire et puis faire l’acteur. Se cacher et puis se montrer. Mais évidemment c’était le prolongement. Parce qu’au théâtre, Hideto Iwai a pu passer d’un abri à un autre – pour mettre en forme la vie qui n’épargne rien, à l’extérieur. Il a choisi l’intérieur du théâtre, et a commencé par jouer son propre rôle, dans sa pièce Le Hikikomori sort de chez lui. Puis il a voulu continuer à parler de la mort, des relations avec les parents, mais avec d’autres. Il a 4 ans de vie à rattraper, 4 ans d’écoute, d’histoires, maintenant il veut tout savoir. Quand il arrive à Gennevilliers il y a quelques mois, il veut rencontrer les habitants, parmi eux il y a Lucienne et Abdallah. Il leur demande d’écrire. Leur passé, leur enfance, leur vie. En ce moment il les écoute et les met en scène. Il leur offre de revivre le passé dans une zone sécurisée

Avec Hideto Iwaï, metteur en scène et comédien japonais. Il parle français ce soir grâce à Anne Ségot.

Deux habitants de Gennevilliers, comédiens amateurs participants au projet : Lucienne Larue et Abdallah Moubine.

Dans le cadre de Japonismes 2018 et du Festival d’Automne, Hideto Iwai créera Wareware No Moromoro (Nos histoires…) du 22 novembre au 03 décembre au T2G (Théâtre de Gennevilliers). De 16 à 20 ans, l’artiste est rentré dans la catégorie japonaise des « hikikomori », ces personnes qui, par phobie sociale, ne quittent plus leur domicile… Il fait de cette expérience d’enfermement volontaire le cœur de son travail.

LIVE : TRIO COCOLAYA - avec Ayumi Mori et Fuminori Tanada

En bas à droite, Hideto Iwaï, au dessus, Lucienne, au centre Abdallah
En bas à droite, Hideto Iwaï, au dessus, Lucienne, au centre Abdallah
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......