LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"La radio des bonnes nouvelles" de Gerty Dambury

La radio des bonnes nouvelles avec Gerty Dambury, Marina Monmirel et Mélissa Laveaux

59 min
À retrouver dans l'émission

Gerty Dambury met en scène "La radio des bonnes nouvelles", faisant revivre les voix de femmes militantes : Théroigne de Méricourt, Louise Michel, Angela Davis, Gerty Archimède. LIVE : MELISSA LAVEAUX et sa Radyo Siwel

"La radio des bonnes nouvelles" de Gerty Dambury
"La radio des bonnes nouvelles" de Gerty Dambury Crédits : ©EmirSrkalovic

Il est 23h et il faut précéder les bonnes nouvelles. Les annoncer même si elles n’existent pas encore. Ou alors, rappeler celles qu’on a oubliées. Gerty Dambury met en scène La radio des bonnes nouvelles – pour faire revivre des femmes dont l’existence en soi, aura modifié le cours des choses, des femmes qui ont fait avancer leur société en ne faisant confiance qu’à leur pensée. Sur scène trois comédiennes rejouent les voix de Louise Michel, Théroigne de Méricourt ou Gerty Archimède. Une voix dit : Je propose une radio. Installons la radio. Gerty Dambury ne veut pas d’une histoire triste. Elle veut une histoire différente. Elle veut des voix qui occupent l’espace pour ne pas se le faire confisquer. Elle écrit : Une bonne nouvelle ardente, une bonne nouvelle brûlante. Voilà ce qui va arriver dans les micros de sa radio. De 1789 à aujourd’hui, tout est résumé dans cette phrase d’Angela Davis : le seul événement extraordinaire de mon existence ne me concerne pas en tant qu’individu. Ce sont des femmes qui ont pensé plus loin qu’elles. Qui ont pensé à des temps qu’elles ne connaitraient pas, à nous. Gerty Dambury leur offre un moment en retour. L’album de Mélissa Laveaux s’appelle Radyo Siwel et c’est aussi un album de nouvelles qu’on avait plus en tête – la chanson comme façon de militer. Elle chante en créole, elle retrouve Haïti. Elle rejoue des voix résistantes. On n’attend jamais les bonnes nouvelles. On les précède. On les annonce. On propose une radio. On installe une radio. Voilà la nôtre qui donne le pouvoir à des voix courageuses

Gerty Dambury, écrivaine et metteure en scène guadeloupéenne : elle présente sa pièce La Radio des bonnes nouvelles avec cinq femmes, trois comédiennes et deux musiciennes, les 22 et 23 janvier au Tarmac (Paris). Le texte de la pièce est publié aux éditions du Mangiuer: un livre qui contient aussi la biographie de chacune des femmes que la pièce fait entendre, des journalistes et des femmes politiques qui ont inspiré la vie militante de Gerty Dambury. Louise Michel, Claudia Jones, Angela Davis… L’auteure les admire pour leurs combats et leurs pensées, qu’elle restitue sur scène dans un mélange de citations historiques, de spots publicitaires, de discours politiques, de témoignages récents, pour faire entendre dans un dispositif radiophonique les voix de celles qui ont été tues mais qui n’en n’ont pas moins fait l’histoire.

Marina Monmirel, comédienne : elle est l’une des trois actrices de la pièce La Radio des bonnes nouvelles.

LIVE : MELISSA LAVEAUX

La musicienne canadienne d’origine haïtienne est en tournée jusqu’au Printemps en France et en Amérique du Nord avec son dernier album Radyo Siwèl : un travail ethnomusicologique qui puise dans les racines musicales et politiques d’Haïti, ses comptines et ses chants perdus, éclairant une période historique peu racontée de l’histoire haïtienne, celle de l’occupation américaine entre 1915 et 1934.

Marina Monmirel, Gerty Dambury et Mélissa Laveaux
Marina Monmirel, Gerty Dambury et Mélissa Laveaux
"La radio des bonnes nouvelles" de Gerty Dambury
"La radio des bonnes nouvelles" de Gerty Dambury Crédits : ©Jalil Leclaire
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......