LE DIRECT
Les Gorgan

Numéro 2. Les communautés (im)possibles

1h
À retrouver dans l'émission

Clément Cogitore a filmé dans "Braguino ou la communauté impossible" une famille vivant dans la taïga sibérienne. Mathieu Pernot suit depuis vingt ans les Gorgan, famille tzigane d'Arles. Le musicien Arnaud Rebotini a composé la bande originale du film 120 battements par minute.

Les Gorgan
Les Gorgan Crédits : Mathieu Pernot

Il est 23h et il faut reprendre pied dans son histoire. On peut passer sa vie à être raconté par les autres, à vivre selon le temps des autres, à ne pas choisir les mots ni sa famille. Pourtant on a voulu souvent, se faire croire qu’on faisait partie. Qu’on appartenait. Que c’était ici notre famille choisie. Qu’on allait construire ici, à l’écart. Pour son film Braguino, Clément Cogitore a pris un avion, une voiture, une barque, un hélicoptère, avant d’arriver chez Sacha Braguine dans la taïga sibérienne. Sacha qui explique : je cherchais un endroit calme loin de la civilisation. J’ai pris une tente et j’ai commencé à construire. Sacha commence à construire un monde, une maison, une famille. Comme une utopie, qui rejoint nos rêves de cabanes dans la forêt. Un peu plus tard il dira : Quand tu vois toute cette beauté tu ne peux pas croire qu’elle puisse disparaître, qu’elle puisse ne plus exister. Il y a des images si puissantes qu’elles annulent toutes les autres. Des moments si forts où on reprend la main, on ne se laisse raconter par personne, l’histoire on l’écrit à la première personne, le récit il nous appartient. Pour Mathieu Pernot, la rencontre avec les Gorgan en 1995 - il a alors 25 ans- empêchent tout autre être humain d’entrer dans ses photographies. Ceux-là sont trop puissants. Trop présents. Les Gorgan c’est une famille tsigane qu’il suit depuis plus de 20 ans. Chez les Braguine et chez les Gorgan, il y a ce pouvoir de faire l’histoire. Et puis, il y a des enfants. En bande, des enfants qui montent un peu partout, habillés un peu dans tous les sens, les cheveux dans les yeux. Des enfants qui sortent des contes ou des légendes. Un monde d’enfants. Un début du monde. La Taïga à première vue c’est un paradis, mais une phrase sera prononcée finalement, on dira : bientôt ce sera la guerre. Pourquoi et comment le mot guerre fait son apparition au fin fond de la Sibérie ? Nous venons des forêts mais tout est fait pour nous y arracher. Les communautés sont attaquées, elles se défont, il y a la pression. Chez les Braguine et chez les Gorgan, le danger n’est jamais très loin, mais il y a la vie. Solide. Immense. Dans la taïga ou sur un terrain, ils ont construit leur monde qui se dresse comme celui des vrais vivants devant ceux qui le sont à-demi.

Clément Cogitore, artiste cinéaste. L'exposition Braguino ou la communauté impossible commence le 15 septembre au BAL. Le film sort le 1er novembre. Le livre aux Editions Filligranes.

Braguino ou la communauté impossible
Braguino ou la communauté impossible Crédits : © Clément Cogitore / ADAGP, Paris 2017

Mathieu Pernot, photographe. Son livre Les Gorgan 1995-2015 sort aux Editions Xavier Barral.

Mathieu Pernot
Mathieu Pernot

Arnaud Rebotini, compositeur, qui signe la bande originale du film 120 battements par minute.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......