LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hospitalités, Massimo Furlan

Numéro 25. L'hospitalité avec Massimo Furlan

59 min
À retrouver dans l'émission

Massimo Furlan a fait une résidence dans le village de la Bastide-Clairence dans le Pays Basque (1000 habitants). A la question : "de quoi avez-vous peur ?", on lui répondait : "des prix de l'immobilier". Il a lancé une fiction : et si vous accueilliez des migrants ? La fiction est devenue réalité.

Hospitalités, Massimo Furlan
Hospitalités, Massimo Furlan Crédits : Laure Cellier et Pierre Nydegger

Il est 23h et on est tous arrivés à un endroit qui n’était pas chez soi. On a tous à ce moment-là, espéré qu’on nous ouvrirait. Aujourd’hui on nous prédit la fin de l’hospitalité. On ne saurait plus faire. On vote pour des murs, on annule les laisse- passers. La Bastide-Clairence a 1000 habitants, deux seront là ce soir. C’est l’un des plus beaux villages de France – il a le label depuis 25 ans, mais surtout il veut rester vivant. C’est l’histoire classique : les enfants partent, les études, les grandes villes, la quête du dépaysement. Quand on a 20 ans on s’en va. La grande ferme, le moulin, la place se vident. La peur aujourd’hui n’est pas forcément là où on l’attend. Massimo Furlan a posé aux habitants cette question à laquelle on répond à notre place : de quoi avez-vous peur aujourd’hui ? Cette question on se la fait voler à longueur de journée, avant qu’on commence à ouvrir la bouche, on nous dit qu’on a peur au choix : des étrangers ou de la mondialité. On ne se rend même plus compte qu’on ne nous a jamais vraiment demandé. Les Bastidots eux ont répondu : on a peur que les enfants partent du village. On a peur des prix de l’immobilier. Sous-entendu : on a peur de se retrouver seuls. Massimo Furlan qui aime renverser les choses attendues a eu une idée : vous allez accueillir des migrants. Ça baissera les prix. Vous ne serez plus seuls. Au début c’est une fiction, avec des complices dans le village, pour observer les débats, les réactions. Il y a des réunions secrètes – puis tous se prennent au jeu, comme quoi tout commence par des mots, ils ont un pouvoir immense, ils sont à prendre avec précaution. Si au lieu de se répéter : j’ai peur des étrangers, on ose prononcer : on va les accueillir, on ne peut plus croire le contraire. Petit à petit la réalité est si forte qu’on veut le faire « en vrai », pour les sauver et sauver le village. Les Bastidots ont réfléchi à l’hospitalité – se sont rendus compte qu’un homme dépaysé comme l’appelle Tzetan Todorov, apporte le dépaysement là où il arrive. Le village a besoin de ces hommes et femmes dépaysés. Il y a aussi l’urgence d’abriter ceux qui sont sur la route. Les habitants ne sont pas des acteurs mais Massimo Furlan les a fait monter sur scène pour raconter, ça s’appelle Hospitalités au pluriel. Et c’est beau de voir ces huit personnes se lever et témoigner de leur rapport profond à la réalité – pour qu’on arrête de nous voler nos peurs, et qu’on nous laisse nous dépayser au lieu de nous enraciner

Massimo Furlan performeur d'origine italienne, né en 1965 à Lausanne. Depuis quelques années, il s’est tourné vers la performance et l’installation. Il a fondé sa propre compagnie de production : Numéro 23 Prod, en 2003. Dans son dernier spectacle, « Hospitalités », Massimo Furlan s’intéresse à la question migratoire, mêlant fiction et réalité : il a proposé à la municipalité de La Bastide-Clairence, bourgade du pays basque, d’annoncer l’ouverture d’un centre d’hébergement de migrants en vue de régler le problème des loyers trop élevés dans le village. Ce qui devait être une fiction est devenu réalité et Massimo Furlan invite les protagonistes à venir raconter ces mois, durant lesquels fiction et réel, jeu et actualité, se sont mêlés.

Hospitalités a été créé à Vidy Lausanne puis à la Comédie de Reims pour Reims Scène d'Europe. Une tournée se prépare en France à l'automne. Prochaine date : juillet 2017 Festival Centrale Fies (Dro, Italie) -

Kristof Hiriart, musicien. C'est lui qui a invité Massimo Furlan pour une résidence.

Léopold Darritchon, maire de la Bastide-Clairence pendant 31 ans, professeur d'économie à l'Université de Pau à la retraite. Thérère Urruty, productrice de fruits et légumes bio.

LIVE : IMANY - 3 et 4 mai à la Salle Pleyel à Paris, en tournée en France

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......