LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jonathan Capdevielle

Numéro 32. La saga de Jonathan Capdevielle

1h
À retrouver dans l'émission

Jonathan Capdevielle est né en 1976 à Tarbes. Surnommé "Jojo", il a enfant habité chez sa soeur Sylvie et son beau-frère Alain, qui se révélera brigand. Il signe deux spectacles autobiographiques qui à travers les voix retracent l'univers pyrénéen de son enfance, entre jeux, gitans, montagnes.

Jonathan Capdevielle
Jonathan Capdevielle Crédits : Kerstin Daley Baradel

Il est 23h, dans la vie on ne s’enregistre pas mais pourtant tout est là. Et si nous pouvions tout réentendre. On a 10-11 ans à peu près. Si l’oreille de l’enfant avait tout gardé. De ce qui se disait dans la cuisine, la voiture, sur le pas de la porte. On a tous une mémoire sonore plus ou moins éteinte – on est tous habités par les voix qui continuaient quand on était enfant et qu’on s’endormait sur un bout de canapé. Jonathan Capdevielle va comme il dit : chercher dans la mémoire des choses qui sont à demi allumées, gratter pour les rendre plus nettes. C’est la voix qui permet le retour en arrière. Parce que dans la voix, tout parle à travers nous : à travers de celle de Jonathan, les chants en occitan, quelques chansons paillardes ou toute la variété des années 90. Jonathan a grandi pas très loin de Tarbes, dans le village de Ger, dernier de six enfants. Il suffit de suivre la RN 117 – de faire attention au chien Mickey en arrivant. Sa grande sœur s’appelle Sylvie, elle a presque 20 ans et elle est tombée amoureuse, lui c’est Alain, il est boulanger dans la forêt. Jonathan n’a plus 11 ans mais il a en lui toutes les voix. On se dit que si on s’isolait comme il l’a fait, on arriverait peut-être aussi, à retrouver tous les mots, les intonations, les chuchotements qui ont existé. Dans la vie on ne s’enregistre pas et pourtant tout est là. On est devant les Pyrénées, dans un village, et tout se transforme petit à petit en western. Jonathan fait du théâtre au Lycée Marie Curie. Mais il se rend compte que le théâtre est déjà là. A la maison. Que sa sœur Sylvie est une grande actrice. Que tout ce qui se joue, avec les brigands, avec les gitans, dans les boites de nuit, ou à la maison avec les esprits. Tout ça. C’est déjà de la comédie, un scénario, des répliques. Jonathan Capdevielle devenu comédien, rejoue sur scène les voix, l’intimité. Il allume les choses demi éteintes, il ouvre grands les yeux devant les phares jaunes des voitures. Dans la voix on touche à quelque chose de si précis, que quand Sylvie parle à travers la comédienne, on est dans sa cuisine, on est dans les années 90, les espaces se superposent. Sylvie sa sœur a dit à Jonathan : attention la pièce tu risques d’en faire un truc noir. Si tu parles des bandits et des morts. Jonathan Capdevielle en a fait une saga – pour dire Adishatz – Adieu à l’enfance mais l’enfant ne meurt jamais il a tout enregistré – il peut à tout moment, entrer dans la pièce, appuyer sur l’interrupteur et faire pleine lumière sur ces choses demi allumées

Jonathan Capdevielle, performeur, marionnettiste, metteur en scène. Il a écrit deux spectacles autobiographiques : le solo Adishatz/Adieu et le spectacle Saga.

Sa soeur Sylvie Capdevielle, avec qui il a co-écrit Saga.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

LIVE : MATHIEU BOOGAERTS

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......