LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La Métamorphose, Oriza Hirata

Numéro 44. A Tokyo, androïdes et quotidien dans le théâtre d'Oriza Hirata

1h
À retrouver dans l'émission

Oriza Hirata répète à Tokyo sa dernière pièce "Histoire de la littérature japonaise". Depuis 35 ans, il met l'oralité quotidienne sur scène. La comédienne Irène Jacob a joué dans son adaptation de "La Métamorphose" avec un androïde. Depuis Kyoto, nous appelons Johan Brunel. LIVE : LES PIROUETTES

La Métamorphose, Oriza Hirata
La Métamorphose, Oriza Hirata Crédits : Madoka Nishiyama

Il est 23h et ce n’est pas la fin de l’été, c’est le début du réconfort. Nous sommes le 28 août c’est le retour. On a été heureux, on revient chez soi. On est reposés et pourtant, il y a un léger agacement. On s’en rend compte dans les heures qui suivent l’arrivée. Il faut résister mais c’est plus fort que tout. On a mis à distance le lieu quotidien, on a fait des kilomètres, pris des trains. On a eu un corps nouveau. Pourtant il a fallu quelques heures pour que l’appartement, qu’on avait oublié, redevienne complètement familier. Les objets sont là – les murs aussi, ils nous volent notre été. Ils remettent tout en place. Ça leur prend quelques minutes, et sans effort. On reconnaît tout. Le corps c’est l’ancien. Les gestes on les a faits mille fois. C’est la rentrée. C’est cruel. Alors il va falloir refaire des percées, inventer des lieux pour le réconfort. Il y a dans la ville des éléments hostiles – c’est Paula qui réalise qu’ici quand on veut se parler on appuie sur des interphones muets -- on tombe sur des paliers, face à des portes qui ne s’ouvrent plus. Paula c’est Laetitia Dosch dans le film Jeune femme de Léonor Séraille. Paula cherche le réconfort – dans le hasard, la rencontre, l’audace. Elle modifie la ville. Elle créé en pleine année, des épiphanies. On commence ce soir par un bain parce que Johan Brunel a choisi d’étudier « les choses qui font du bien ». Il réfléchit au réconfort, il invente des capsules. Un refuge de travail. Un sauna nomade. Il se demande : comment on réintroduit du temps à soi dans l’espace. Comment on fait comprendre aux lieux que non, on ne va plus se réhabituer – se plier, on va garder le corps libre de l’été. Quand tout est régi dans la vie, loisirs et repos compris, Guillaume Brac décide de filmer tout l’été un lieu d’utopie, la base de loisirs de Cergy Pontoise. Mais même en été il a fallu être vigilant, profiter du moment où on ne connaissait pas encore. On arrive et puis après, minute après minute les rues se mettent en place, des noms s’y collent, on les retient. Des lignes se tracent sans qu’on n’y puisse rien. On s’est fait une carte mentale. Ça devient familier sans qu’on ait rien demandé. On perd la première fois, et on n’y aura plus accès. L’esprit a tout mangé, rues, bâtiments, quartiers. Alors on va se créer des refuges contemporains. Des espaces pas familiers. Cette émission en sera un. 28 août-  on va faire la liste des choses qui font du bien 

Oriza Hirata, écrivain et metteur en scène japonais. Enregistré à Tokyo pendant les répétitions de sa prochaine pièce Histoire de la littérature japonaise, l’artiste nous parle, dans sa ville natale, de son travail. Il y dirige le théâtre Komaba Agora, qui héberge sa compagnie Seinendan fondée en 1983. Traduits dans de nombreuses langues, ses textes sont publiés aux Solitaires Intempestifs.

Interprète : Hiromi Ishikawa

Irène Jacob, comédienne. Elle a partagé le plateau avec un androïde dans la dernière pièce d’Oriza Hirata, La Métamorphose. Cent ans après sa parution, le texte de Franz Kafka est mis en scène pour quatre comédiens et un robot : une étape du Robot Theater Project, projet expérimental mené à l’Université d’Osaka depuis cinq ans.

Depuis Kyoto : Johan Brunel, designer. Résident à la Villa Kujoyama (Kyoto) de janvier à juin, nous avions ouvert la Saison avec lui le lundi 28 août pour la première émission, alors qu’il préparait son projet autour des Réconforts - Objet des bains et choses qui font du bien. Il s’est intéressé là-bas, pendant six mois, à ce qui se joue dans le moment du Bain collectif des Sento et Onsen, pour transmettre leurs qualités dans d’autres contextes. Pour cette dernière émission, à quelques jours de son retour en France, nous lui téléphonons : c’est la nuit japonaise, en pleine fête de départ…

LIVE : The Pirouettes. Léo et Vicky sortiront leur second album à la rentrée et seront à l’Olympia le 29 novembre ; en attendant ils ont sorti « Tu peux compter sur moi » et « Baisers volés », dont ils ont réalisé eux-mêmes le clip.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
  • Directeur de Théâtre à Tokyo et metteur en scène
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......