LE DIRECT
Peter Brook

Numéro 9. Le silence - avec Peter Brook et Fawaz Baker

1h
À retrouver dans l'émission

Peter Brook, 92 ans, écrit un nouveau livre sur le langage "Tip of the Tongue- Reflections on language and meaning", avant une nouvelle pièce en mars aux Bouffes du Nord. Fawaz Baker, architecte syrien, joueur de oud et de contrebasse, a dirigé le Conservatoire d'Alep jusqu'en 2011.

Peter Brook
Peter Brook Crédits : Colm Hogan

Il est 23h et ça n’existe pas « le mot juste ». Il n’existe qu’un espace juste – qu’une présence et une situation juste pour dire des mots qui le deviendront. Nos vies manquent de silence. Elles manquent de bon silence : pas un silence de mort – mais un silence de vivants. Un silence qui donnerait envie aux mots d’arriver encore, même si on les a déjà tous utilisés. On a perdu la partie quand on ne parle plus que pour répondre ou réagir. On a gagné quand on a recréé du vide avant de parler. A 92 ans Peter Brook choisit d’écrire sur les mots, sur la langue ou plutôt deux langues, l’anglais et le français. Dans sa vie et pour Shakespeare, il a travaillé les deux. Depuis toujours il pense que c’est le vide qui doit accompagner la présence d’un acteur. Qu’il faut habiter des lieux sans discours, refuser nos décors tout fait. Peter Brook écrit dans son nouveau livre : en anglais on dit les mots, en français on dit la pensée. Et il poursuit cette question éternelle : comment on peut être écouté ? A une époque où on n’est plus choqués ni par les conflits, ni par les scandales ni par le sang – comment on se fait entendre ? Il faudrait agir dans le négatif, à contre marée, poser de l’espoir quand il n’y en a pas. Fawaz Baker est architecte, lui aussi amoureux du vide, et musicien en Syrie : il aime dire qu’on ne peut pas avancer sans dissonance. Il aimerait presque réhabiliter les fausses notes parce qu’après tout, qui a décidé que certains sons n’auraient pas le droit d’exister ? Quand il dirigeait le conservatoire d’Alep, il tentait avant tout, avant la musique, de faire du silence dans un endroit qui n’en offrait plus. Face à un groupe d’acteurs qui avaient construit un lieu, Peter Brook a posé une question, il a dit : et maintenant ? Qu’est-ce qu’on dit dans cet espace ? C’est la responsabilité des vivants comme il dit, de réussir à faire silence, un silence de vivants pour préparer le mot qui sera juste

Peter Brook publie Tip of the Tongue. Reflections on language and meaning (éd. Nick Hern Books, septembre 2017 / parution en français à venir en janvier). A la lumière de sa carrière, le célèbre metteur en scène britannique revient dans ce livre sur le travail théâtral de la langue, sur Shakespeare, sur cet espace vide auquel il a consacré toute une vie… Et sur le monde qui, avec le théâtre, change. Peter Brook montera aux Bouffes du Nord (Paris) une nouvelle pièce : The Prisoner, co-écrit et mis en scène avec Marie-Hélène Estienne, du 06 au 24 mars 2018.

Fawaz Baker, architecte et musicien syrien, a dirigé le Conservatoire d’Alep jusqu’à sa destruction en 2011 sous les bombes de la guerre. Musicien dès l’enfance, architecte de formation, il consacre sa vie à jouer et enseigner la musique, entre l’Orient et l’Occident. Il passe une partie de son temps dans les camps de réfugiés syriens au Liban et en Jordanie, auprès d’enfants auxquels il transmet sa passion, un peu à l’écart de la guerre : il a créé là trois écoles de musique. Artiste associé au Quartz (Scène Nationale de Brest), Fawaz Baker donnera des concerts les 4, 5, 6 décembre en Bretagne, à l’occasion du festival des musiques populaires du monde NoBorder#7.

LIVE : FAWAZ BAKER joue en studio deux morceaux au oud : un morceau automnal et un morceau printanier. Le premier, Aed Dana, texte d'une femme syrienne de Homs du 18è. Le second : Walech Y Muna Qualbi, texte ancien d'auteur inconnu.

Peter Brook et Fawaz Baker
Peter Brook et Fawaz Baker
Le plan d'Alep par Fawaz Baker
Le plan d'Alep par Fawaz Baker
Fawaz Baker
Fawaz Baker

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......