LE DIRECT
Albertine a disparu

Proust à la caserne des pompiers avec Véronique Aubouy

1h
À retrouver dans l'émission

Véronique Aubouy fait lire Proust depuis 1993 devant sa caméra. Elle a réalisé le film "Albertine a disparu" avec Jean Houtin, lecteur de Proust, pompier volontaire. En live, Barbara Carlotti chante Les Italiens, écrite avec Mathieu Riboulet.

Albertine a disparu
Albertine a disparu Crédits : Véronique Aubouy

Il est 23h et il faut remercier les obsessions. Elles forcent à approfondir la vie. A lui poser la même question sans cesse, pour tenter d’avoir une meilleure réponse toujours. Une vie avec obsession, incapable de passer à autre chose, est forcément créative. On a souvent sans le savoir, une seule histoire à raconter dans sa vie, une question essentielle à laquelle on veut vraiment une réponse, on a tous, sans le savoir, une obsession et on ne la lâchera pas. Depuis qu’elle a lu A la recherche du temps perdu en Amérique du Sud, Véronique Aubouy ne l’a pas reposé. Depuis le 20 octobre 1993, elle fait lire Proust à haute voix devant sa caméra. C’est 2408 pages de papier. Ça devrait la mener jusqu’en 2050, chaque lecteur lit 2 pages. C’est un plan fixe de la caméra : un livre et un liseur. Un de ces liseurs a été Jean Houtin, pompier volontaire dans la vie, et proustien. Alors quand il a fallu penser à l’impossible, c’est-à-dire adapter Proust au cinéma, Véronique Aubouy a pensé à lui. Son liseur est devenu personnage de fiction et acteur principal. Le film s’appelle Albertine a disparu, nous sommes dans une caserne de pompiers aujourd’hui. Jean est le narrateur. Il raconte la disparition d’Albertine. Dans la caserne on le questionne. On est dans un univers où on s’échauffe, on s’entraîne, on réanime, on fait face au feu, à l’eau, à la fumée. On est menacé par l’accident. Les sensations sont physiques, on respire avec Jean et avec Albertine, il faut remercier les obsessions qui s’infiltrent dans tous les endroits, de la table de chevet à la caserne des pompiers, Véronique Aubouy approfondit la vie

Véronique Aubouy, essayiste, réalisatrice, documentariste : son dernier film s’appelle Albertine a disparu, il a été sélectionné au FID 2018 où il a reçu la Mention spéciale. 

Elle invite Proust tout l'automne à la Maison de la Poésie à Paris pour des performances : le dimanche 11 novembre "A la recherche du temps perdu en 7h. 7 heures, 7 tomes" aux Archives Nationales, pour Paris en toutes lettres

Prochain épisode : le 10 décembre à la Maison de la Poésie "Tentative de résumer A la recherche du temps perdu en une heure". 

Elle avait co-écrit le livre "A la lecture" avec Mathieu Riboulet.

Jean Houtin, infirmier pompier volontaire à Laval : il est personnage de fiction et acteur principal dans le film Albertine a disparu.

LIVE : Barbara Carlotti chante les Italiens, écrite avec Mathieu Riboulet.

Écouter
3 min
Atelier de la nuit - Radio mentale sentimentale
Jean Houtin et Véronique Aubouy
Jean Houtin et Véronique Aubouy
Barbara Carlotti
Barbara Carlotti

Chroniques

0H00
39 min

Les Nuits de France Culture

Régine Detambel : "Je suis là pour dire ce qui n’est pas dit, pour dire ce qui est scellé, ce qui est caché, ce qui est honteux"
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......