LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Larrieu, Maria La O et He Loves and She Loves

Numéro 37. L'éternité avec Frédéric Boyer, Daniel Larrieu et Yaron Herman

1h
À retrouver dans l'émission

Frédéric Boyer a écrit un recueil poétique de trois textes adressés à l'être aimé et perdu "peut-être pas immortelle". Daniel Larrieu fête ses 60 ans, ses "60 balais" avec la pièce "Littéral" et 60 balais sur scène. Yaron Herman le pianiste franco israélien prodige improvise dans le présent.

Daniel Larrieu, Maria La O et He Loves and She Loves
Daniel Larrieu, Maria La O et He Loves and She Loves

Il est 23h et comment poursuivre ? C’est la question de tous et chacun, celle que Frédéric Boyer se posait un matin, il n’arrivait plus à se relever. Il y a cette proposition qu’on nous fait : celle d’aller de l’avant. Comme si aller en arrière, ça nous menaçait. Comme si le problème n’était pas justement, quoi qu’il se passe, le temps qui avance et nous avec. Alors que parfois on aurait aimé faire pause, parce que là c’était parfait, on aurait pu vivre indéfiniment dans ce présent, l’image était faite, elle nous allait. On voulait valider à jamais. Frédéric Boyer a écrit trois textes, des poèmes, dans un recueil : peut-être pas immortelle. Après le chagrin d’avoir perdu la femme qu’il aimait. Sauf imprévu nous nous reverrons dans mille ans, lui dit-il. Il s’adresse à elle avant de parler des vies. Les vies au pluriel, dans lesquelles des versions de nous-mêmes existent. Toutes les phrases commencent alors par : Il y a des vies. L’écriture reprend, la littérature reprend, la vie et l’espérance aussi. Daniel Larrieu en chorégraphe a toujours rêvé : qu’on puisse tous décoller du sol, très légèrement 20cm puis 50cm au-dessus du sol. Il promet qu’en décollant de nos réalités, on pourrait se garantir le sourire. Lui a eu 60 ans, 60 balais, il créé une pièce anniversaire avec littéralement, des balais sur scène, pour voler et balayer ce qui doit l’être. Il y a des vies autour de lui, qui reprennent le mouvement, et lui plus vivant que jamais. Quand Yaron Herman se met au piano, il improvise, il abolit le temps, et alors dit-il, il est dans l’éternité. Comment poursuivre ? la question revient, et on ne répondra pas : aller de l’avant, mais plutôt aller sur les côtés, dans l’espace, à 20cm du sol, dans tous les sens, dans d’autres vies, pour exister un maximum à l’intérieur de plusieurs histoires et de plusieurs corps vivants

Frédéric Boyer, écrivain, éditeur, traducteur. Son livre peut-être pas immortelle vient de paraître aux éditions P.O.L : trois poèmes  écrits après la mort tragique de sa compagne, la psychanalyste et  philosophe Anne Dufourmantelle, l’été dernier. « peut-être pas  immortelle », « Une lettre » et « Les vies » sont trois textes en partie  adressés à l’être aimé et perdu. Ils tissent une réflexion sur la mort et sur le deuil, dans le maillage des autres vies  dans lequel s’insérait celle qui partageait la vie de l’auteur…

Daniel Larrieu, chorégraphe, danseur. Sa pièce Littéral fête les soixante ans de l’artiste.  Créée en 2017 pour six interprètes dont le chorégraphe, cette  pièce-anniversaire se demandait littéralement sur scène comment « avoir  60 balais ». Le mois de mai est l’occasion de plusieurs actualités de la  « Collection Daniel Larrieu », engagée dans la transmission et l’apprentissage de la danse auprès d’élèves et d’amateurs : le 23 mai à la Ménagerie de Verre (Paris), Daniel Larrieu participe à un jeu de  société dans les règles de l'art ou comment, à partir de mots tirés au  hasard, des artistes offrent une visite de leur musée imaginaire ; trois dates présenteront par ailleurs le projet En Piste & chansons de geste : le 18  mai au Festival Tintamarre (Centre des Arts d’Enghien-les-Bains), le 26  mai à la Scène nationale de Besançon, le 29 mai au TPE de Bezons ; il présentera le 31 mai, à la Scène Nationale d’Orléans, l'atelier réalisé avec les élèves du Lycée Horticole La Mouillère.

LIVE : Yaron Herman, pianiste. Le pianiste jazz franco-israélien sera en concert le 25 juin au Trianon. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

COUP DE FIL A UNE SCENE NATIONALE à Elliot Jenicot, comédien pensionnaire de la  Comédie Française. Il présente la pièce "Les fous ne sont plus ce qu'ils  étaient"  le 09 mai à La Comète, Scène Nationale de  Chalons-en-Champagne.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......